Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 14
Conférences

le (1h8m27s)

Le climat : mécanismes et variabilité

"Le climat peut se définir comme la distribution statistique des conditions météorologiques prévalant dans les basses couches de l'atmosphère où vivent les hommes. Celles-ci sont le résultat de mécanismes variés mettant en jeu l'énergie reçue du soleil, le rayonnement tellurique, la composition chimique de l'atmosphère, la rotation de la Terre, la topographie des continents, la dynamique des deux fluides que sont l'atmosphère et océan, le cycle de l'eau, la végétation et l'hydrologie des sols. La circulation de l'atmosphère et de l'océan détermine les climats régionaux et assure le transport de l'énergie des tropiques vers les pôles, et plus généralement, des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m34s)

SOLEIL ET ENJEUX SOCIÉTAUX : OÙ EN SOMMES NOUS ?

Conférence de l'Institut d'astrophysique de Paris (IAP) présentée par Sylvaine Turck-Chièze (directrice de recherche au Commissariat à l'Énergie Atomique), le 3 février 2015 à l'IAP.Le Soleil est sans doute l'objet le plus étudié de l'Univers. Ces trente dernières années, il a inspiré des communautés très différentes qui ont tenté de le démasquer ou de l'utiliser. J'expliquerai pourquoi il a tant intéressé le Physicien, l'Astrophysicien, le Plasmicien, et pas trop le Climatologue. Je commenterai les résultats obtenus et ferai un point de la situation d'enjeux sociaux qui en découlent comme ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h33m24s)

LES DUNES QUI CHANTENT, UN NOUVEAU MODE D'ÉMISSION SONORE

Depuis Marco Polo, on sait que certaines dunes ont la particularité d'émettre des sons intenses, soit harmonieux comme des voix, soit plus irréguliers comme le fracas des armes ou, comme on le dirait maintenant, à un bombardier. Mais ces sons qui ne se produisent pas partout, sont aussi capricieux, et ne se produisent pas en permanence,  ce qui a longtemps conservé à ce phénomène un caractère mystérieux.Après avoir trouvé des dunes qui chantent aisément et remarquablement  bien, on a pu montrer  que ce son soutenu ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h23m17s)

Physique et sciences du globe

La Terre est une planète vivante dont l'intérieur garde de nombreux secrets. Comment voir sous la surface ? Les ondes sismiques sont les seules ondes qui se propagent jusqu'au centre de la Terre. Elles permettent de réaliser des images des structures profondes. En utilisant des méthodes qui se rapprochent de celles de l'imagerie médicale, ces images permettent d'explorer des problèmes fondamentaux de la physique de la Terre comme la convection dans le manteau, qui conditionne les grands traits de la géologie de la surface, ou l'existence du champ magnétique. Dans la plupart des cas les analyses des sismologues s'appuient sur ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m15s)

Les séismes et les risques sismiques

Depuis toujours synonymes de catastrophes, les séismes ont marqué l'histoire des hommes comme un accélérateur des transformations sociales ou économiques. Par nature phénomènes violents et parfois destructeurs, émanant des profondeurs, les séismes ne sont devenus objets d'études scientifiques que depuis un siècle. Ce sont avec des outils de mesures et d'enregistrements qu'a commencé l'approche rationnelle de ces phénomènes. Même lorsque l'on est capable d'enregistrer ses tremblements, la Terre n'en est pas moins opaque et les sismologues ont dû parcourir un long chemin avant d'être capables de proposer des images du processus à l'oeuvre pendant les séismes. C'est ce cheminement que ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m26s)

Suivre les réactions entre les atomes en les photographiant avec des lasers

"Les progrès de l'optique ont conduit à des avancées significatives dans la connaissance du monde du vivant. Le développement des lasers impulsionnels n'a pas échappé à cette règle. Il a permis de passer de l'ère du biologiste-observateur à l'ère du biologiste-acteur en lui permettant à la fois de synchroniser des réactions biochimiques et de les observer en temps réel, y compris in situ. Ce progrès indéniable a néanmoins eu un coût. En effet, à cette occasion le biologiste est (presque) devenu aveugle, son spectre d'intervention et d'analyse étant brutalement réduit à celui autorisé par la technologie des lasers, c'est à ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte