Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4994
Vidéocours

le (6m57s)

3.1 - Ce que nous dit la prison

Cette séquence s’intéresse à la pensée de Michel Foucault. Il existe un décalage entre la réalité et ce qui semble être décrit par le philosophe dans Surveiller et punir. De facto, la prison est souvent et uniquement un lieu de relégation (peu ou pas d'activités de formation, d'enseignement, souvent inutiles, inefficaces). Or, les prisons africaines ne sont pas des avatars d'un modèle théorique. La boîte à outils foucaldienne doit nous aider à comprendre ce qu'est la prison, ce qu'elle nous dit d'une société et de comment elle punit. En étudiant les prisons, on doit ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (11m7s)

3.2 - Quel travail en prison ?

Cette séquence réfléchit aux formes et au sens du travail carcéral. Celui-ci irrigue le fonctionnement de la prison dès l’époque coloniale. Au fil des décennies, il oscille entre logique d’exploitation de la main-d’œuvre carcérale et projet de réinsertion au nom des droits humains. On remarque toutefois combien les initiatives sont rares et se heurtent à des impératifs, notamment sécuritaires. On peut aussi se demander quelles sont les perspectives de réinsertion dans maints contextes socio-économiques sur le continent. Finalement, il existe d’autres formes de travail, non reconnues, informelles, mais qui participent pleinement au fonctionnement ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (16m35s)

3.5 - La prison, une institution totale ?

Cette séquence revient sur la pensée de Erving Goffman pour discuter des réalités carcérales africaines. La dimension totale de l'institution, telle que le sociologue l’a théorisée, est un modèle. Ce n'est pas une réalité intangible qu'il faudrait chercher systématiquement, sur le terrain. Il s’agit surtout de réfléchir à la capacité qu'a l'institution carcérale d'obtenir un résultat dans ses objectifs et dans ses missions, alors qu'elle est prise entre des règlements officiels et des pratiques quotidiennes et informelles.
Voir la vidéo
Vidéocours

le (15m30s)

4a.1 - La santé en prison : une cible de la santé publique, un objet des sciences sociales

Pourquoi la santé en prison constitue-t-elle un lieu privilégié d'investigation pour les sciences sociales et comment la santé publique pense-t-elle la prison? Il importe de comprendre la pluralité des significations et des logiques d’engagement des acteurs dans le domaine de la santé en prison, des logiques épidémiologiques de contrôle de la contagion aux usages locaux de la santé comme ressources. La réalisation des soins en milieu carcéral repose sur un équilibre précaire entre ces di fférents paramètres qui sont discutés dans cette séquence.
Voir la vidéo
Vidéocours

le (11m0s)

4a.2 - Politiques de santé carcérale sous contraintes

Cette séquence propose une analyse des multiples contraintes auxquelles est confronté l'action sanitaire en détention. A l'échelle internationale, les bailleurs privilégient l'intervention sur les pathologies à potentiel épidémique au détriment de problèmes récurrents mais n'ayant pas ou peu de potentiel épidémique (malnutrition, maladies de peau, santé mentale). Dans un contexte de ressources limitées, la légitimité de programmes de santé à destination des détenus est mise en cause au profit de la population générale. Enfin au sein de la prison, la santé est porteuse de multiples valeurs, elle est l'objet d'une variété de pratiques ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte