Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 980
Label UNT Conférences

le (1h7m29s)

Développement et évolution du système nerveux

Conférence du 24 janvier 2000 par Alain Prochiantz. On découvrit dans les années 1970, chez une mouche, la Drosophile, des mutations conduisant au remplacement de tout ou partie d'un organe par un autre organe. On observa, par exemple, des transformations de type antenne-patte, aile-balancier, ou aile-oeil. Ces mutations ont été dites homéotiques, l'organe d'un segment étant remplacé par l'organe homologue d'un autre segment. Les gènes homéotiques codent pour des facteurs de transcription qui, en se fixant sur des séquences promotrices, régulent l'expression d'autres gènes. Ces observations ont conduit à découvrir, dans tous les embranchements du règne animal, la présence de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m13s)

3 - Ruse et raison dans la politique internationale

Actualités du machiavélisme  Journée d’études organisée par le CESPRA et la Société des Amis de Raymond Aron S’interroger sur l’actualité du machiavélisme, c’est affronter les questions que l’auteur du Prince et des Discorsi continue de soulever mais aussi traiter des problèmes et des dangers que les « machiavélismes » contemporains ne cessent de faire surgir au XXIe siècle. La mauvaise réputation de ce « Machiavel-meurtrier » (Shakespeare) est entérinée sur le plan des relations internationales et d’entrée de jeu liée au destin du machiavélisme. Comment comprendre aujourd'hui, et à la lumière de l'histoire, le machiavélisme et la politique entendue comme une ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m36s)

Sommes-nous responsables de nos croyances ?

Les croyances ont des causes plutôt que des raisons, et beaucoup d'entres elles sont soumises à des déterminations sociales. Si la croyance n'est pas volontaire, comment pourrions-nous être responsables de nos croyances? Peut-on reprocher à quelqu'un de croire des choses stupides? Et pourtant on peut blâmer un individu pour ses croyances racistes ou pour ses opinions irrationnelles, et nombre de conceptions de la croyance religieuse en font des engagements volontaires. Depuis le fameux argument du pari de Pascal, on a également soutenu que les raisons pratiques de croire pouvaient, dans certains cas, l'emporter sur les raisons théoriques de croire. Y-a-t-il ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte