Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 445
Documentaires

le (25m12s)

L'éducation c'est comme ça à Dakar-Pikine : une matinée à Malicka

Le déroulement d'une matinée dans la maison d'un fabricant de chapelets et de sa femme, fabricante de balayettes, à Malicka, faubourg de Dakar-Pikine au Sénégal. Tandis que l'artisan, assis dans la cour, fabrique un chapelet, les autres membres de sa famille s'activent à diverses tâches : balayage de la cour, puisage de l'eau, lessive, préparation du repas et service du thé... Les enfants, Wawa et sa copine Yacine sourde-muette notamment,  se livrent à différents jeux (corde à sauter, football...), à la fabrication de semelles de chaussures, chantent et participent à des conversations animées.6 s           ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m29s)

Écritures talismaniques coraniques sur une tablette en bois. Ibel, Sénégal oriental

Consultation d'un marabout et écritures sur une tablette coranique d'écrits thérapeutiques.Images tournées en Super 8 1983 Epelboin A. Savoirs médicaux et phytopharmacopées des Fulbé bandé et des Nyokholonké (Sénégal oriental): essai d'ethnomédecine. Volume 1. Doctorat de 3ème cycle en ethnologie, 2 vol (573p + 371p.) Université Paris V, 1983. 1982 Epelboin A., Epelboin S. Ethnobotanique médicinale fulbé bandé et nyokholonké Document du C.R.A. (Centre de recherches anthropologiques du Musée de l'Homme), 350 p.
Voir la vidéo
Documentaires

le (3m51s)

Guérissage de « maux de tout le corps » par effleurements, verbe et racines Ibel, Sénégal Oriental. 1983

Yunussa Diallo, devin-guérisseur peul bande du village d'Ibel au Sénégal oriental reçoit un patient qui souffre de "maux de tout le corps".Il commence par le soigner par des récitations avec effleurement du corps, puis part en brousse chercher des remèdes.Il creuse le sol pour extraire des racines qu'il remplace par un substitut rituel, puis revient chez lui où l'attend son patient.Il lui prépare un macéré des écorces de racine, pratique encore quelques effleurements thérapeutiques et le libère après remise d'une rémunération.ECRITS1983 Epelboin A. Savoirs médicaux et phytopharmacopées des Fulbé bandé et des Nyokholonké (Sénégal oriental): essai d'ethnomédecine. Volume ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m27s)

Sortie de masques agraires luguta et kore à Ibel, Sénégal Oriental. en 1983.

Extrait de : 1983 Epelboin A. Savoirs médicaux et phytopharmacopées des Fulbé bandé et des Nyokholonké (Sénégal oriental): essai d'ethnomédecine. Doctorat de 3ème cycle en ethnologie, 2 vol (573p + 371p.) Université Paris V, 1983.https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01360761ISLAM ET MASQUES CHEZ LES FULBE BANDE p 80 Vol1Les fulBe bande sont avant tout musulmans et obéissent aux préceptes de l'Islam : ils suivent essentiellement les principes de la confrérie quadrija. Ils observent scrupuleusement les interdits de consommationde boissons alcoolisées et de viande de phacochère. Une bête égorgée par un Bedik n'est théoriquement pas consommable. Un phacochère abattu est abandonné ou donné aux Bedik.Les ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m47s)

Fabrication d’une cordelette à noeuds, protectrice de grossesse, Ibel, Sénégal oriental

Réalisation d'une cordelette à noeud  protectrice de la grossesse d'Adama Diallo par Doudou Ba.Scène jouée pour la caméra Super 8.ECRITS 1983 Epelboin A. Savoirs médicaux et phytopharmacopées des Fulbé bandé et des Nyokholonké (Sénégal oriental): essai d'ethnomédecine. Volume 1. Doctorat de 3ème cycle en ethnologie, 2 vol (573p + 371p.) Université Paris V, 1983. 1982 Epelboin A., Epelboin S. Ethnobotanique médicinale fulbé bandé et nyokholonké Document du C.R.A. (Centre de recherches anthropologiques du Musée de l'Homme), 350 p. 1982 Sylvie Epelboin La femme en état : représentations populaires de la fécondité en milieu ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (7m37s)

Chronique aka, janvier 1980, campement de Mandembe, Bagandou, RCA : en pleine épidémie de rougeole, divination par l’ampoule électrique et le feu.

Première Chronique aka vidéographique (1980-2006), enregistrée en Super 8 dans le campement de Mandembé, un nganga, un devin-guérisseur. À La demande de l'ethnologue Mandembé accepte qu'une divination par scrutation d'une ampoule électrique soit filmée.Elle est suivie d'une danse autour du foyer central du campement qui sert lui aussi de support à la divination.Cette première mission en RCA d’Alain Epelboin (AE), médecin anthropologue et cinéaste en janvier février 1980, en collaboration avec Pascal Sobélé, dit Chacal, ancien assistant-traducteur de Serge Bahuchet, et Paul Akoya, (P. A.), collaborateur centrafricain du CNRS, tous les deux non-Aka, a été interrompue ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte