Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 50
Conférences

le (1h24m8s)

Clonage reproductif, clonage thérapeutique

Depuis l'annonce, en 1997 de la naissance du mouton Dolly, on a pu obtenir - chez quatre espèces, le mouton, la vache, la chèvre et la souris - des jeunes par clonage de cellules prélevées sur des animaux adultes. L'efficacité de la technique reste encore faible. Le taux élevé de mortalité périnatale et foetale tardive, environ 40% des gestations établies, traduit l'existence d'effets épigénétiques à long terme induits par les perturbations précoces de l'environnement du noyau zygotique. Le clonage doit aujourd'hui être considéré, avant tout, comme une voie de recherche pour l'étude de la plasticité fonctionnelle du noyau des cellules ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m21s)

Histoire des idées

Dans ce premier volet, Christophe Lavelle, chercheur au Muséum National d'Histoire Nurelle, nous expose les débats entre la génétique et l'épigénétique, ceux entre Larmarck et Darwin. Il nous parlera de l'histoire de l'ADN, de la différenctation cellualire, du paysage épigénétique. Enfin, il nous montera comment, d'Aristote à Morgan, le concept d'épigénétique s'est peu à peu dévoilé, et les défis qu'il pose actuellement à notre compréhension du destin cellulaire.1er volet du cycle de conférences "De la génétique à l'épigénétique".Pour voir les volets suivants : 2. Voyage au coeur de nos cellules.3. L'alimentation, parlons-en.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h13m41s)

Transgenèse, mutagenèse et génomique fonctionnelle chez les mammifères

Conférence du 29 janvier 2000 par Daniel Metzer. La connaissance des génomes de l'homme et de la souris sera acquise dans moins de cinq ans. Leur comparaison révélera l'existence de dizaines de milliers de gènes, jusqu'alors inconnus, dont la fonction devra être établie. Cela nécessitera des études non seulement au niveau moléculaire et cellulaire, mais aussi à des niveaux de complexité supérieurs représentés par les tissus et organes, et finalement l'animal et l'homme dans leur globalité. La souris est un excellent modèle pour définir les fonctions des gènes humains car elle présente de grandes similitudes génétiques, immunologiques, reproductives, physiologiques et ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h11m49s)

Être et ne pas être un animal

Il n'y a que des individus dans la nature. Mais qu'est-ce qu'un individu ? Le sens de ce terme est-il le même pour tous : bactéries, plantes, oiseaux, souris, êtres humains ? La réponse, selon le conférencier, réside dans l'étude du développement, dans les gènes architectes qui tracent le plan du corps et nous éclairent sur l'évolution des espèces. Elle se trouve aussi dans l'histoire, toujours singulière, de tout individu. Mettant en perspective les données les plus récentes de sa discipline, il suggère que, par la grâce de quelques mutations et l'aventure évolutive de son cortex, l'Homme est comme sorti ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h11m28s)

Combien de temps faut-il pour faire une espèce ?

Il n'y a, en vérité, pas de réponse à cette question. Il n'y en a pas une mais plusieurs, la réalité est complexe et multiforme. Lorsque l'on parle d'évolution, l'opinion générale est que les espèces se sont succédées à la surface de la Terre, que les dinosaures ont laissé la place aux mammifères, et que certains primates sont devenus des bipèdes plus ou moins bien pensant. Tout cela fait parti d'un fond commun appris à l'école. Mais les choses deviennent beaucoup moins évidentes lorsque l'on aborde la question du temps, à quelle vitesse ces phénomènes se produisent-ils, à quelle vitesse ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m30s)

Génomique et informatique

La presse généraliste, et bien entendu la presse spécialisée, se font régulièrement l'écho du séquençage complet d'un nouveau génome. Il est cependant impossible pour le grand public de se rendre compte à quel point les choses vont vite: sont disponibles actuellement les séquences complètes des génomes de 51 bactéries et de 4 organismes multicellulaires, cependant que sont en cours les séquençages de 210 (!) génomes bactériens et de nombreux organismes supérieurs (rat, souris, chimpanzé et plusieurs plantes en particulier). Pour le non spécialiste, il n'est pas non plus facile d'imaginer le rôle crucial de l'informatique dans le processus conduisant à ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte