Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9384
Conférences

le (1h19m50s)

Mulholland Drive, film matrice (2000-2010). Conférence de Jean-Marc Lalanne

Film sur le double, la dualité, les reflets, Mulholland Drive a lui-même été beaucoup dupliqué. Il a livré un modèle de récit – affecté d'une césure – qui, à mesure qu'on le retrouve dans d'autres films, est devenu le signe d'une époque (les années 2000). Ce modèle, il ne l'a pourtant pas inventé, on peut en pister les ancêtres dans le cinéma hollywoodien classique. Mais parce qu'il lui a donné une forme particulièrement frappante, à la fois glamour et moderne, c'est désormais presque à lui seul qu'on se réfère en matière de clivage narratif. Mulholland Drive, matrice des années 2000, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h19m50s)

Dr Edwards et Mister Sellers. Conférence de Jean-Philippe Tessé

Une conférence de Jean-Philippe Tessé - De La Panthère rose en 1963 jusqu’à sa mort en 1980 et même au-delà, Peter Sellers est tombé, s’est cogné, s’est électrocuté, a glissé, a reçu divers objets sur la tête, a trébuché, s’est coincé les doigts, a déchiré ses vêtements. Et Blake Edwards l’a regardé comme un médecin observe un spécimen atteint d’un mal incurable : la maladresse.Jean-Philippe Tessé est rédacteur en chef adjoint des Cahiers du cinéma et l’auteur en 2007 d’un ouvrage sur Le Burlesque.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h19m52s)

Pourquoi il fait nuit ?

Les questions les plus simples sont quelque fois les plus potentiellement riches d'informations. L'obscurité de la nuit est demeurée une énigme sans réponse jusqu'au début de ce siècle. Aujourd'hui nous savons qu'il y a deux éléments complémentaires qui interviennent dans la réponse que donne à cette question l'astronomie contemporaine. 1) La nuit est noire parce que l'univers n'existe pas depuis toujours. 2) La nuit devient de plus en plus noire parce que l'univers est en expansion et en refroidissement. Je décrirai les observations et les développements théoriques qui rendent cette réponse hautement crédible.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h19m57s)

La physique des pâtes

On a l'habitude de classer la matière en solides, liquides ou gaz. Il existe cependant une classe de matériaux, les pâtes, dont le comportement mécanique et plus généralement les caractéristiques physiques sont en quelque sorte intermédiaires entre celles des liquides et des solides. Cette classe comprend des matériaux très divers : purées, compotes, sauces, yaourt, mousses, crèmes, gels, peintures, vernis, boues, ciment, colles, etc ; mais qui ont au moins un point commun : dans tous les cas il s'agit de fluides coincés, qui ne deviennent liquides que lorsqu'on leur fournit une énergie suffisante, et restent (ou redeviennent) solides si ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m0s)

Les grandes étapes de l'évolution morphologique et culturelle de l'Homme - Émergence de l'Être humain par Henry de Lumley (Institut de Paléontologie Humaine, Paris)

L'évolution morphologique de l'humain est loin de s'être arrêtée. Caractérisée par un développement de la taille du crâne et une augmentation du volume du cerveau, elle s’accompagne de l’évolution culturelle. Avec le développement il y 35 000 ans des lobes frontaux, berceau de la pensée associative, la pensée symbolique "explose". Nous pouvons dire que l’homme est devenu le moteur de son évolution. La médecine, la génétique, mais également la culture sont les grands facteurs de l’évolution humaine. En 10 000 ans, la population mondiale est passée de quelques millions à sept milliards d’individus. Cela veut-il dire que l’espèce humaine évolue ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m1s)

Les probabilités et le mouvement brownien

"Le hasard est soumis à des lois, que le calcul des probabilités étudie d'un point de vue mathématique. La nature de ces lois est asymptotique, on ne peut rien déduire de la réalisation d'un événement aléatoire, seules les séries d'évènements ont une signification statistique, d'autant plus fiable que leur nombre est grand. Modéliser le hasard pour pouvoir faire des prévisions est un enjeu primordial. Dans de nombreuses situations il faut comprendre comment une source de "" bruit "" vient influencer le phénomène que l'on observe au cours du temps. Ce phénomène peut être un signal que l'on cherche à décrypter, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m1s)

Conférence de Michel Mayor - Les planètes extrasolaires : ancien rêve de l’humanité, nouveau domaine de la science

La Société des amis des universités de l’académie de Strasbourg organise, dans le cadre des Entretiens des universités de l’académie de Strasbourg, une conférence initulée « Les planètes extrasolaires : ancien rêve de l’humanité, nouveau domaine de la science ». Animée par Michel Mayor, astrophysicien, professeur émérite à l’Université de Genève, associé étranger de l’Académie des sciences et ancien directeur de l’Observatoire de Genève,
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m2s)

Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Blamont

Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Émile Blamont. Conférence donnée dans le cadre de l'Institut des Études Doctorales (IED) et présentée par Michel Eliard, directeur de l'UFR de Sociologie de l'université du Mirail. Université Toulouse II-Le Mirail, 3 mai 1999.Jacques Blamont présente l'historique d'un mode particulier de la recherche scientifique, l'agence d'objectifs. Après en avoir donné une définition et les principales caractéristiques, il date la naissance des agences d'objectifs contemporaines -marquant le passage d'une recherche scientifique universitaire à une recherche gouvernementale- par la mise en œuvre de la recherche spatiale avec la création de ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m3s)

L'univers étrange du froid : à la limite du zéro absolu

Au voisinage du zéro absolu de température, la matière se transforme, adoptant des comportements que notre intuition a de la peine à appréhender. Certains gaz liquéfiés deviennent superfluides, s'échappant du réservoir qui les contient comme s'ils défiaient la pesanteur. La supraconductivité apparaît dans les métaux et donne lieu à des courants électriques permanents, utilisés aujourd'hui pour la production de champs magnétiques intenses. L'explication de ces phénomènes étranges apporte un nouvel éclairage dans des domaines que l'on aurait crus très éloignés, comme la dynamique des étoiles à neutrons ou l'évolution de l'Univers après le Big Bang, contribuant ainsi à établir des ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte