Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 244
Entretiens

le (0s)

Pluralité culturelle et enjeux identitaires dans la littérature maghrébine d'expression française

Dans cet entretien, Beïda CHIKHI aborde les problèmes de définition et de dénomination de la littérature maghrébine d’expression française. La difficulté de définir ou de nommer le corpus littéraire maghrébin, explique-t-elle, est due aux diverses orientations politiques et identitaires qui déterminent la participation des écrivains à un imaginaire spécifiquement maghrébin. Elle souligne que cette littérature s’accommode fort bien des multiples ensembles ou sous-ensemble auxquels on la rattache, elle peut être solidaire des autres littératures, francophone ou africaine, sans pour autant renoncer à son ancrage local ou national. Beïda CHIKHI évoque aussi les figures majeures de cette littérature maghrébine d’expression française. ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h27m13s)

Pluralité culturelle, identité du lieu et mobilité sociale dans les films consacrés aux banlieues parisiennes

En utilisant les outils d’une géographie historique et culturelle, située au croisement de plusieurs disciplines et de plusieurs méthodologies, le but de ce séminaire est d’analyser les modes de perception et de représentation de l’espace qui influent sur l’organisation et l’aménagement des territoires urbains, plus particulièrement en Europe et en Amérique latine, mais aussi dans d’autres aires culturelles (Asie, Afrique). Alain MUSSET est directeur d'études à l'EHESS où il dirige la formation "Étude Comparative du Développement". Ses travaux de recherche portent sur la ville et les sociétés urbaines en Amérique latine, dans une perspective géohistorique fondée sur la prise ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m3s)

« De la ruelle aux vauxhalls : hybridité spatiale et pluralité des spectacles de la joie publique à Paris au XVIIIe siècle » par Pauline Valade

Au cours du XVIIIe siècle, du centre vers les périphéries de la capitale, l’urbanité parisienne se vivait au rythme de réaménagements incessants qu’imposaient les nombreuses occasions de se réjouir pour la Couronne, qu’il s’agisse d’une naissance ou d’une victoire militaire. L’organisation des réjouissances monarchiques dans la capitale exigea de penser l’espace urbain comme profondément hybride, dans la mesure où le spectacle de la joie publique avait lieu dans des endroits plus ou moins attribués, et toujours aménagés pour l’occasion. Au-delà de la ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte