Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 104
Label UNT Conférences

le (1h29m46s)

L'économie mondiale à l'ère des flux

Flux de marchandises, de capitaux, de technologies, d'images, de références culturelles : l'économie mondialisée est celle de toutes les mobilités, à l'exception notable des personnes les moins qualifiées, ou nées dans les pays les plus pauvres. Cette fluidité s'accompagne d'une fragmentation des systèmes productifs qui se déploient désormais à l'échelle du monde, en s'appuyant sur des réseaux de sites de plus en plus homogènes en termes de niveau technologique. Elle s'accompagne aussi d'une concentration croissante des activités au sein d'un archipel de grands pôles interconnectés, par delà la mosaïque des nations et des économies nationales. Mais ce n'est pas seulement ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (1h9m10s)

La consommation culturelle

Deuxième partie de l’Essentiel "Eléments pour une rencontre de la Sociologie et de l’Economie" qui fait suite à la Grande Leçon "La sociologie peut-elle aider à comprendre l'économie ? - L’économie des singularités".Les auteurs vous proposent de rencontrer l’historien du cinéma Fabrice Montebello pour aborder avec lui le spectacle cinématographique du point de vue des consommateurs, véritables experts pour en mesurer la qualité.L'histoire du spectacle cinématographique, c'est-à-dire du cinéma appréhendé du point de vue de ses consommateurs, est peu développée. Elle permet pourtant de dépasser les limites de l'historiographie des productions cinématographiques nationales et d'étudier le contenu et le sens ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m16s)

Entretien avec Nicolás Pereda (Rencontres 2010)

Nicolás Pereda est un cinéaste mexicain. On lui doit trois longs métrages, tous passés à Toulouse, par "Cinéma en Construction" puis en compétition. Il travaille toujours avec le même acteur, très singulier, et d’une façon générale, a une équipe qui varie peu, tout en faisant des propositions chaque fois différentes. Dans son dernier film, "Perpetuum mobile" (2009), il évoque le mouvement permanent des gens qui déménagent, et l’accumulation d’objets qui les fait arriver à la paralysie. Son cinéma est construit avec peu de moyens, quoiqu’il ait aussi un projet plus coûteux mais qu’il ne peut pas encore se permettre.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte