Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3092
Conférences

le (3h6m22s)

Création littéraire

Depuis 2005, des réunions INTERLUDE sont venues s'ajouter aux ateliers ALIBI. Elles proposent des débats entre les écrivains, qui ont généralement participé à des ateliers ALIBI, sur des pratiques ou des conceptions d'écriture. Par des lectures d'oeuvres, elles sont l'occasion de rencontres entre des auteurs chinois et français et un public élargi - les ateliers ALIBI touchant davantage une assemblée d'écrivains, de traducteurs et d'universitaires. Dans le prolongement de cette atelier, vous pouvez visiter le site LETTRES CHINOISES / LETTRES FRANCAISES 介绍: 从2005年起,‘插曲’会议被加入到ALIBI的项目中。这些会议的内容是与会作家们关于写作创意和实践的讨论。这也是中国作家和法国作家碰面的很好的机会- ALIBI项目的特色是涉及到很多的作家和翻译者,以及研究员。 关于更多信息,请看以下网址 LETTRES CHINOISES / LETTRES FRANCAISES
Voir la vidéo
Entretiens

le (3h2m0s)

La société sans qualités ?

Ce programme est le quatrième chapitre d’un cours de sociologie sur « La société à l’aube du XXIème siècle ».Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d’aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de « la société sans qualités ? » Ils abordent les écrits et les réflexions de Robert Musil, Richard Sennett, Pierre Bourdieu, Karl Mannheim, entre autres auteurs, afin de nous proposer quelques réflexions sur l’homme sans qualité (sans emploi, sans domicile, sans papier, etc.)Notre société contemporaine serait-elle sans classes ...
Voir la vidéo
Conférences

le (3h33s)

Le sujet exilique

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h59m30s)

La société du risque ?

Ce programme est le troisième chapitre d’un cours de sociologie sur « La société à l’aube du XXIème siècle ».Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d’aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de « la société du risque ? » A travers les travaux de d’Ulrich Beck, Anthony Giddens, Peter Knight ou Robert Castel, entre autres auteurs, ils abordent la question de la place de différents types de risques dans notre société, leur mesure, leur expertise et leur perception (risques calculés, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h59m26s)

Dispositifs de représentation de l'exil

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h56m37s)

Les grands traumatismes : Partition, Apartheid, Génocides, Guerres

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture - et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale. Façonné par la quête des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h53m39s)

Espaces exiliques

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h48m28s)

Questions et enjeux pour une science du social / Maurice Godelier

Questions et enjeux pour une science du social / Maurice Godelier. Conférence organisée par le département d'anthropologie de l'UFR Histoire, arts et archéologie de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la responsabilité scientifique de Francis Dupuy (Laboratoire  LISST), 19 mars 2019. S'appuyant sur une expérience de cinquante ans acquise auprès des peuples d'Océanie (Nouvelle-Guinée), l'anthropologue Maurice Godelier éclaire sur ce qui fait l'être humain du point de vue social et décrit quelques principes d'universel. Il explique les invariants qui définissent la structure des systèmes de parenté dont il a contribué à construire la théorie par ses études ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte