Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 116
Conférences

le (2h29m45s)

Dürer, Schiller, Heidegger : l'œuvre d'art, la chose, le monde (par Jean-François Courtine)

Dürer, Schiller, Heidegger : l'œuvre d'art, la chose, le mondeLa semaine dernière, après avoir envisagé dans son contexte (l’œuvre de Ernst Jünger : La mobilisation totale, Le travailleur), puis amorcé l’étude de quelques termes directeurs de la réflexion heideggérienne consacrée à « l’essence de la technique » : la Machenschaft comme l’empire du faire et de l’efficience, le Ge-stell, comme dispositif général de mise à disposition et d’exploitation de tout ce qui est, nous étudierons lors de la séance du mardi 11 février une autre entente et une autre accentuation de la tekhnè, au titre de l’art et de l’œuvre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h28m35s)

La recherche scientifique : confiance et vérité (par Bernard Michaux)

Recherche scientifique : confiance et vérité.Posons que les sciences pensent, autrement dit qu’elles assument entièrement les questions philosophiques de la recherche de la vérité. Et ceci par la double construction de dispositifs expérimentaux et de cadres théoriques pour interpréter les faits ainsi produits.Or la recherche scientifique est une activité sociale mondialisée avec ses unités de laboratoires, ses réseaux d’information, ses institutions de publication, ses personnels spécialisés et hiérarchisés. La crédibilité, la fiabilité en sont le ciment. Cela passe par des techniques de communication qui tendent à obtenir la confiance.Comment peuvent être ainsi liées dans une même activité recherche de la vérité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h17m19s)

L’Anthropologie : genèse, évolution, efficacité analytique (par Maurice GODELIER)

Des sciences sociales et de leur importance stratégiquePour comprendre le monde d’aujourd’hui et de demainMaurice GodelierL’objet des sciences sociales est, par la complémentarité de leurs approches, de reconstruire quand il s’agit du passé, ou de découvrir quand il s’agit du présent, les manières de penser, d’organiser la société, d’agir, qui caractérisaient telle ou telle société à telle ou telle époque ou caractérisent aujourd’hui la diversité des sociétés contemporaines. Pour cela il faut prendre en compte les représentations que les individus et les groupes composant une société se font de celle-ci et de la place qu’ils y occupent ainsi que les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h13m49s)

Heidegger, l’art, la technique (par Jean-François Courtine)

Conférence de Jean-François CourtineHeidegger, l’art, la techniqueRésumé de la première séance(lundi 3 février 2014)Dans cette première séance, il s’est agi de montrer en quoi la pensée de Heidegger sur l'essence de la technique était redevable  aux deux essais de Ernst Jünger sur la « totale Mobilmachung » (La Mobilisation totale 1930, traduit par Marc Buhot de Launay dans L'État universel,  TEL, Gallimard, 1990) et sur la figure du travailleur (Le Travailleur, 1932, traduit par Julien Hervier, Christian Bourgois, 1989). Ces essais témoignent de l'acuité du regard de l'écrivain allemand sur le monde moderne dominé par la technique. Jünger – alors auteur connu ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h3m21s)

L’individu selon Leibniz (par Michel FICHANT)

L’individu selon LeibnizDans L’ère de l’individu. Contribution à une histoire de la subjectivité (1979), Alain Renaut a voulu voir dans la philosophie de Leibniz une origine de l’« individualisme moderne », caractérisé par la « fragmentation du réel » en unités exclusives les unes des autres, chacune déployant ses dispositions selon son propre plan, la communication ou la connexion entre elles se surajoutant de façon externe par l’artifice de l’harmonie préétablie. Dans mon étude « De l’individuation à l’individualité universelle » (Science et métaphysique dans Descartes et Leibniz, 1998, p. 143-162), j’avais combattu cette thèse, en montrant que la conception leibnizienne de l’individualité est aux antipodes ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h53m26s)

La nouvelle norme de vérité : science et philosophie à l’âge classique (P. Guenancia)

Les mathématiques, selon la célèbre formule de Spinoza, ont apporté aux hommes une autre norme de vérité. C’est cette norme nouvelle qui a permis la révolution galiléenne suivie par Descartes et tous les savants et philosophes de l’âge classique. « La nature est écrite dans la langue mathématique ». Cette autre formule célèbre de Galilée signifie que la nouvelle science de la nature est fondée sur l’utilisation des mathématiques qui est non seulement la clé de l’explication de tous les phénomènes de la nature, mais qui est aussi le modèle de la certitude. Avant d’être définie par la correspondance avec les choses, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h51m40s)

La guerre selon Clausewitz (par Martin Motte)

La guerre selon Clausewitz"Peu de penseurs de la guerre ont été aussi admirés et aussi attaqués que Clausewitz. Référence indépassable pour les uns, il est pour les autres le lointain responsable des guerres totales du XXe siècle, pour d'autres encore un auteur typique du système westphalien, donc anachronique à l'heure des nouvelles conflictualités. René Girard y a vu pour sa part le prophète angoissé d'une poussée de violence apocalyptique dont les horreurs du XXe siècle n'ont été qu'une pâle préfiguration, et dont l'hyperterrorisme précise aujourd'hui les contours. Seule certitude : Clausewitz continue à nourrir le débat stratégique. Comment ? Pourquoi ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte