Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 966
Séminaires

le (2h40s)

Democratic Reform and Social Stability : Three unresolved issues

Michel WIEVIORKA, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association Internationale de Sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS.Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une mutation qu'il s'agira d'éclairer, en particulier en reconsidérant des notions comme celles de globalisation, de sujet, de conflit ou de mouvement social. ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h46m31s)

What are social movements?

Michel WIEVIORKA, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association Internationale de Sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS.Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une mutation qu'il s'agira d'éclairer, en particulier en reconsidérant des notions comme celles de globalisation, de sujet, de conflit ou de mouvement social. ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Histoire, mémoire, nation

Des problèmes techniques ne nous ont pas permis de mettre en ligne la fin de l'exposé de monsieur Wieviorka. Veuillez nous en excuser. Michel WIEVIORKA, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du CADIS - Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association internationale de sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS. Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Nationalisme et peuples indigènes : recréer la nation mexicaine

Michel WIEVIORKA, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association Internationale de Sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS.Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une mutation qu'il s'agira d'éclairer, en particulier en reconsidérant des notions comme celles de globalisation, de sujet, de conflit ou de mouvement social. ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Epuisement. Introduction à la question du désastre en anthropologie

Dans le prolongement des recherches menées l'année dernière sur les productions médiatiques de l'altérité, le séminaire s'intéressera plus spécifiquement cette année aux situations extrêmes et à leurs langages. Confronté plus à l'innommable qu'à l'indicible, le désastre appelle en effet une recomposition radicale des termes de sa perception par les acteurs directement touchés, notamment les peuples autochtones, les femmes et les marginalisés. Une telle recomposition perceptive ne peut qu'interroger à son tour la production anthropologique qui veut en rendre compte. Comment articuler les conditions du désastre avec les expériences ultimes qui en sont faites ? Au côté d'une anthropologie réticulaire ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h46m37s)

Palm Island. Survivre au désastre (Australie)

Lise Garond nous présente un aspect de son terrain sur Palm Island, où elle a été chargée de la mise en place d'un "centre culturel" au sein d'une des écoles locales. Elle évoque les multiples écueils de la position de l'ethnologue dans ce contexte, ainsi que la complexité et la diversité des attentes et des points de vue indigènes quant à la réalisation du projet. Elle essaye de montrer notamment, à travers cette description, la difficulté pour les acteurs de la communauté indigène de s'approprier une histoire des origines qui est aussi une histoire obsédante de la perte.
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h43m3s)

Les trois ontologies : Quine, Descola, Negri

On croyait que le temps de l'ontologie était révolu. Il n'existait presque plus personne d'intelligent qui croyait à la pertinence d'un discours sur la nature du réel lui-même. Tout était devenu une affaire de langage, avec le fameux "tournant linguistique" ; que ce soit l'inextricabilité des jeux de langage ou la politique réduite à un modèle de dialogue, le réel était devenu, définitivement pouvait-on croire, linguistique. Le constat dépasse largement les frontières provinciales du "continental" et de "l'analytique". Or il n'en est rien. D'autres courants, qu'ils soient mineurs ou non, tentent de nous replacer au sein du monde, que ce ...
Voir la vidéo
Conférences

le (23m53s)

Ouverture

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture - et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale. Façonné par la quête des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Paradigmes de la mémoire

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture - et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale. Façonné par la quête des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h44m30s)

Mémoires du communisme

Depuis la fin du vingtième siècle, les problématiques mémorielles occupent dans le débat public une place de plus en plus centrale. Les historiens, les ethnologues et les anthropologues ont depuis longtemps développé des questionnements sur les rapports entre les « lieux de mémoire », les constructions identitaires, les usages politiques de l’histoire, son écriture - et ses réécritures. Sociologues et politologues se sont emparés de ces thématiques aiguisées par l’effondrement des régimes communistes en Russie et en Europe de l’Est, par les tensions entre constructions nationales et mondialisation, et par la relecture de l’expérience coloniale. Façonné par la quête des ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte