Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3455
Label UNT Conférences

le (1h9m42s)

La concentration économique et ses limites

La concentration économique recouvre un processus dynamique de regroupement des entreprises, qui tend à conférer aux firmes concernées un certain pouvoir d'influence sur les marchés dont l'aboutissement extrême serait un pouvoir de monopole. Selon la théorie économique, la meilleure forme d'organisation des marchés est celle de la concurrence pure et parfaite. Pour préserver l'intérêt général, il faut donc surveiller la concentration et les conséquences qu'elle peut avoir sur la vigueur de la concurrence. C'est aux États-Unis que cette fonction de surveillance a été établie, dès 1890 à la suite de la première loi antitrust, le Sherman Act. La concentration économique ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h43m30s)

La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli

La Théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli. Journée d'études organisée conjointement par le Cercle d'Étudiant Pour l'Étude du Langage (CEPEL) et l'UFR d'Études du monde anglophone de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 17 avril 2000. Ouverture et présentation assurée par une étudiante et par la présidente du CEPEL ; modération par M. Jacques Durand, professeur de linguistique anglaise à l'Université Toulouse II-Le Mirail.Antoine Culioli explique la manière dont il appréhende et manie certains concepts qu'il utilise dans ses recherches théoriques sur la communication, notamment au regard de certains courants linguistiques (référentialisme, représentationnalisme...). Il apporte ainsi des précisions sur les notions ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m46s)

La géographie

Le paradigme de la géographie paraît évoluer entre deux termes depuis l'institutionnalisation de la discipline, à la fin du XIXè siècle. Enracinée dans la tradition, confortée par l'éclat des théories biologiques, la géographie privilégie, avec nuance et refus d'un déterminisme mécanique, la nature comme fixant les conditions de l'activité humaine. A la suite non d'une rupture mais d'un débat complexe, les espaces sont plutôt considérés comme des constructions humaines, sociales, même si on doit tenir compte des mécanismes individuels. Toute une série de changements se dessinent, se chevauchant les uns les autres : par exemple, les paysages agraires sont rapportés ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte