Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3466
Conférences

le (1h11m1s)

Les maladies neurodégénératives

Avec les tumeurs cérébrales et les maladies vasculaires, les maladies dégénératives constituent les affections les plus fréquentes du système nerveux central. Leur relative fréquence, la sévérité de leurs atteintes, les infirmités qu'elles engendrent les ont rendues tristement célèbres et connues du grand public : maladie d'Alzheimer, de Parkinson, chorée de Huntington, sclérose latérale amyotrophique, sclérose en plaques, dystonie de l'enfant, sont autant de termes appartenant au langage courant tant elles font partie de la vie courante. Leur gravité, souvent liée à l'absence de thérapeutique, en fait un fléau redoutable qui, de part leur diversité peut atteindre l'enfant comme l'adulte, la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h14m39s)

Virus et sida

"Le SIDA (Syndrome d'Immuno-Déficience Acquise) continue à faire des ravages dans nombre de pays sur tous les continents. Son émergence dans le dernier quart du XXème siècle illustre la vulnérabilité de l'espèce humaine vis-à-vis des agents infectieux, malgré les progrès de la médecine ; elle montre aussi l'importance croissante des rétrovirus dans les maladies chroniques humaines. Cette conférence fera la bilan de près de 20 ans de recherches sur les rétrovirus du SIDA, en discutant leur origine, les mécanismes par lesquels ils induisent une maladie mortelle chez l'homme, les perspectives apportées par les nouvelles thérapeutiques, les espoirs d'un vaccin. On ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h12m17s)

L'obésité - Philippe FROGUEL

L'obésité est une pathologie qui progresse et dont l'origine est multifactorielle, avec une part génétique qui est de mieux en mieux connue. L'aspect héréditaire a été confirmé par l'observation de jumeaux, qui bien qu'élevés séparément, développaient une obésité avec des caractéristiques se rapprochant plus de leurs parents biologiques que de leurs parents adoptifs. Dans les études chez l'animal, on a montré que certaines protéines, dont la production est génétiquement programmée, sont capables de réguler la prise alimentaire et les dépenses énergétiques. C'est le cas du gène Ob (obèse) et de sa protéine, la leptine. Toute anomalie de la leptine, de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m56s)

L'apprentissage du langage (les bases cérébrales du langage)

Conférence du 12 février 2000 par Anne Christophe. Seuls les êtres humains parlent... Les espèces animales ne sont pas dépourvues de moyens de communication, mais aucune n'a de langage qui possède une structure identique à celle des langues humaines : à partir d'un nombre fini de mots, on peut construire un nombre infini de phrases. Comment font les bébés pour apprendre à parler ? Il est clair qu'ils n'apprennent pas directement le sens de chacune des phrases qu'ils entendent. Il faut donc qu'ils apprennent le sens des mots (ou des morphèmes), ainsi que les règles qui permettent de calculer le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m16s)

Les toxicomanies : l'identité des bases neurobiologiques et les stratégies thérapeutiques

Conférence du 9 février 2000 par Bernard Roques. De tout temps, les hommes, quelques soient les cultures, ont absorbé des substances psychotropes, par conséquent capables de changer leur état de conscience. Ils le font pour de multiples raisons : consommation récréative, souvent rituelle, exaltant le lien social, utilisation compulsive pour échapper à la réalité ou tenter de lui faire face. Toutes ces consommations recouvrent donc la recherche d'une sensation de plaisir. Sur le plan neurobiologique, l'absorption de substances psychotropes licites (alcool, tabac ...) ou illicites (héroïne, cocaïne, cannabis, ecstasy ...) active des réseaux neuronaux désormais bien connus. La dangerosité de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m50s)

Stress, adaptation et développement

Conférence du 8 février 2000 par Roland Jouvent. En trente ans, les sciences du cerveau ont considérablement progressé. Cette avancée tient à l'émergence successive de deux grands domaines, la neurobiologie et les sciences cognitives. Ces Neurosciences de la Cognition se trouvent érigées au rang de corpus théorique de référence ; la psychiatrie et la psychopathologie expérimentale sont parmi les premières disciplines concernées. En réussissant à se dégager de toute ambition théorique hégémonique, la psychologie cognitive et les neurosciences ont su leur offrir une nouvelle opérationalité. De nouvelles méthodologies laissent augurer une première approche fonctionnelle du cerveau, voire du fonctionnement de ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h19m17s)

La transgenèse et ses applications

La découverte de la structure de l'ADN et du code génétique ainsi que la mise au point des techniques du génie génétique ont logiquement conduit à la modification du patrimoine génétique des cellules et des organismes entiers. Celle-ci est obtenue par le transfert direct de gènes isolés natifs ou modifiés, à l'aide de techniques qui sont adaptées aux différentes espèces concernées. La transgenèse consiste, soit à ajouter une information génétique étrangère, soit à remplacer très précisément un gène endogène par un gène étranger. Ces modifications génétiques sont définitives et elles conduisent à l'obtention de lignées d'animaux ou de plantes transgéniques.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m8s)

Clonage reproductif, clonage thérapeutique

Depuis l'annonce, en 1997 de la naissance du mouton Dolly, on a pu obtenir - chez quatre espèces, le mouton, la vache, la chèvre et la souris - des jeunes par clonage de cellules prélevées sur des animaux adultes. L'efficacité de la technique reste encore faible. Le taux élevé de mortalité périnatale et foetale tardive, environ 40% des gestations établies, traduit l'existence d'effets épigénétiques à long terme induits par les perturbations précoces de l'environnement du noyau zygotique. Le clonage doit aujourd'hui être considéré, avant tout, comme une voie de recherche pour l'étude de la plasticité fonctionnelle du noyau des cellules ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h25m8s)

Vieillesse et hormones stéroïdes - Etienne-Emile BAULIEU

Conférence du 26 janvier 2000 par Etienne-Emile Baulieu. L'exposé traitera du rôle des hormones dans le processus de vieillissement, y compris de la DHEA, et le situera au regard des aspects génétiques. Il développera l'idée que beaucoup de dysfonctionnements associés à l'âge sont réversibles pourvus que l'environnement, les comportements et les "traitements" soient bien conçus et suivis. Le but est de procurer au maximum de personnes une longévité accrue dans de bonnes conditions physiques et mentales, permettant une activité intellectuelle, personnelle et sociale.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte