Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1082
Documentaires

le (8m19s)

Chronique aka, Akungu, 1987 : la fumigation de Boyangi

À Akungu, campement pygmée indépendant des Villageois, situé au coeur d'une bananeraie en forêt, en  République centrafricaine, le dernier-né de Bonéné a été saisi d'une crise de convulsions hyperthermiques durant la nuit. Au matin, le guérisseur Yakpata le soigne par des frictions et des fumigations de plantes accompagnées d'incantations destinées à apaiser les esprits de la forêt. Alors seulement le bébé accepte le lait de sa mère. La maladie est attribuée à une rupture d'interdit alimentaire carné, kila, de la mère durant la grossesse.L'apparence peu éveillée du bébé est dûe à l'administration concomitante par l'ethnologue médecin  de remèdes anti-épileptiques.
Voir la vidéo
Documentaires

le (10m49s)

Chronique aka 1987, Akungu : chante-fable du lémurien

Premières images des résidentes et résidents du campement d'Akungu qui seront les acteurs principaux de la Chronique vidéographique aka 1980-2006, tournées par l'ethnologue à son arrivée à Akungu en 1987.Ginza et ses parents entonnent le chante-fable du lémurien, nzike, nommé à tort "écureuil"..Nzike est un Galago, un petit lémurien aux yeux protubérants et au ventre volumineux. Dans un chant-fable très prisé, reprenant un mythe fondateur, il est décrit comme très goinfre. Un jour il fait le pari avec komba le civilisateur démiurge, avatar de Tôlé, que celui-ci n'arriverait pas à le nourrir à satiété. Le jour dit, il se ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (12m28s)

Chronique aka,février 1987, Akungu : négociations d'une Villageoise en quête de feuilles de koko (Gnetum africanum)

Un véhicule, venu chercher de la main d'oeuvre journalière pour travailler dans une plantation de caféiers, a déposé une jeune femme villageoise acheteuse de feuilles de koko (wali koko en sango = femme Gnetum africanum), avec son bébé, sa soeur et son jeune frère Alain.Elle étale ses marchandises, vêtements, savons, colifichets, cigarettes, chanvre, alcool... incite les résidents d'Akungu à s'en saisir afin de les engager à lui fournir les feuilles alimentaires désirées.
Voir la vidéo
Documentaires

le (1m35s)

Chronique aka 1987 : Akungu Wawa, enceinte, plante du manioc

Caméra François GaulierDans l'intimité de sa plantation, sise à la périphérie du campement Akungu, Wawa, en tenue traditionnelle, enceinte, plante des boutures de manioc.1981-2014, Thomas J.M.C., Bahuchet S, Epelboin A. (depuis 1993) & Fürniss S. (depuis 2003) (éds.) (Arom, Bahuchet, Cloarec-Heiss, Epelboin, Fürniss, Guillaume, Motte, Sénéchal & Thomas), 1981-2014, Encyclopédie des Pygmées Aka : techniques, langage et société des chasseurs-cueilleurs de la forêt centrafricaine (Sud-Centrafrique et Nord-Congo), Paris, Editions Peeters-SELAF, 11 volumes (3130 p).Entrées : "planter", "champs", "manioc" "sal" "mboka" "buma" "gbelema"Entrées : "nudité" "vêtement" "pOtOkO" "kabo" "mbelo" "ngbando" "ngOndO" "topo" "kalisO"
Voir la vidéo
Documentaires

le (37s)

Chronique aka 1987 : Akungu (Lobaye, RCA) : Comment réactiver une pile de montre usagée

Jean-Marie Elima et son cousin Bassin Joseph, assis à son côté, a été un des premiers Aka à être scolarisé à l'école d'intégration des Pygmées crée à Ngopama sous le règen de Jean Bedel Bokassa.On le voit ici démontant une montre pour en extraire la pile afin de la chauffer au soleil et ainsi de la réactiver. Ceci suffit à susciter l'étonnement de nombreux Centrafricains, pour qui un "Pygmée", objet d'un racisme profond, au mieux de paternalisme,  ne peut être capable de tels apprentissages.1981-2014, Thomas J.M.C., Bahuchet S, Epelboin A. (depuis 1993) & Fürniss S. (depuis 2003) (éds.) (Arom, Bahuchet, ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m37s)

Chronique pygmée aka 1987 : toilette d'un garçon non sevré, janvier 1987, Kpéténié

Toilette d'un petit garçon pa encore sevré<p>CHRONIQUE AKA 1988, KPÉTÉNYÉ : LES DENTS SCULPTÉES<p>CHRONIQUE AKA 2006 : BÉKÉLÉ, TOILETTE D'UN ENFANT À LA RIVIÈRE PAR SA MÈRE<p>8 MN 5 TOILETTE D'UN PETIT GARÇON À LA RIVIÈRE IN CHRONIQUE AKA 1988, AKUNGU : FEMMES PAYS<p>9 MN 32 TOILETTE ET EXTRACTION DE PUCES-CHIQUE IN CHRONIQUE AKA 1987-1992 : VIE QUOTIDIENNE, MALHEUR ET GUÉRISSAGE
Voir la vidéo
Documentaires

le (47m19s)

La parole muette de Yacine

ACTEURSYacine la fillette sourde muette, Nyanya sa copine, ses soeurs, sa mère fabricante de balayettes, son père, fabricant de chapelets et des enfants du voisinageIl s'agit du suivi vidéographique d'une petite fille sourde-muette de 8 ans vivant à Malicka, dans une petite communauté wolofophone des faubourgs urbains de Dakar-Pikine. Cette étude de l'apprentissage autochtone des sens permet de repérer des retards psychomoteurs de la fillette lors de l'exécution de taches du quotidien, mais aussi de l'acuité compensatrice de l'usage de son regard.8 s ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (25m12s)

L'éducation c'est comme ça à Dakar-Pikine : une matinée à Malicka

Le déroulement d'une matinée dans la maison d'un fabricant de chapelets et de sa femme, fabricante de balayettes, à Malicka, faubourg de Dakar-Pikine au Sénégal. Tandis que l'artisan, assis dans la cour, fabrique un chapelet, les autres membres de sa famille s'activent à diverses tâches : balayage de la cour, puisage de l'eau, lessive, préparation du repas et service du thé... Les enfants, Wawa et sa copine Yacine sourde-muette notamment,  se livrent à différents jeux (corde à sauter, football...), à la fabrication de semelles de chaussures, chantent et participent à des conversations animées.6 s           ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (2m17s)

Le bain d'Awa et ses amulettes à Pikine Sénégal

Toilette complète et rapide, avec ses amulettes d'Awa. petite fille de 7 mois dans les bras de sa mère et en présence de la co-épouse de celle-ci: violence et douceur d'une rituel quotidien: le bain.Ce document s'inscrit dans une série montrant au travers des toilettes quotidiennes de jeunes enfants les processus de constuction du schéma corporel, d'apprentissage passif et actifs des conduites sociales relatives à l'hygiène spécifiques à une culture.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte