Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 136
Conférences

le (1h47m50s)

Les conditions sociales de la mobilité spatiale

Discutante : Anaïs COLLET (Sage, U. de Strasbourg) Margot DELON (OSC, IEP Paris), Quand rester n’est pas toujours stagner. Les contextes locaux dans les parcours de mobilité sociale ascendante des enfants des bidonvilles et cités de transit de l’après-guerre en France. Claire KERSUZAN (Comptrasec, U. de Bordeaux) et Matthieu SOLIGNAC (Comptrasec, U. de Bordeaux), Disparités territoriales de l’entraide familiale, mobilité et parcours d’insertion des jeunes. Caroline BERTRON (Cessp-CSE, U. Paris 1), Tous mobiles ? Idéologie de la mobilité des établissements scolaires internationaux et stratégies d’installation locale des anciens élèves.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h45m47s)

JEAN-ROBERT GUICHARD, CHEF DU SERVICE DOCUMENTATION DU MATERIEL AU CETIH, PUIS DIRIGEANT DU CENTRE DE LA MODE ET DE LA TECHNOLOGIE DE LA CONFECTION (CMTC) AU MUSÉE DE LA CHEMISERIE A ARGENTON-SUR-CREUSE (PARTIE 2)

...Jean-Robert Guichard est né en 1930 à Argenton-sur-Creuse. Alors qu'il doit reprendre le magasin familial de tissus, le destin en décide autrement grâce au soutien de Jean-René Gravereaux, propriétaire des Etablissements Gravereaux situés à...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h37m4s)

Déplacements et rapports de classe

Président de séance : Guillaume LEJEUNE (CERLIS, U. PARIS DESCARTES) Discutant : Sébastien CHAUVIN (CEG, UNIL) Ludovic LESTRELIN (CesamS, U. de Caen Normandie), Voyager « pour raisons footballistiques ». Formes et sens d’une mobilité de loisir chez des hommes issus des classes populaires. Yoann DEMOLI (Printemps, UVSQ, LSQ, CREST) et Marie GILOW (Metices, ULB), Mobilité parentale en Belgique : Question de genre, question de classe. Amélie BEAUMONT (Cessp, U. Paris 1), Aller travailler chez les bourgeois. La traversée de l’espace physique et social des employés de l’hôtellerie de luxe. Josette DEBROUX (Centre Max Weber, U. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h37m0s)

La gentrification : un concept hégémonique ? 2

Plus de cinquante ans après les réflexions pionnières de Ruth Glass sur la ville de Londres, la notion de « gentrification » s’est imposée comme une catégorie d’analyse et un sous-champ de recherches majeurs des études urbaines. Elle constitue le concept principal au moyen duquel ces études qualifient et analysent les transformations croisées de la morphologie et du peuplement des quartiers populaires de centre-villes faisant l’objet d’une réappropriation résidentielle et symbolique par les ménages de classes moyennes et supérieures. Toutefois, devant la généralisation des usages de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h34m38s)

La gentrification : un concept hégémonique ? 1

Plus de cinquante ans après les réflexions pionnières de Ruth Glass sur la ville de Londres, la notion de « gentrification » s’est imposée comme une catégorie d’analyse et un sous-champ de recherches majeurs des études urbaines. Elle constitue le concept principal au moyen duquel ces études qualifient et analysent les transformations croisées de la morphologie et du peuplement des quartiers populaires de centre-villes faisant l’objet d’une réappropriation résidentielle et symbolique par les ménages de classes moyennes et supérieures. Toutefois, devant la généralisation des usages de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h33m31s)

GINETTO ANZIL, GUY BÉRISSET ET ROGER LUISSI, ANCIENS SALARIÉS À LA TUILERIE DE GROSSOUVRE (CHER)

L'entretien se déroule en présence de Ginetto Anzil (né en 1949), de Roger Luissi (1951), son beau-frère, et de Guy Bérisset (1948). Les enquêtés ont en commun d'avoir été salariés à la tuilerie de Grossouvre au début des années 1970. Les trois récits cumulés balaient une période qui va de la fin des années 1960 jusqu'aux années 2000. Dans l'usine, Ginetto Anzil occupera essentiellement un poste de chef de fabrication (1969-1973). Pour sa part, Roger Luissi y travaillera en qualité d'ouvrier en fabrication puis de défourneur (de 1967 à 1972). Quant à Guy ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m44s)

Le désert des nomades - Pierre BONTE

L'un des traits qui caractérise l'adaptation des nomades à la rude vie dans les déserts est la mobilité. Au Sahara où j'ai mené mes recherches d'ethnologue, ils se déplacent de pâturages en pâturages, de points d'eau en points d'eau pour satisfaire les besoins de leurs animaux, chameaux, vaches, moutons ou chèvres qui ne pourraient survivre dans ce milieu difficile sans l'intervention de l'homme. La tente, cet abri mobile qu'ils transportent lors de leurs déplacements est l'emblème de leur mode de vie, artefact complexe malgré la simplicité apparente de sa construction
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte