Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 137
Conférences

le (2h16m45s)

Dialoguer avec l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss

Journée d'études "Dialoguer avec de l'oeuvre de Claude Lévi-Strauss", organisée par les Études Doctorales (TESC, CLESCO et ALLPH@) de l'Université Toulouse II-Le Mirail. Partie 1 : Levi-Strauss en contexte : échanges et influences. Université Toulouse II-Le Mirail, Maison de la Recherche, 5 mars 2010. [note : les interventions de l'après-midi n'ont pas été enregistrées].Interventions1. Présentation de la journée d'études / Michel BERTRAND2. Ouverture de la journée d'études : Variations sur un centenaire / Jean-Pierre ALBERT3. Roman Jackobson et Claude Lévi-Strauss : linguistique et anthropologie structurales / Jean-Pierre ALBERT (co-écrit par Jacques DURAND)La rencontre entre Roman Jakobson et Claude Lévi-Strauss à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h55m22s)

Histoire des sciences humaines, histoire de la psychologie et de la psychopathologie en France au XIXe siècle

Jacqueline CARROY est directrice d’études à l’Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales, Centre Koyré d’histoire des sciences et des techniques. Ses recherches portent sur l'histoire des sciences humaines et de la psychologie en France. Elle a travaillé sur l'hystérie et la possession, ainsi que sur le magnétisme animal et l'hypnose dans leurs liens aux origines de la psychologie française au XIXème siècle. Elle s'est intéressée aux relations que la psychologie a entretenues avec la psychiatrie, la philosophie, la médecine et la littérature à cette même époque.Depuis 2003, elle est Présidente de la Société Française pour l'Histoire des Sciences de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h40m49s)

Mémorer (le temps et le souvenir)

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte