Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4289
Conférences

le (1h27m28s)

Le pouvoir créateur des signes

On considère généralement qu'on a affaire à un signe quand une chose est sensée renvoyer à une autre chose ; on précise même parfois que le signe est d'abord signe de l'absence de la chose même, voire qu'on ne peut parler de signe qu'en raison de l'imperfection de notre rapport sensible avec le monde qui nous entoure. Pourtant, les signes d'aujourd'hui, et notamment les images, débordent largement cette propriété restrictive de représentation indirecte de la réalité. Les signes suscitent et inventent notre réalité, et on voudrait montrer ici comment, bien au-delà de leur capacité (imparfaite) à se référer à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h10m52s)

Le médecin et ses malades : les progrès de la recherche médicale

"Le malade est devenu un ""usager"" du système de santé, son corps un produit de la science et de la technique. Les enjeux économiques considérables peuvent être à la source de nouveaux besoins de santé, suscités par l'économie elle-même. L'information du public sans limite par les nouveaux moyens de communication encourage l'autoprescription et l'espoir infini et incessant dans la révolution thérapeutique et dans les performances médicales et chirurgicales de plus en plus spectaculaires. La sécurité maximale est une exigence croissante. Ces changements radicaux de culture s'accompagnent de nouveaux rapports moins paternalistes médecin/malade et d'une revendication du droit des malades à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h57m57s)

L'humain dans l'économie. Utopie ou réalité ?

Le groupe SNC Sèvres-MeudonSNC - Solidarités Nouvelles face au Chômage - Sèvres-Meudon, qui avait déjà organisé une conférence en 2006 avec Martin Hirsch et Jean-Baptiste de Foucauld sur le thème du RSA (revenu de solidarité active), récidive cette année par un débat autour du thème de : l'humain dans l'économie : utopie ou réalité ? Les témoignages concrets de François Soulage, Nicolas Froissard et Yann Fradin apportent une contribution importante au thème plus que d'actualité de l'économie sociale et solidaire.Créée en 1985, à l’initiative de Jean Baptiste de Foucauld, Solidarités Nouvelles face au Chômage ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m27s)

Journée d’études : Perspectives historiques sur l’émergence de la philosophie des sciences au XIXe siècle. Un regard comparatif France - Grande Bretagne - Allemagne

L'IEA - Institut d'Etudes Avancées - Paris (Fondation Réseau français des instituts d'études avancées) et le laboratoire REHSEIS (Recherches épistémologiques et historiques sur les sciences exactes et les institutions scientifiques) vous invitent à participer à la première rencontre d'un cycle de trois, sous la direction de Karine Chemla, avec la collaboration de Nadine de Courtenay et David Rabouin, avec Richard Yeo, chercheur senior de haut niveau à la Griffith University en Australie pour une conférence intitulée : "History and Philosophy of Science in the Second Scientific Revolution : the View from Britain".Richard YEO est un chercheur senior de haut niveau. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h2m4s)

L'entendre et le catégoriel

Profondément caractéristiques des sociétés humaines, mises en catégories et processus de catégorisation sont aussi au coeur de la pensée et de la pratique scientifique. Sur quels principes reposent de tels phénomènes ? Quels modèles explicatifs permettraient d'en rendre compte ? C'est tout l'enjeu de ce colloque international auquel participent des chercheurs de différentes disciplines : linguistique, anthropologie, ethnosciences, ethnomusicologie, droit, géologie, philosophie.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h58m25s)

Le MAEDUP : l'art des noeuds coréens

Le maedup ou l’art de confectionner des nœuds ornementaux, fortement chargé de symbolisme, est une tradition typiquement coréenne héritée de la Chine ancienne. Elle renvoie à la culture du fil, elle-même liée à une certaine philosophie de vie des Coréens.KIM Sang-Lan, artiste coréenne formée au design et à l’art du textile en Corée du Sud, mais aussi au travail de tapisserie par les plus grands noms français du domaine, voit le maedup comme un véritable patrimoine de la culture coréenne et, parallèlement, comme une source de création artistique. A travers cet entretien franco-coréen et la découverte de l’un de ...
Voir la vidéo
Reportages

le (0s)

Politique scientifique et mobilité internationale des post-doctorants en sciences humaines et sociales Un bilan des programmes DAAD/FMSH et Clemens Heller

Le 11 juillet 2008, l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD - Deutscher Akademischer Austausch Dienst) et la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) ont organisé à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris une première rencontre d’anciens boursiers français et allemands des programmes de bourses post-doctorales DAAD / FMSH (séjours en France pour des chercheurs allemands) et
Voir la vidéo
Conférences

le (44m3s)

Pourquoi le destinataire du sublime n’est-il pas un simple spectateur ?

« Grâce à sa nature », écrit Longin, « notre âme, sous l’action du véritable sublime, s’élève en quelque sorte, exulte et prend l’essor, remplie de joie et d’orgueil, comme si c’était elle qui avait produit ce qu’elle a entendu ». Et Burke de renchérir : « L’esprit revendique […] toujours pour lui-même une part de la dignité et de l’importance des choses qu’il contemple ». Dans la tradition du sublime, le spectateur désintéressé s’efface devant l’amateur passionné, le témoin ou l’acteur esthétique qui non seulement cherchent à lutter de vitesse avec le sublime pour ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m10s)

Le sublime et la rhétorique de la dissimulation

Partendo dalle antiche teorie della muta eloquentia, del silenzio espressivo e del sermo figuratus, così come esse vengono illustrate negli antichi manuali di retorica (e soprattutto entro le trattazioni dello stile alto), ci si propone di illustrare l’importanza del rapporto tra il sublime e le tecniche della dissimulazione nel linguaggio politico, con alcuni riferimenti al principio cinquecentesco della sprezzatura.
Voir la vidéo
Conférences

le (26m27s)

Un livre terrible pour temps de terreur (Lyotard et la 3e Critique de Kant)

Que penser de la terreur au XXIe siècle ? Et, surtout, pourquoi ? À quelles fins ? Étant donné le terrorisme tel qu’il se manifeste à présent, comment imaginer ce que le siècle de la Terreur aurait pensé du phénomène actuel ? Nous savons que le XVIIIe siècle a théorisé la terreur avant de la mettre en pratique. Le processus inverse est-il possible aujourd’hui ? Peut-on, à l’aide de la théorisation, en venir à bout de la pratique de la terreur aujourd’hui ? Au XVIIIe siècle l’idée de la terreur atteint son point culminant dans la philosophie critique d’Emmanuel Kant. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte