Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4229
Conférences

le (2h59m26s)

Dispositifs de représentation de l'exil

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m44s)

Politiques de l'exil - Deuxième partie

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (11m40s)

Entretien avec Nahuel Pérez Biscayart (Rencontres 2008)

Nahuel Pérez Biscayart revient sur sa formation en tant qu'acteur, ses rôles et son travail au théâtre et au cinéma pour ce qu'il préfère, à la télévision pour l'alimentaire, et aussi sur l'état du cinéma dans son pays, l'Argentine, où existe depuis une dizaine d'années une effervescence qui a bien amélioré le niveau général des films argentins, et permet à de jeunes acteurs d'y trouver des travaux très intéressants à réaliser.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m46s)

Vivre dans la rue - Jacques Hassin

Les gens des ruesDes gens vivent dans les rues de nos villes. C'étaient les Gueux, les Va-nu-pieds, les Inutiles au monde. Ce sont les Sans domicile fixe, les Clochards, les Zonards. Ils seraient aujourd'hui 10 à 15000 à Paris, dont 15% de femmes. Comment ces personnes vivent-elles ? Et comment peut-on les aider ?Comment vit-on dans la rue ?J'évoquerai ici l'expérience qui peut être celle de ces gens. Je le ferai depuis ma place de soignant, qui m'offre une vision forcément partielle. Certains signes permettent cependant de saisir, de l'extérieur, ce que vivent ces personnes. Ils concernent en particulier le ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (54m36s)

La prise de notes et son exploitation

La prise de notes doit être un outil au service d'un travail efficace, qu'il est utile d'améliorer. Elle est le reflet de ce qu'on a besoin de savoir. Capter la parole, fixer l'essentiel par écrit, ce n'est pas tout noter, mais faire des choix, décider sans hésitation. Pour une bonne prise de notes, il faut être bien installé, en situation d'écoute maximale, imprégné du sujet. Comprendre et analyser la structure du discours : l'introduction, la conclusion, le plan etc... sont autant de guides pour le raisonnement. Il faut s'attacher aux idées plutôt qu'aux phrases. Pour organiser ses notes, laisser une ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h55m22s)

Histoire des sciences humaines, histoire de la psychologie et de la psychopathologie en France au XIXe siècle

Jacqueline CARROY est directrice d’études à l’Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales, Centre Koyré d’histoire des sciences et des techniques. Ses recherches portent sur l'histoire des sciences humaines et de la psychologie en France. Elle a travaillé sur l'hystérie et la possession, ainsi que sur le magnétisme animal et l'hypnose dans leurs liens aux origines de la psychologie française au XIXème siècle. Elle s'est intéressée aux relations que la psychologie a entretenues avec la psychiatrie, la philosophie, la médecine et la littérature à cette même époque.Depuis 2003, elle est Présidente de la Société Française pour l'Histoire des Sciences de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (56m9s)

From Sociology of Education to Women's Studies

Meenakshi THAPAN is professor in the department of Sociology at the University of Delhi. She is working in Sociology of Education just as Gender Studies. Her researches are now focalised on the construction of citizenship and identity through academic education.In February 2004, she organized at the University of Delhi a Colloquium untitled “Pierre Bourdieu : Sociologist and Sociologies” with participation of scholars from India and France.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h54m53s)

Le constitutionnalisme et l'œuvre de Hans Kelsen

Carlos HERRERA est membre de l'Institut universitaire de France et enseigne à l'Université de Cergy-Pontoise, où il dirige le Centre de philosophie juridique et politique.Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Droit et gauche. Pour une identification (2004) et La philosophie du droit de Hans Kelsen (2003). Il a également écrit plusieurs essais, dont Théorie juridique et politique chez Hans Kelsen; il a dirigé trois collectifs : 1. Le droit, le politique. Autour de Max Weber, Hans Kelsen, Carl Schmitt , 2. Actualité de Kelsen en France et 3. Les juristes de gauche sous la République de Weimar.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h9m20s)

L'oeuvre littéraire médiévale comme forme-sens

Danièle JAMES-RAOUL est maître de conférences en ancien français à l'Université de la Sorbonne - Paris IV. Elle est habilitée à diriger des recherches. Elle a été amenée dans un premier temps à étudier comment un motif particulier élabore sa propre rhétorique. Les articles et travaux publiés ensuite l'ont portée progressivement et plus précisément à envisager le sens à partir de la forme adoptée. Elle emprunte à Henri Meschonic son concept de "forme-sens" et fait apparaître la modernité des textes narratifs et encyclopédiques des XIIe et XIIIe siècles face au poids de la tradition gréco-latine ou judéo-chrétienne.Son ouvrage sur ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h8m38s)

Conceptions et représentations de la ville dans les cultures française et italienne

Patrizia INGALLINA est architecte-urbaniste, maître de conférences HDR à l'Institut d'Urbanisme de Paris et professeur associé au Politecnico de Turin. Elle a la responsabilité des travaux dans le cadre de l'axe « Représentations, projet urbain et programmation » du C.R.E.T.E.I.L (Centre de Recherche sur l'Espace, les Transports, l'Environnement et les Institutions Locales). Patrizia Ingallina s'intéresse à la manière dont les cultures française et italienne (aussi bien dans le jeu des institutions que dans le système d'idées et dans la perception des habitants) conçoivent et se représentent la ville et les modes d'intervention sur elle, dans une optique de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte