Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 80
Conférences

le (16m11s)

Le franc-parler de Médée chez les deux Corneille et Charpentier : parole risquée ou parole vengeresse ? Florent Libral, Yann Mahé

Le franc-parler de Médée chez les deux Corneille et Charpentier : parole risquée ou parole vengeresse ? Florent Libral, Yann Mahé, in "Paroles risquées", session Jeunes chercheurs XVI-XVIIe siècles du colloque international "Parrêsia et civilité entre France et Italie (Renaissance / XVIIe siècle)" organisé par le laboratoire Il Laboratorio, Université Toulouse Jean-Jaurès, 19-21 octobre 2017.Cette communication à deux voix allie musicologie et histoire du théâtre pour interroger deux versions importantes du mythe de Médée : la tragédie de Pierre Corneille et l’opéra de M.-Antoine Charpentier, sur un livret de Thomas Corneille. Il s’agit de savoir pourquoi Médée ...
Voir la vidéo
Conférences

le (14m14s)

Les documents juridiques, les textes narratifs et autres témoignages dans l'Histoire des comtes de Guines de Lambert d'Ardres (fin XIIe s.) : sélection des sources

Intervention par : Elena ABRAMOVA-LEMAIRE (LAMOP / Université de Paris 1)L'Histoire des comtes de Guines présente un exemple intéressant de l'historiographie médiévale dans lequel on trouve un travail important sur la recherche, la sélection et l'emploi des sources déjà existantes. Dans le Prologue, Lambert d'Ardres donne quelques renseignements sur ces cas) si certains actes ont été privilégiés pour chaque abbé, et si l'on peut distinguer les logiques qui ont été à l'oeuvre dans ce processus de sélection. On ajoutera que d'autres types de textes, comme le corpus hagiographique dédié à sainte Foy, servent également de références dans les Gesta abbatum ...
Voir la vidéo
Conférences

le (29m1s)

L'Histoire des Lombards de Paul Diacre, modèle de l'Ystoire de li Normant d'Aimé du Mont-Cassin : imitations et emprunts, écarts et distorsions

Intervention par : Michèle GUÉRET-LAFERTÉ, (Université de Rouen)Dans sa préface-dédicace à l'abbé Didier, Aimé du Mont-Cassin se recommande explicitement de l'exemple de Paul Diacre pour justifier son entreprise historiographique. Dans quelle mesure le modèle a-t-il exercé une influence déterminante sur l'écriture de l'histoire pratiquée par le moine et sur sa façon de mettre en forme son matériau documentaire ? C'est ce que nous nous appliquerons à mettre en évidence en examinant en particulier le découpage en livres et en chapitres, les procédés de datation, la progression du récit, le rôle des anecdotes… Mais c'est aussi les différences qu'il conviendra de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (29m28s)

La complexité documentaire à l'épreuve de la TEI : les enjeux d'une édition électronique des Annales occitanes de Montpellier

Intervention par : Gilda CAÏTI-RUSSO et Marco GRIMALDI , (Université de Montpellier 3)La tradition manuscrite des Annales Occitanes de Montpellier, dont la complexité a été bien simplifiée par les archivistes du XIXe siècle, demande aujourd'hui une approche philologique nouvelle en vue d'une édition à la mesure du progrès des connaissances. Si la remise en cause de la philologie traditionnelle depuis la fin des années quatre-vingt a permis de repenser la textualité médiévale sur des nouvelles bases, le protocole international de la TEI – Texte Encoding Initiative – a mis progressivement l'informatique au service de la pertinence scientifique des Sciences Humaines. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (19m50s)

Le Liber testamentorum ecclesiae ouetensis (XIIe s.).L'utilisation des sources pour la rédaction des narrations historiques du cartulaire

Dans l’intervention de Raquel ALONSO ALVAREZ (Université d'Oviedo), il est question d'étudier le Liber testamentorum ecclesiae ouetensis, un somptueux cartulaire gardé dans les archives de la cathédrale d'Oviedo (ms. 1), et daté vers 1120.Ce cartulaire a été rédigé, comme bien d'autres, en répondant à quelques dangers qui menaçaient le siège d'Oviedo. D'un côté, on doit remarquer comment l'avance de la reconquête avait déplacé l'ancienne capitale du royaume des Asturies loin des nouveaux centres du pouvoir politique. De l'autre, la récupération par les chrétiens des sièges de Braga et Toledo, plus anciens que celui d'Oviedo, menaçait son indépendance.Le cartulaire fait partie ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m59s)

L'acte diplomatique comme ‘preuve' dans l'écriture de l'histoire au travers de deux cas hispaniques : l'Historia Compostellana et le Corpus Pelagianum (première moitié du XIIe s.)

Intervention par : Hélène SIRANTOINE ,CNRS-CESCM, PoitiersDans cette communication, il est question d’étudier la valeur donnée à l'acte diplomatique au regard de l'écriture historiographique à partir de deux exemples hispaniques, tous deux composés durant la première moitié du XIIe siècle. Les textes étudiés sont d'une part l'Historia Compostellana, narration historique relative au siège épiscopal de Saint-Jacques-de-Compostelle, et plus précisément aux actions menées par son évêque puis archevêque Diego Gelmírez († 1140), commanditaire de l'oeuvre ; et d'autre part le Corpus Pelagianum, vaste compilation historiographique réalisée par et/ou à la demande de Pélage, évêque d'Oviedo († 1153), embrassant une histoire du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m16s)

La présence de réalités documentaires dans les récits de la chute de Troie : entre l'insertion encyclopédique autorisante et l'effet de réel

Intervention par : Anne ROCHEBOUET, (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)Pour aborder l'histoire antique, qui tient une place de choix dans les connaissances des lettrés au Moyen Âge, les documents sur lesquels l'auteur médiéval peut s'appuyer sont, du fait de la période historique envisagée, uniquement des textes considérés alors comme des autorités, et ce quel que soit le statut générique qu'on leur attribue aujourd'hui. Dans l'Histoire ancienne jusqu'à César par exemple, première compilation historique rédigée directement en français au tout début du XIIIe siècle, l'auteur-compilateur s'est aussi bien basé sur Orose et Eusèbe-Jérôme que sur Le Roman de Thèbes. Les raisons du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m30s)

“Si com jou truis el livre escrit” : les références externes dans la Chronique rimée de Philippe Mousket

Intervention par :Pierre COURROUX , (Université de Poitiers)Nombre de chroniques de langue française, surtout dans les premiers siècles de l'écriture historique francophone, sont des adaptations plus ou moins fidèles d'un ou plusieurs textes latins antérieurs. Pourtant, lorsque les auteurs de ces mêmes chroniques font référence à leurs sources, les choses paraissent bien moins simples. Les références erronées ou présentes comme de simples trompe-l'oeil, sont fréquentes ; ailleurs, un chroniqueur taira sa vraie source sans raison apparente. Sont-ce là des attitudes qui témoignent d'une influence romanesque ? Non, car dès le XIIe siècle, les premiers écrits historiographiques français utilisent la référence ...
Voir la vidéo
Conférences

le (26m45s)

Mémoire des lettres et des lois : modalités d'insertion et interprétation des traces documentaires dans les Mémoires de Philippe de Novare

Florence TANNIOU ,( Université de Paris Ouest – Nanterre – La Défense)Les Mémoires de Philippe de Novare se fondent sur le témoignage de l'auteur, observateur et acteur des événements qu'il rapporte. Son récit, qui revêt la forme de la chronique et s'exempte en apparence de référence documentaire, se modèle en réalité par endroits sur des genres tant poétiques - comme la chanson d'aube, le sirventès - que narratifs, comme une branche du Roman de Renart. Les insertions versifiées deviennent garantes d'authenticité car Philippe leur assigne le statut de pièces créées sur le vif, contemporaines des événements narrés avec plus de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (34m38s)

Auctoritas et références dans les chroniques roumaines du Moyen Âge : entre légende et attestation documentaire

Intervention par : Laura LAZAR ZAVALEANU, Université de Cluj-Napoca Toujours en lutte pour défendre leurs territoires contre les voisins turques, russes, austro-hongrois ou polonais très désireux de s'en emparer, les Roumains du Moyen Âge ont commencé à écrire leurs chroniques avec cette même attitude de combattants, qui doivent défendre leurs origines et surtout légitimer leurs droits territoriaux aussi dans une « lutte pour la ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte