Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 14
Autres

le (10m8s)

Le suiveur suivi ou la rencontre avec le djinn

Au bord de la mer, à Ouakham, une jeune femme, prononce des voeux sur des cauris qu'elle jette dans la mer après leur avoir fait faire trois fois le tour de sa tête. Un jeune homme urine longuement dans l'eau. La jeune fille l'observe stupéfaite. Lorsqu'elle s'en retourne, le jeune homme la suit, la poursuit jusque dans une forêt où elle disparait, remplacée par un djinn au visage effrayant, Djibi Diouf, un militant très actif de la lutte contre le sida, atteint d'une grave leucodermie. Terrifié, le jeune homme consulte une jeteuse de cauris qui, effrayée ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (19m21s)

La p53, gardienne du génome.

Les recherches sur p53 ont récemment pris une ampleur extraordinaire en cancérologie. La protéine p53 fonctionne normalement comme un frein de la prolifération cellulaire, permettant de maintenir la croissance cellulaire à un niveau normal et assurant de ce fait une protection contre le cancer. Une défaillance de cette protéine causée par une mutation (altération du gène et de son produit) constitue une étape presque universelle dans le déclenchement ou la progression d'un cancer. La protéine p53 a été découverte en 1979 par P. May et son équipe (M. Kress, E. May, R. Cassingena et P. May, 1979) à un moment ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (25m29s)

p53 , supresseur de tumeurs

La p53: mise en évidence, réarrangement et invalidation du gène Le virus simien 40 (SV40) exprime un oncogène, l'antigène grand T (AgT), qui est capable de transformer des cellules en culture et d'induire des tumeurs chez l'animal. Dans les cellules transformées, cet antigène viral s'associe à la protéine p53. C'est ainsi qu'en étudiant l'AgT, on a découvert la protéine p53. Les animaux porteurs de tumeurs induites par le virus SV40 produisent des anticorps contre l'AgT. Or, ces animaux synthétisent également des anticorps contre la protéine p53. Des études ultérieures menées chez l'Homme ont montré qu'environ 10 % des patients atteints ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (26m27s)

Protéines recombinantes et applications

La construction des protéines recombinantes (PR) se fait en intégrant des fragments d'ADN (ADNc) dans le génome d'organismes vivants. On obtient ainsi en quantité suffisante des protéines clefs autrement impossibles à purifier du fait de leur rareté. L'ADNc est choisi pour coder des molécules utiles à la compréhension, à la détection et au traitement des maladies. Les manipulations de l'ADNc, telle la mutagenèse dirigée, permettent d'établir les relations de leur fonction avec leur structure tridimensionnelle (3D). Les concepts et le savoir-faire nécessaires à la sélection et à leur construction du recombinant sont désormais incontournables pour les programmes de recherche de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (27m24s)

Role du trafic membranaire dans la morphogenèse neuronale

Le trafic membranaire est à la base des processus sécrétoires des cellules neuronales et non-neuronales mais son rôle dans l'établissement dans la différenciation neuronale est encore mal établi. Notre objectif est de comprendre comment le trafic membranaire, plus particulièrement l'exocytose et l'endocytose, participent à la morphogenèse neuronale. L'importance des protéines SNAREs dans l'exocytose et dans chaque étape du trafic membranaire est maintenant bien établie. Dans les neurones, la voie d'exocytose des vésicules synaptiques, responsable de la libération des neurotransmetteurs, met en jeu la protéine vésiculaire synaptobréviné 2 (ou VAMP 2, un v-SNARE) qui forme un complexe avec ses SNAREs cibles ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (49m8s)

L'Interférence par l'ARN et son utilisation chez les mammifères

1ere partie La découverte de l'interférence par l'ARN est l'une des grandes aventures de la biologie de ces dernières années. C'est à travers des études menées dans des organismes très variés : plantes, champignon, la levure S. pombe, le nématode C. elegans et la drosophile que les grandes lignes de ce mécanisme ont pu être caractérisées. En effet, l'interférence par l'ARN existe chez la plupart des organismes eucaryotes. Si l'existence de régulations génétiques inattendues avait été observée chez les plantes dès 1990, c'est en 1998 que A. Fire a décrit que ces régulations étaient induites par la présence d'ARN double ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (55m10s)

La forme des émotions

Partant de l’affirmation que l’action est subordonnée à l’état affectif, Jean-Didier Vincent nous entraîne dans les méandres des émotions, formes du corps et formes de l’âme. Tous les comportements humains et animaux sont organisés autour de deux états affectifs : le plaisir et l’aversion, il s’agit pour l’homme de jouir le plus et de souffrir le moins. Nous avons donc tous en nous une forme de subjectivité qui nous fait être ce que nous éprouvons.Traduction de notre état affectif, les émotions ont donc une fonction communicante, elles nous permettent par le biais de notre gestuelle, de notre visage de partager ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte