Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 480
Label UNT Documentaires

le (14m27s)

Laser CO2 ORL et sécurité lors de la microchirurgir laryngée

Le laser CO2 lors de la microchirurgie laryngée pose un double problème : l'anesthésie pour la microchirurgie laryngée et les problèmes spécifiques du laser. En O.R.L., proche de la zone à traiter, la sonde d'intubation peut s'enflammer à une fréquence de 0,15 à 1,5 % des interventions. Après un bref rappel du fonctionnement et de l'installation du laser, ce film a un double but : celui de visualiser les effets du laser sur différents tissus, matériaux, en présence de mélanges gazeux différents, notamment sur les sondes d'intubation, et celui d'indiquer les précautions à prendre en cas d'anesthésie que ce soit ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (16m0s)

Sinus maxillaire libre? Occupé? Méthode d'échographie

Les progrès technologiques permettent de réutiliser l'un des premiers modes connus d'échographie : le mode A, explorant en visée axiale et suivant une représentation "pic d'amplitude en fonction réelle du temps distance". A condition de se borner à une question de type binaire dès l'étape clinique : "sinus libre ou sinus comblée (quelle que soit la nature physico-chimique du matériel occupant), un appareillage simple et tenant dans la main apporte la réponse : le Sinus Explorer. Connecté par fibres optiques sur le port-série d'un Micro PC, sous logiciel Windows 95, le Sinus Explorer est d'une grande maniabilité, ne nécessite qu'une ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (20m0s)

Un siècle de rayonnement de radiologie et d'imagerie médicale

Bientôt un siècle de Radiologie : c'est le 22 décembre 1895 que ROENTGEN réalise la première radiograhie, celle de la main de son épouse. Depuis 1895, les découvertes se sont succedées avec BECQUEREL, Pierre et Marie CURIE, DONALD et l'échographie, HOUNSFIELD et la scanographie, DAMADIAN et l'Imagerie en Résonance Magnétique. L'enseignement de la Radiologie et de l'Imagerie Médicale s'est développé avec Antoine BECLERE, Hermann FISCHGOLD, Jacques LEFEVRE, Charles-Marie GROS... L'Imagerie Médicale Thérapeutique est en plein essor. En 1895, le temps de pose de la radiographie de la main de Madame ROENTGEN était de 10 minutes ; en 1994, celui d'une ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Angiographie rotationnelle 3D dans la prise en charge des anévrismes intracrâniens

Les limites de l'angiographie numérisée dans le bilan des anévrismes intracrâniens sont liées à des problèmes de superposition vasculaire et d'anatomie complexe. L'angiographie rotationnelle 3D par une acquisition en rotation de 180° à 30°/seconde permet l'obtention de cent images qui après traitement informatique reconstruit une image 3D. Le volume d'interêt centré sur la lésion élimine toute superposition. Les morphologies complkexes sont bien étudiées par la possibilité de mouvoir dans tous les sens le volume obtenu. La résolution est de l'ordre d'une centaine de microns. Cet outil diagnostic est actuellement la méthode la plus performante pour la réalisation d'un bilan angiographique ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m39s)

Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL) 2014 : Conférence 90 ans d’innovations passées et à venir au service des lorrains

L’Institut de Cancérologie de Lorraine-Alexis Vautrin fête ses 90 ans. A cette occasion, le Pr Didier Peiffert, Directeur de l’Enseignement et des Relations Externes , présentera l’histoire du centre de lutte contre le cancer de lorraine, ses grandes avancées et ses projets à venir.Diffusion en direct de la conférence à partir de 17h.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (49m40s)

CAV 2010 - Nancy : Dépistage et prévention du cancer de la prostate en 2010

Thème : Connaître la prostate et ses maux.Résumé : Après un rappel anatomique et épidémiologie, l’essentiel de l’exposé est consacré au dépistage du cancer de la prostate, à la prévention et à la prise en charge du patient. Le traitement est abordé essentiellement sous l’angle chirurgical : indications, techniques chirurgicales, complications.Modérateur : Didier PEIFFERTIntervenant : Pascal ESCHWEGE - Service d’Urologie - CHU de NANCYSCD Médecine.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (12m31s)

CAV 2012 – La prostate : surveillance active, dépistage.

Titre : CAV 2012 – La prostate : surveillance active, dépistage.Intervenant (s) : Jean-Luc MOREAU (Clinique de Gentilly – Chirurgien).Résumé : Une grande partie des cancers de la prostate correspond à des cancers d’évolution très lente sur de nombreuses années.Quand la tumeur est peu agressive, le patient a une probabilité importante de décéder d’autre cause.Le principe est de ne pas traiter dès le diagnostic certaines tumeurs de petit volume et peu agressives et de n’envisager la mise en route d’un traitement à visée curative que si la maladie évolue.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (49m50s)

CAV 2010 - Nancy - Cancer de la prostate : Présent et avenir pour les traitements médicaux ?

Thème : Connaître la prostate et ses maux.Résumé : Les traitements médicaux s’appliquent de façon transitoire (néo adjuvant, adjuvant) en complément des traitements à visée curative. Ils s’appliquent de façon prolongée dans le cadre des traitements palliatifs dont ils constituent l’essentiel. Ils sont un sujet important de recherche car le cancer en rechute locale étendue ou métastatique est encore incurable.Un diagnostic précoce est primordial pour la mise en place et l’efficacité du traitement.La prostate a besoin d'hormones mâles (androgènes) pour fonctionner. L'hormonothérapie consiste à empêcher les cellules prostatiques, cancéreuses ou non, de recevoir ces hormones à effet stimulant. En fait, ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (42m58s)

CAV 2010 - Nancy : Les traitements des cancers localisés de la prostate

Thème : Connaître la prostate et ses maux.Résumé : Seuls les cancers localisés peuvent être guéris. Un cancer localisé ne donne pas de symptômes. Un cancer de prostate ne peut donc être guéri que s’il est recherché précocement et traité.Différents examens permettent de circonscrire la localisation et l’extension du cancer de la prostate et d’estimer le risque de progression. Le recours à un nomogramme pré opératoire permet de prédire les risques de récidive.Rappel de la technique de prostatectomie totale, de ses avantages et des conséquences fonctionnelles.Modérateur : Didier PEIFFERTIntervenant : Jean-Luc MOREAU (urologue – centre d’urologie de Nancy)SCD Médecine.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte