Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 298
Documentaires

le (10m29s)

Modèle de bulles pour un métal (vers 1947)

Les forces de liaison introduites par les électrons libres dans un métal sont simulées par les forces capillaires qui s'exercent entre des bulles en contact. Le dispositif expérimental, très simple, est montré. Il permet de générer des bulles stables bien calibrées. Ces bulles forment des empilements qui sont représentatifs des structures cristallines à 2 (et même 3) dimensions. Il est facile avec ce modèle d'observer les défauts qui apparaissent dans un cristal quand il est soumis à des contraintes de compression, de traction ou de cisaillement. Les dislocations sont présentées et discutées en détail. Les plans de glissement sont mis ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h20m25s)

Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives

L'apport de multiples disciplines de recherche, qui incluent la biologie moléculaire, la physiologie nerveuse, les sciences du comportement et l'anthropologie, converge vers une conception synthétique des fonctions supérieures du cerveau de l'homme, qui s'inscrit dans l'emboîtement de multiples évolutions au niveau des gènes, du réseau neuronal, de l'expérience individuelle et des acquis socioculturels.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m50s)

De l'homme - et de la femme - préhistoriques

Depuis leur fondation au milieu du XIXème siècle, les sciences de la préhistoire ont situé le devenir de la famille humaine dans les 5 ou 7 millions d'années de son existence. Ils ont déployé une rigueur et une inventivité extraordinaires pour faire parler les vestiges rares, disséminés et fragmentaires dont ils disposent. La théorie de l'évolution conduit à penser l'origine de l'Homme, non comme création, moment ponctuel miraculeux où il serait triomphalement apparu sur la terre, mais comme filiation, qui enracine notre espèce dans l'ensemble du règne animal, dans les embranchements et les buissonnements multiples de l'histoire du vivant. Anthropologues ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m20s)

Rationalité et raisonnement

Conférence du 17 janvier 2000 par Gilles-Gaston Granger. La rationalité est-elle nécessairement le produit d'un raisonnement ? Pour répondre à cette question, nous distinguerons rationalité d'une pensée et rationalité d'un comportement. La rationalité d'une pensée suppose qu'elle dépende de raisonnements conformes à la logique, mais il faut y joindre une fécondité inventive, comme en mathématique, et une activité critique. La pensée scientifique en général satisfait à ces critères. Un comportement est associé à une pensée : cependant son aspect rationnel spécifique dans la vie courante dépend d'une aptitude à saisir les réalités concrètes et à en juger avec bon sens ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h13m29s)

Connaissances et pensée mathématiques : les bases cérébrales de l'intuition numérique

Quelles représentations mentales et quelles structures cérébrales permettent au cerveau humain de créer des mathématiques ? Les nouvelles méthodes des sciences cognitives et de l'imagerie cérébrale permettent d'aborder cette question empiriquement, même si nous ne pouvons guère qu'effleurer le sujet en étudiant les plus simples des objets mathématiques : les petits nombres entiers. Je montrerai que la représentation des nombres dans le cerveau humain suit deux lois dont de nombreux mathématiciens, tels Poincaré, Hadamard ou Einstein, avaient pressenti l'existence en faisant appel à leur introspection. Tout d'abord, cette représentation est non-verbale : elle ne fait appel ni aux mots, ni ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h14m12s)

Les fondements des mathématiques

"La "" crise des fondements "" s'ouvre en 1897 avec le paradoxe de Burali-Forti, une contradiction dans la toute jeune théorie des Ensembles. Parmi les solutions proposées, le "" Programme de Hilbert "" (~ 1925) accorde un rôle privilégié à la non-contradiction formelle. Le théorème d'incomplétude de Gödel (1931), qui réfute le programme de Hilbert, a fait le désespoir de tous ceux qui cherchaient une réponse définitive à leurs angoisses fondationnelles. Il a aussi gêné ceux qui cherchaient plus simplement à comprendre la nature des objets mathématiques. Ce n'est qu'avec le développement de l'informatique qu'ont pu se dégager de nouveaux ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte