Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 847
Conférences

le (1h17m36s)

Le cerveau et le monde : Shining et après. Conférence d'Emmanuel Siety

Dans L’Image-temps, Gilles Deleuze voyait en Stanley Kubrick, à l’instar d’Alain Resnais, un cinéaste « de l’identité du monde et du cerveau ». En partant de Shining, nous questionnerons et prolongerons ce rapprochement en avançant trois autres noms de cinéastes explorateurs d’états limites du monde et de la conscience : David Lynch, Michael Haneke et Gus Van Sant.Emmanuel Siety est maître de conférences en cinéma à l’université Paris 3 - Sorbonne nouvelle. Il est l’auteur de La Peur au cinéma (Cinémathèque française/Actes Sud, 2006), Fictions d’images (Presses Universitaires de Rennes, 2009) et Le Plan, au commencement du cinéma (Cahiers du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m45s)

Qui êtes-vous Kinji Fukasaku ? Conférence de Jean-François Rauger

Une carrière prolifique construite sous le règne de la politique des genres des grands studios japonais. Kinji Fukasaku s'est d'abord affirmé comme le spécialiste du film de gangsters (yakusas) à la japonaise, dès le début des années 1960 avec des titres comme Gangsters en plein jour. La décennie suivante, il réalise des œuvres qui constitueront une véritable relecture critique (la série des Combats sans code d'honneur, Le Cimetière de la morale) où seront brocardées les mythologies traditionnelles. Sa mise en scène, souvent spectaculaire, est au service ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m50s)

Nécessité et pièges des définitions mathématiques

D'où viennent et à quoi servent les définitions mathématiques ? En quoi sont-elles nécessaires ? En quoi peuvent-elles être pernicieuses ? Sur des exemples liés à l'histoire, à l'enseignement, et au mouvement contemporain des mathématiques, je m'efforcerai de montrer les définitions comme aboutissements de processus, comme commencement de théories, comme merveilles et comme pièges.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m51s)

La coévolution

Les virus informatiques sont de plus en plus élaborés. Les anti-virus sont de plus en plus complexes. Telle est l'image moderne que l'on peut donner de la coévolution. La coévolution, c'est le processus sans fin dans lequel deux adversaires construisent sans cesse de nouvelles armes pour ne pas être distancé par "l'autre". Des exemples typiques de coévolution en biologie se trouvent dans les relations entre les agents pathogènes et leurs hôtes. La coévolution existe aussi dans les systèmes mutualistes, où chacun exploite l'autre. L'illustration la plus belle est celle des orchidées de Madagascar et de leurs papillons pollinisateurs. Les premières ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m54s)

Stanley Kubrick, l'artiste et sa méthode. Table ronde

Rencontre avec Ken Adam, Marisa Berenson, Michel Ciment, Nigel Galt, Jan Harlan, Christiane Kubrick, Tim Heptner, animée par Serge Toubiana.Directeur artistique britannique d’origine allemande, Ken Adam fait ses débuts à Hollywood sur d’importantes productions : Le Tour du monde en quatre-vingts jours ou Ben-Hur. Par la suite, il travaille notamment avec Jacques Tourneur, Robert Aldrich, J. L. Mankiewicz et pour la série des James Bond des années 1960 et 1970. Pour Stanley Kubrick, il a signé les décors de Docteur Folamour (1964) et de Barry Lyndon (1975).Avant d’interpréter la superbe Lady Lyndon pour Stanley Kubrick (Barry Lyndon, 1975), Marisa Berenson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m0s)

Antonioni, ou l'érosion d'Éros. Conférence de Céline Scemama

Dès Chronique d'un amour, les hommes ne savent plus quoi faire en face des femmes. Quelque chose a disparu, quelque chose est perdu, il y a un malaise. Les hommes sont érotiques parce qu'ils sont « malades d'Éros », nous dit Antonioni. Les femmes les regardent peinées, voire avec pitié. L'érosion d'Éros les conduit dans une quête érotique nouvelle. Les corps s'éclipsent, s'envolent, disparaissent dans le brouillard, mais les choses s'animent d'une intensité nouvelle et portent une charge érotique et existentielle insolite, inquiétante peut-être, mais aussi vertigineuse, euphorique.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h18m6s)

Progrès technique et inégalités

Le progrès technique génère-t-il des inégalités, comme peuvent le suggérer certains discours à la mode sur la fin du travail et la fracture digitale? Sur longue période, il n'en est rien. Depuis le dix-neuvième siècle, le progrès technique a permis une hausse spectaculaire du niveau de vie, et l'inégalité entre individus dans les pays industrialisés a progressivement diminué. Mais, depuis les années 1970, un phénomène inquiétant est apparu aux Etats-Unis et dans d'autres pays: l'explosion des salaires en haut de l'échelle des revenus, et la stagnation voire la baisse des salaires les plus faibles, malgré la poursuite de la croissance. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m25s)

Conclusion et percpectives

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte