Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 7004
Conférences

le (28m0s)

37 - Débat

Session Effets artistiques et littéraires de Mai 68. Transformations plastiques, déstabilisations génériques, nouveaux dispositifs de création Colloque Mai 68 en quarantaine Résumé A propos des écritures contemporaines (disons des années 90-2000) on a pu parler de désimplication, dépolitisation, désengagement, c’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui que j’allais réfléchir sur différents modèles possibles de l’action par l’écriture et l’écrit et m’attarder en particulier sur quelques nouveaux modèles qui me plaisent dans leur version actuellement reconstruite comme ceux d’action directe, de tactique critique, de ré-instrumentations documentales. Je vais m’efforcer de dessiner la figure du sujet producteur littéraire qu’elles supposent et si j’ai ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (34m12s)

À propos de Spinoza (Ursula Rentz)

Connaître le corps humain.Sur la continuité entre la philosophie de l’esprit et l’épistémologie chez SpinozaRésuméDans cet article, je propose de comparer le concept de l’esprit de Spinozaavec des approches compatibilistes sur la question si l’admission d’uneautorité de la première personne est compatible avec une position externalistevis‐à‐vis de la question sémantique. Une telle lecture est surtout importantesi l’on veut comprendre la relation entre la philosophie de l’espritet la philosophie politique de Spinoza, telle qu’elle est défendue dans leTractatus theologico‐politicus.Abstract: To know the human body. On the continuity between the philosophyof the spirit and the epistemology of SpinozaIn this article, I suggest ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h7m2s)

Ce que la sociologie fait à ses lecteurs Vidéo 2

CE QUE LA SOCIOLOGIE FAIT À SES LECTEURS. SUR LES LECTURES DE BOURDIEU EN SITUATION DE DÉCLASSEMENT Rencontres autour du livre de Raphaël Desanti, Lire Bourdieu de l’usine à la fac, histoire d’une révélation Journée organisée par Raphaël DESANTI, Gérard MAUGER (CESSP) et Nicolas ROUX (LISE, Cnam & CEET). Le livre de Raphaël Desanti témoigne, après d’autres, des « affinités électives » entre la sociologie de Pierre Bourdieu et des lecteurs en situation de déclassement. Étudiant, par ailleurs, les incidences de cette rencontre intellectuelle sur sa trajectoire (dans son cas, le décalage entre la position ...
Voir la vidéo
Conférences

le (38m3s)

Finalité et biologie

par Pierre-François MoreauColloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession L'implicite des représentations scientifiques "La représentation du vivant est depuis longtemps le lieu privilégié des idéologies finalistes, et, réciproquement, les différentes versions de l'idée de finalité ont longtemps semblé indispensables pour comprendre la spécificité de la vie. Elles ont en même temps servi de vecteur pour exporter hors de la connaissance de la vie un certain nombre de caractéristiques spécifiques de cette dernière et que l'on a cru pouvoir appliquer aux sciences de la nature ou de la société. Elles se sont souvent appuyées sur la communication entre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m54s)

Sciences cognitives et modèles de la pensée

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession La représentation du cerveau par les neurosciences Brigitte Chamak propose ici une approche historique et revient sur les différents modèles de pensée proposés par les chercheurs en sciences cognitives depuis les années 60. Ces derniers, par le recours à différentes disciplines (psychologie, neurosciences, linguistique, philosophie...), tentent d'analyser les processus impliqués dans la formation et l'exploitation des connaissances, dans le fonctionnement de l'esprit. Elle dégage deux grandes conceptions de la pensée : l'approche logique (les fonctions cognitives sont assimilées à des opérations logiques) et l'approche neurologique (quels réseaux neuronaux sont impliqués ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (28m2s)

Les marins sont de grands secrets

André, fils de pêcheur de Douarnenez (2018, 28 mns)André fils de pêcheur de Douarnenez raconte que son père, et avant lui son grand-père, était patron d’une pinasse sardinière nommée « la pieuse paysanne ». À Douarnenez, tous les pêcheurs avaient un surnom, celui de son père était « l’oiseau blanc » en breton, sans doute en référence à la couleur blanche de sa chaloupe sardinière, d’habitude de couleur noire. Son père pratiquait plusieurs pêches selon les saisons : le maquereau vers mars-avril-mai pour des marées de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (33m10s)

Trouble de la pensée et identité

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Pensée et identité / sous la présidence d'Olivier FaureDans les atteintes cérébrales avec troubles cognitifs, un des fondements essentiels de l'humain est ébranlé : la cognition nécessaire à notre sentiment de permanence et d'existence autant qu'à la relation à l'autre et au monde extérieur.Comme le montre la clinique des patients cérébro-lésés, la cognition a une fonction d'étayage interne qui permet la préservation du narcissisme primordial. Son atteinte favorise le dévoilement de l'inconscient et la mise à mal des fonctions du Moi. La cognition est aussi nécessaire à l'intégration dans l'espace ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m19s)

De la biologie comme science historique

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Les limites du vivant / sous présidence de Gabriel GachelinWhewell, qui forgea le premier l'expression «philosophie de la biologie» en 1840, voyait dans la biologie une authentique «science», c'est-à-dire une connaissance de dégager des relations constantes et universelles. Il ne rangeait pas dans le champ des connaissances «palétiologiques» ou «historiques», c'est-à-dire des disciplines telles que la géologie ou la paléontologie, dont les énoncés généraux n'ont jamais de sens qu'en référence à des séries d'événements irréversibles. Dans de telles sciences (sensu lato), l'explication ne consiste pas à subsumer les faits sous ...
Voir la vidéo
Conférences

le (36m39s)

Le vivant programmé par le génome ?

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Les limites du vivant / sous présidence de Gabriel Gachelin"L'ADN humain, «maître-plan» (blueprint) de l'organisme, est aujourd'hui presque totalement «décrypté». Et l'on s'aperçoit que cette séquence, Graal pour certains de la biologie moléculaire, ne dit pas tout. L'on peine même à se mettre d'accord sur le nombre de gènes qu'elle révèle, sans parler de leur fonction ni de la manière dont ils interagissent pour assurer le fonctionnement des cellules et des tissus. Il est donc nécessaire de revenir sur cette analogie informatique (l'ADN, programme qu'exécute l'organisme) qui a été si ...
Voir la vidéo
Conférences

le (30m57s)

Les limites de l'expérience du vivant : l'enfant, son cancer, ses parents, ses soignants

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Les limites du vivant / sous présidence de Gabriel GachelinLe cancer confronte l’enfant à des traitements éprouvants, qui peuvent le faire approcher des limites du supportable, et de l'idée de sa possible mort. Ces situations suscitent chez l’enfant, chez ses parents ainsi que chez ses soignants des interrogations existentielles majeures dont la prise en compte est nécessaire pour que ces différents acteurs ne se trouvent pas complètement déstabilisés. L’enfant s’interroge en particulier sur le rapport à son corps, sur sa famille, sur sa place sociale et sur la mort. Afin ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte