Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9887
Entretiens

le (30m31s)

L'anthropologie anglaise, une histoire de famille

Ce programme consacré à l'histoire de l'Anthropologie Britannique se propose de retracer l'histoire de la discipline à travers les différentes étapes théoriques et les interprétations qui ont contribué à son évolution au sein du monde académique anglo-saxon. Adam Kuper évoque cette histoire de l'Anthropologie Britannique comme une histoire de famille. Les croquis qu'il dessine sont pris « sur le vif », « de l'intérieur », revendiquant ce point de vue à la fois exceptionnel et contraignant. Son entretien est accompagné par des notes de synthèse qui aident à retracer le contexte culturel et historique dans lequel ces anthropologues se positionnent. ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (34m21s)

Marburg en Angola à Uige avril 2005 : funérailles de crise : le tailleur et les siens

A Nganakamana, village proche de Uige en Angola, les équipes OMS initient des enterrement sécurisé humanisés intégrant des temps essentiels des rites funéraires autochtones : participation du frère du défunt, respect des pleurs funéraires, mise dans le sac mortuaire et dans le cercueil des vêtements du défunt proposés par la famille, fermeture du cercueil par le frère, mise à disposition d'un véhicule de transport, transport et enterrement du cercueil par les parents équipés de gants, respect des temps de prière et de chant, accompagnement du convoi funéraire et de l'enterrement par les équipes d'intervention, ablution des mains à l'eau chlorée ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (23m26s)

Marburg en Angola à Uige en avril 2005 : mise en bière d'une petite fille

Mise en bière d'une petite fille au cours de l'épidémie de fièvre hémorragique à virus Marburg à Uige (Angola) en avril 2005.Ce film montre la façon dont l'habillage de tenues de protection personnalisées (TPP) doit avoir lieu à domicile, en y associant un membre de la famille. Il souligne le fait, qu'une fois le cadavre disposé dans un sac mortuaire étanche et soigneusement désinfecté, puis l'ensemble déposé dans un cercueil avec désinfection complémentaire, celui-ci peut être manipulé sans risque par la famille. Elle peut ainsi se réapproprier les funérailles et construire son travail de deuil.Arrivée de l'équipe d'intervention à domicile.Habillage ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (25m12s)

Kalimata ou l’art de la poterie chez les Wayana

Une vieille femme du village de Taluwen, sur le haut Maroni, en Guyane française, admire les poteries réalisées par Linia, jeune potière wayana.  Elle nous raconte le mythe de Kuliwelui, l’argile qui avait pris forme humaine pour transmettre l’art de la poterie aux Wayana. En écoutant le mythe, on assiste à toutes les étapes, de la collecte de l’argile en forêt aux finitions, en passant par le façonnage, la cuisson, et le vernis avec l’écorce d’Apulukun (Inga spp.). La question posée est la survie de ces savoir faire traditionnels face à l’occidentalisation des modes de vie. (Marie Fleury)
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m1s)

Mortelles civilisations : décadence de la Rome antique. Deux regards conjoints d’auteurs anciens.

En voulant donner une cohérence aux événements du réel, l’historien est souvent amené à dévier d’une démarche purement objective et à porter un regard personnel sur les faits. Cette construction de l’histoire par un point de vue explique la coexistence, hier comme aujourd’hui, d’écrits historiques contradictoires. L’analyse des ouvrages respectifs de Salluste et Augustin sur l’histoire de la décadence de la Rome antique: «La conjuration de Catilina» et «La Cité de Dieu» est très révélatrice de ces divergences d’interprétation : à la conception diachronique (à l’âge d’or succède la décadence) de Salluste s’oppose l’interprétation synchronique d’Augustin. Patrice Cambronne nous livre ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h34m10s)

Un état d'exception humanitaire au Venezuela

L'action politique, entendue comme l'ensemble des pratiques qui inscrivent dans dans l'espace public des attentes ou des critiques autour de biens commums, est sous-tendue par des valeurs et des normes, des jugements et des justifications - ce que l'on peut appeler une économie morale. Si l'anthropologie s'est depuis longtemps intéressée au politique, à ses institutions et ses agents, en revanche, elle s'est tenue à l'écart de la dimension morale du monde social, soit en la rejetant dans le domaine de la culture et en l'entourant d'un halo relativiste, soit en s'en gardant à cause d'un risque supposé de contamination normative, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte