Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 61
Cours magistraux

le (1h19m17s)

11 - Machiavel. Le Prince. Problématique générale

L'art de gouverner à Florence (1494-1530) 11 - Machiavel. Le Prince. Problématique générale Comprendre les enjeux de l’écriture du Prince implique d’avoir à l’esprit le moment des guerres d’Italie et les effets de ces guerres sur la cité de Machiavel. Les guerres d’Italie constituent une coupure fondamentale dont le sens n’échappe pas aux contemporains : tout a été bouleversé par l’arrivée des troupes françaises en Italie en 1494. Le cours présente les grands concepts qui donnent sens à l’écriture du Prince : l’analyse pragmatique des faits et de leurs effets (andare drieto alla verità effettuale della cosa ("suivre la vérité ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h13m20s)

12 - Machiavel, politique et morale : l'historicisation du bien et du mal

L'art de gouverner à Florence (1494-1530) 12 - Machiavel, politique et morale : l'historicisation du bien et du mal L’acteur politique est celui qui, en fonction d’une “ qualité des temps ” qu’il est capable d’analyser définit les objectifs de la période, ses enjeux, et du coup, détermine ce qui est bon et ce qui est mauvais en fonction de ces objectifs. L’existence de la vertu humaine inscrit le rôle de l’acteur politique comme élément déterminant du déroulement de l’histoire. Elle se lit comme une éthique de l’action : il s’agit d’abord de “ faire ce que doit ” ; ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h20m53s)

13 - Le rire politique de Machiavel, dans la Mandragore et le Prince

L'art de gouverner à Florence (1494-1530) 13 - Le rire politique de Machiavel, dans la Mandragore et le Prince Dans la Mandragola, les analyses politiques de Machiavel sont présentes et servent à provoquer le rire ; mais que dans les œuvres au sens strict politiques (que l’on qualifie même parfois de théoriques) il y ait une indubitable composante comique, il est moins fréquent de l’entendre affirmer. C’est cette double présence qui est mise en évidence ici, en un parcours où, de la Mandragola au Prince, se mêlent comique et sens tragique de l’histoire (on se souviendra que l’une des lettres ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h1m37s)

14 - Francesco Guicciardini (1483-1540) : éléments de biographie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)14 - Francesco Guicciardini (1483-1540) : éléments de biographieEquipe technique :Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Exploitation: Julien Lopez, Image: Sébastien Boudin, Son: Xavier comméat, Montage: Mathias Chassagneux, Multimédia: Patrick Sarselli, Design graphique: Antonello Marvulli
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h12m50s)

15 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 1ère partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)15 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525); temps de la fiction et temps de l'écritureLe temps de la fiction : le dialogue renvoie à la fin de l’année 1494 ; on ne peut réfléchir sur le meilleur des gouvernements pour la république florentine sans revenir au début du processus, en 1494. A partir de 1494 rien ne sera plus comme avant : la qualità de tempi change radicalement et les vieilles solutions de la politique oligarchique communale ne sont plus efficaces. Entre 1521 et 1525, quand Francesco Guicciardini écrit son dialogue, ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h22m2s)

16 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 2ème partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)16 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) ; "La nature des choses en vérité"Bernardo del Nero analyse, dans le débat avec les trois autres interlocuteurs, ce que l’on peut et doit déceler derrière les mots. Dans cette perspective, il commence par le socle de l’histoire républicaine : “il nome della libertà” (p. 65-66) puis la question de l’equalità (p. 71 sqq.). La “liberté” ne sert parfois qu’à couvrir l’“ambition”, comme le montre bien l’histoire florentine, et dissimule la “nature des choses”. Elucider quelle est cette “nature des choses”, voilà le chemin ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h14m15s)

17 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 3ème partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)17 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525); "Une république tempérée"Bernardo présente, dans le livre II, l’architecture des institutions à mettre en place et la meilleure façon de les faire vivre (et ici prend tout son sens le substantif de "vivere" comme forme de vie politique, régime en actes, incarnée dans une société déterminée). Ce socle est fondé sur quelques convictions : la libertà est ancrée à Florence ; le peuple ne peut gouverner car il ne sait pas ; le poids du gouvernement repose toujours sur les épaules d’un petit nombre ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h27m49s)

Approche diachronique des Indiens de langue nahuatl et tlapanèque de l'Etat de Guerrero au Mexique

Dans cet entretien, Danièle DEHOUVE décrit ses premiers pas dans les villages de l'Etat de Guerrero au Mexique parmi les indiens de langue nahuatl et tlapanèque. Elle revient sur la particularité de son travail d'anthropologue et sur les écoles qui l'ont influencé. Son travail avec les archives lui permettra de développer une réflexion sur l'histoire régionale indienne et d'analyser l'histoire de l'organisation sociale des indiens de cette région du Mexique. Elle évoque également de quelle manière elle a étudié des livres de confréries dans les archives villageoises et des recueils d'exempla dans les bibliothèques européennes et mexicaines. Son travail sur ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m46s)

Islam de France, Islam en France - Bernard Godard

L’implantation de la religion musulmane en France est une réalité qui rend le débat sur sa nature exogène ou endogène un peu dépassé. La lancinante question de son incongruité apparente dans le paysage religieux hexagonal est surtout posée par les nostalgiques d’un certain gallicanisme ou encore par les frileux gardiens d’une laïcité ombrageuse. Plus de la moitié des musulmans de France est de nationalité française, dont une partie non négligeable est née en France. Les multiples tentatives qui depuis plus de dix huit ans, ont cherché à institutionnaliser un certain islam de France finissent, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte