Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 462
Documentaires

le (4m13s)

Naissances, gestes, objets et rituels. Baptême catholique à la Réunion

Montage vidéo réalisé pour  l’exposition « Naissances : objets, paroles et rituels » du  Musée de l’homme 2005-2006Baptêmes catholiques à Sainte-Clotilde, 1998.A l'église, plusieurs familles avec leurs bébés.Chacune à son tour se présente devant le prètre, bébé dans les bras de sa mère, qui baptise les enfants en leur versant de l'eau sur les cheveux puis fait une messe.La famille de Vanessa fête ensuite le baptème à la maison.remerciements au père Rigolet, paroisse Bois de Nèfles, Sainte Clotilde     Baptême, le rituel catholique   je te baptise, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (13m53s)

Statues dogon actives : Youssouf Dara, sculpteur fabricant de copies

Youssouf Dara, jeune sculpteur de Kundu, réalise ici le « portrait » du jeune homme peul filmé à ses côtés et commente les transpositions opérées.  Il réalise habituellement des copies qui alimentent le marché des objets  touristiques. N'étant pas forgeron, il n’est pas autorisé à commencer par la tête. Documents associés Extraits de Statues actives. Le mouvement dans la statuaire africaine.  « Bois » anthropomorphe tshokwe et dogon. Thèse co-dirigée par LOUIS PERROIS et JEAN POLET. Doctorat en histoire de l'art et archéologie, Université Paris1.Année 2004-2005. (Auteur Laurence Landais)  Ces extraits correspondent aux pages 421-431 du Tome ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (12m19s)

Statues dogon actives : Allaye Samasekou, forgeron sculpteur

Issu d'une famille de forgerons, Allaye Samasekou en a reçu l'initiation et la maîtrise de sa technique. Il  sculpte ici un «vieux qui marche». Après avoir marqué ses repères, il commence toujours par dégager la tête du billot de bois initial. En temps réel, le travail a duré de 2 à 3 heures. Documents associés Extraits de Statues actives. Le mouvement dans la statuaire africaine.  « Bois » anthropomorphe tshokwe et dogon. Thèse co-dirigée par LOUIS PERROIS et JEAN POLET. Doctorat en histoire de l'art et archéologie, Université Paris1.Année 2004-2005. (Auteur Laurence Landais)  Ces extraits correspondent aux pages 421-431 ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (29m25s)

Du rite au soin : toilette et guérissage à Joal (Sénégal, décembre 1997)

À Joal, dans une petite concession très pauvre d'un quartier inondable habité par une veuve, deux de ses enfants et petits enfants, nous assistons à la toilette matinale et au petit déjeuner des neveux et nièce de Aliou, Henri Diouf, un jeune homme sérer, musicien, récupérateur à ses heures, collaborateur de l'anthropologue, fiancé-époux d'une jeune femme avec laquelle il ne réussit pas à avoir un enfant.Tandis que la maman des enfants prépare le petit déjeuner, la grand mère berce le nouveau né.  La caméra suit attentivement les comportements de la fillette de 2-3 ans, qui du fait de l'arrivée de ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (14m30s)

Les rites de l’enfance à La Réunion : Sévé mayé

La cérémonie dite des "cheveux maillés", présente à l’île de La Réunion dans la majeure partie de la population, permet d’observer comment, au travers des différentes versions d’un rite de la petite enfance, les réunionnais affirment, par la recherche puis le refus d’une mémoire ancestrale, une nouvelle identité créole. Cette pratique rituelle apparaît comme le support d’une gestion de l’ethnicité particulière qui tient compte des diverses origines des habitants de l’île par la manifestation possible d’ancêtres issus des différents groupes en présence. Mais au delà de ce "marquage ancestral ", la pluralité des communautés concernées exprime la mixité, l’interpénétration des ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (29m41s)

Chronique aka 97 : Boire et déboires après la forêt

Chronique aka 97 : Boire et déboires après la forêt :Chronique aka vidéo, Paris septemnre 1997, Chronique aka écrite, Bordeaux, novembre 1994En septembre 1997, une tournée européenne de musiciens aka de République centrafricaine est organisée par "Le jardin des poiriers" et Régis Cissokho, des promoteurs français et centrafricains de spectacles ethniques L'équipe choisie est celle avec laquelle travaillent depuis des décennies les ethnomusicologues du CNRS, Simha Arom et Susanne Fürniss à proximité de Mongoumba. Alain Epelboin, anthropologue médecin, vidéaste, travaille dans des campements voisins de ceux des voyageurs. Bien connu d'eux, il en profite pour ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte