Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 141
Entretiens

le (28m12s)

A l'épreuve des inégalités scolaires

La sociologie à l'épreuve des inégalités scolaires constitue le premier volet d'une série de cinq programmes consacrés aux inégalités sociales. Elles sont un objet récurrent pour les sociologues. Les champs d'études les plus divers de la sociologie (le travail, l'éducation, la santé, la culture, etc.) y sont confrontés.Cela étant, si tout le monde peut constater que les inégalités sont bien réelles dans les sociétés industrielles, on peut faire aussi observer que les modalités de production des inégalités ont changé. C'est pourquoi nous avons voulu revenir sur cet objet et comprendre comment différents chercheurs s'en saisissent aujourd'hui. Nous vous proposons donc ...
Voir la vidéo
Autres

le (30m35s)

Lecture de poésie américaine : Rosmarie et Keith Waldrop

Lecture de poésie américaine : Rosmarie et Keith Waldrop. "Coïncidences", journée d'études de Poéthiques organisée par le laboratoire Culture Anglo-Saxone (CAS) de l'Université Toulouse II-Le Mirail. Toulouse : Dickinson College, 18 novembre 2011. Oliver Brossard lit, à la suite de la lecture de Keith Waldrop, sa traduction de The Real Subject: Queries and Conjectures of Jacob Delafon / Le vrai sujet : Interrogations et conjectures de Jacob de Lafon (éd. Corti, 2010).* Illustration du programme et de la séquence vidéo de Lionel Tréboit, 2009.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m31s)

Le touriste - Jean Didier URBAIN

Bien que tôt reconnu dans son ampleur sociale et économique, à travers ledit « phénomène » touristique et la précoce « industrie » du tourisme qu'il a suscités, le touriste a cependant été longtemps un « célèbre inconnu ». Malgré son nombre et sa valeur marchande, qui ont fait de lui un « objet » de commerce, le touriste a été ignoré dans sa raison d'être : méconnu dans sa complexité, ses désirs, leur diversité et leurs métamorphoses. D'une part, le touriste a été repoussé dans la caricature par un mépris séculaire, que fonde une idéologie du negotium mettant en ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h8m24s)

La modélisation des molécules de la vie

Il y a plus de cent ans, les chimistes ont commencé à exploiter des modèles pour visualiser les molécules qu'ils manipulaient dans leurs tubes à essais. Les modèles physiques permettent de mieux comprendre la forme et la flexibilité des molécules, mais ils sont longs à construire, souvent chers, et ils ne donnent qu'une vue très approximative des molécules. De surcroît, ils sont peu adaptés à la représentation des grandes molécules qui caractérisent la vie et qui contiennent des milliers, voire des centaines de milliers, d'atomes. Depuis environ quarante ans, les ordinateurs offrent une alternative aux modèles physiques. Ils permettent de ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m29s)

La relativité générale

Conférence du 1er juillet 2000 par Thibault Damour. La Théorie de la Relativité Générale, due à Einstein (1915), est une des théories fondamentales de la physique du vingtième siècle. On exposera les concepts de base de cette théorie : la conception de l'espace-temps comme une quantité dynamique, qui peut être "courbée" par la présence de matière ; et l'identification de cette "courbure" à la gravitation. On passera en revue ses vérifications expérimentales. Toutes les données expérimentales présentées confirment, avec un haut niveau de précision, la validité de cette théorie. Enfin, on évoquera le fait que les développements actuels de la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m4s)

Corps de/dans la ville / Jean-Luc Nancy

Corps de/dans la ville / Jean-Luc Nancy, in colloque international L'Art de la Ville / The Art of the City organisé par l'équipe Cultures Anglo-Saxonnes (CAS) de l'Université de Toulouse 2-Le Mirail, 6 -8 novembre 2008.Dans un style à la fois érudit et ludique, prenant au pied de la lettre le thème "l'Art de la ville" et refusant l'idée de ville limitée à ses fonctions, le philosophe Jean-Luc Nancy présente une vision de la ville en tant que créatrice d'elle même, de sa propre œuvre, tout entièrement faite de son propre mouvement. D'un mouvement de prolifération indéfinie, de dispersion permanente, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte