Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9335
Conférences

le (58m1s)

Le 4 août 1701 — La Grande Paix de Montréal : les Français et les Amérindiens concluent une alliance décisive

Après plus un siècle de guerres, Montréal fut en 1701 le haut lieu de la conclusion d’un traité de paix regroupant 1 300 ambassadeurs représentant 40 nations amérindiennes habitant un immense territoire depuis l’Acadie jusqu’aux Prairies et depuis le bassin de la Baie James jusqu’au Missouri. Les signataires étaient d’un côté, les Français et l’ensemble des nations du grand réseau d’alliance huron-outaouais et de l’autre, la Ligue iroquoise des Cinq Nations. La cérémonie protocolaire du 4 août 1701 fut empreinte de solennité tout en empruntant ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m49s)

Le 23 octobre 1837 — L’Assemblée des Six Comtés : du Parti patriote à la rébellion

Née en 1791, la démocratie québécoise est l’une des plus anciennes du monde. Elle ne fut pourtant jamais durablement acquise et les députés canadiens durent constamment ruser afin d’assurer le droit du peuple à se gouverner lui-même. Ressort alors la figure emblématique de Louis-Joseph Papineau qui orchestre, entre 1815 et 1837, une véritable guérilla parlementaire incluant le recours à des pétitions, au boycottage et même à la grève parlementaire. Les adversaires des patriotes avaient en revanche progressivement renoncé à la joute électorale et étaient ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m50s)

Le 1er juillet 1867 — L’Acte de l’Amérique du Nord britannique : la fondation d’un pays en devenir

La fédération canadienne est née de la confrontation de diverses idéologies, de différentes visions quant au nouveau pays projeté. De cette confrontation émergeait un compromis, fruit d’une série de concessions mutuelles qui permirent l’adhésion de trois colonies britanniques d’Amérique du Nord au projet fédératif et, conséquemment, la naissance d’un nouvel État. La fédération de 1867 apparaît ainsi comme la résultante d’une négociation politique poursuivie de bonne foi par les représentants coloniaux, comme une entente ou un pacte auquel ont adhéré toutes les parties coloniales. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m2s)

Le 1er avril 1918 — Émeute à Québec contre la conscription : résistance politique ou culturelle ?

Au printemps 1918, la ville de Québec s’embrase. Alors que la guerre s’enlise en Europe, le gouvernement de Robert L. Borden a décidé d’imposer le service militaire obligatoire pour combler les pertes du Corps expéditionnaire canadien. Depuis, la tension n’a cessé de grimper dans la Belle province alors que l’opinion publique se mobilise contre la conscription. Au soir du 28 mars, l’arrestation d’un présumé réfractaire à Québec met le feu aux poudres. Cinq jours durant les émeutes se succèdent pour finalement tourner au bain de sang. Le 1er avril, la troupe tire sur la foule. Bilan : quatre morts ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m2s)

Le 22 juin 1960 — L’élection de Jean Lesage : « un changement de la vie » ?

Le soir de sa victoire du 22 juin 1960, le chef libéral Jean Lesage s’écrie : « C’est plus qu’un changement de gouvernement, c’est un changement de la vie ! ». Ce jour-là, une « équipe du tonnerre » prend le pouvoir dont font partie des personnages marquants comme René Lévesque, Paul Gérin-Lajoie ou Georges-Émile Lapalme. Notre mémoire collective présente cet événement comme un point tournant qui marquerait l’entrée du Québec dans la modernité. Qu’en est-il vraiment ? À quoi ressemblait la société québécoise en 1960 ? Quelles idées Jean Lesage et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m49s)

Le 30 octobre 1995 — Le référendum sur la souveraineté : il était une fois l’indépendance

Le 30 octobre 1995, les Québécois étaient convoqués pour la deuxième fois en quinze ans à une grande consultation populaire portant sur la souveraineté. Le camp du Oui passe alors tout près de la victoire, mais le Québec en ressort profondément divisé. Cet événement n’arrive pas de nulle part. Il représente, en quelque sorte, le point culminant d’une longue transformation de la question nationale qui se déclenche à partir des années 1920 et qui deviendra de plus en plus importante à partir de la Révolution tranquille. Le nationalisme québécois se transformait au même moment où il transformait le Québec en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (16m2s)

Le débruitage d'images à travers les âges (A perspective on image denoising)

Le débruitage de l'image est un problème qui a fait couler beaucoup d'encre, un problème a priori presque impossible.  Jean-Michel Morel présente les quelques étapes et formules clés qui permettent de comprendre le sujet et de nombreaux algorithmes peuvent être essayés en ligne, librement, sur le site www.ipol.imJean-Michel Morel a reçu le grand prix Inria – Académie des sciences 2013
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m5s)

(Més)aventures d’une feuille de papier, deuxième partie

Conférence expérimentale du 16 décembre 2013 par Camille Duprat et Etienne Reyssat (ESPCI ParisTech)Mouillé, teinté, gondolé, courbé, plié, froissé, coupé, déchiré… La vie du papier est parsemée de transformations plus ou moins spectaculaires, qui en font un objet d’étude pour le physicien ou le mécanicien. Nous proposons, à partir d’expériences autour d’une simple feuille de papier, de présenter les richesses de ce matériau familier mais pas si ordinaire. De l’imprégnation à la déchirure, le papier n’a pas fini de nous interpeller !Sur le site de l'ESPGG : http://www.espgg.org/Conference-experimentale-lundi-16
Voir la vidéo
Vidéocours

le (9m35s)

Les définitions de l'ingénierie écologique

Manuel Blouin, professeur à AgroSup Dijon, discute dans cette vidéo (9'35) des définitions qui ont été faites et qui aujourd'hui pourraient être proposées de l'ingénierie écologique. Au-delà d'un inventaire des définitions et de leurs auteurs, il met en évidence une grille de critères et d'enjeux qui lui paraissent pertinents pour tenter de définir les contours de cette ingénierie écologique.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte