Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 78
Conférences

le (43m58s)

Joël Hascoët (docteur en ethnologie et en sciences religieuses, Université de Bretagne Ouest – FORel) "Troménies et tours de reliques, de la Bretagne à la Belgique"

... fondation complexes révélant d’anciennes structures légendaires et cultuelles. La troménie de Gouesnou présente un des récits de fondation les plus complets, cependant elle s’est développée différemment des autres troménies tant dans l’évolution du tracé...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (1h32m7s)

Territoires 2.0 : vers de nouveaux patrimoines

Avec l’arrivée du web 2.0, l’animation numérique des territoires échappe désormais en partie aux acteurs publics. Le geocaching par exemple, — pratique consistant à découvrir et à déposer des caches à trésors dans l’espace urbain ou ailleurs — est un jeu collaboratif semigratuit, supporté par une société privée et nourri par une communauté mondiale de pratiquants. Il illustre ces nouveaux rapports en train de s’établir entre les internautes organisés en collectif et les territoires. Dans ce type de pratique, le jeu du collectif, sa capacité à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m54s)

Sport, corps et handicap(s)

Le monde sportif a inventé une multitude de façons d’appréhender les différences physiques, sensorielles et mentales. Les systèmes d’éligibilité pour accéder à la pratique sportive, puis les systèmes de classifications des sportifs utilisés dans les compétitions sont nombreux et complexes : on regroupe par similarité d’atteinte corporelle ou bien l’on combine des sportifs ayant des incapacités variées dans une même équipe ; on procède par tirage au sort mais on sélectionne aussi par la performance de très haut niveau ; on crée le handisport tout en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h37m17s)

Le château de mon souci

Qui était Richard III ? Au moment où son corps est retrouvé et enfin enterré à Leicester avec les honneurs qu’on lui doit, confronter le personnage historique au personnage théâtral construit par Shakespeare permet de comprendre comment le fantôme de ce roi d’Angleterre est devenu la figure attirante et repoussante de la conquête du pouvoir. Sa devise ? « Loyaulté me lie ». Richard III se trouve à l’intersection de plusieurs mondes, à défendre seul un pont qui s’effondre. Il est prêt à sacrifier tout son royaume pour un cheval, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h44m50s)

L'âge du « faire »

De nouveaux lieux de conception, de production et de collaboration voient le jour un peu partout dans le monde : fablabs, hackerspaces, techshops, etc. Equipés de machines industrielles et numériques, les hackers ou makers inventent un nouveau modèle d’activité : le faire (make). À distance des exigences imposées par le marché et les grandes organisations bureaucratiques, les membres des hackerpaces et autres laboratoires de fabrication font du travail une fin en elle-même, sans que quiconque n’impose d’objectifs, de délais, de contraintes… Juste l’envie de faire pour soi.Le sociologue Michel Lallement a partagé la vie des hackers, les a regardés inventer, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h51m23s)

Science et diplomatie : les enjeux scientifiques dans la géopolitique mondiale

Au croisement du monde de la science et de la politique étrangère, la diplomatie scientifique prend place aujourd’hui dans les stratégies d’influence d’un nombre croissant de pays. De nombreuses questions naissent de cette rencontre entre l’action des chercheurs et celle des diplomates. La science peut-elle influencer la politique internationale ? La coopération scientifique est-elle un facteur de paix ? Les chercheurs sont-ils de bons ambassadeurs de leur pays ? Le rayonnement scientifique est-il une forme particulière de l’influence culturelle sur la scène mondiale ? Les diplomates entendent-ils vraiment ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m50s)

Le sport de haut niveau : l’excellence… jusqu’où ?

La notion d’excellence recèle une ambivalence : viser le « bien » et/ou viser le « mieux ». Cette ambivalence s’incarne particulièrement dans l’effort physique et dans l’histoire des pratiques corporelles partagée entre gymnastiques, éducation physique et sport. Dans la deuxième partie du XXe siècle, la notion de performance est devenue « culte de la performance », « perfectibilité infinie ». Dans ce contexte, le sport de haut niveau, par la sophistication de ses moyens techniques et l’intensité de ses pratiques, est un laboratoire de l’amélioration de l’humain. Mais cet extrême interroge : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h55m40s)

Après le sport ? La fin d'un mythe

Le sport moderne s’est fondé au XVIIIe siècle sur le mythe du progrès, incarné par les compétitions entre les cultures, les peuples et les individus. Il s’est inscrit dans l’avènement de la valeur travail, l’émergence de l’individu, la tension vers un monde meilleur — dont le perfectionnement par le sport est un processus central. Mais ce mythe ne tient plus. L’affaissement du nombre de licenciés sportifs, les transformations des activités sportives (espaces, modalités, temporalités), la  transfiguration de l’effort physique, du spectacle du sport ou du club, témoignent d’une crise de sens. On parle toujours de sport, mais au fond de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h45m40s)

Voyage au pays des ondes acoustiques

Les capteurs qui nous permettent d’échanger avec les autres sont d’une part la mise en vibration des cordes vocales et, d’autre part, la mise en vibration de la membrane du tympan. Entre les deux, un son qui se propage. Il en va ainsi de toutes les autres sources d’émission de vibrations. Mais ce son transporte une information ; sinon c’est un bruit !L’ensemble de ces phénomènes fondamentalement liés à la physique et au traitement du signal recouvre de vastes champs d’applications dans des domaines très variés.Cette conférence invite à un voyage au pays des ondes acoustiques. Partant des recherches contemporaines, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h43m58s)

Que faire de nos traces numériques ?

En quelques années, le numérique a évolué dans le sens d’une personnalisation des interfaces et des contenus : chacun, aujourd’hui, peut prétendre à une information sur mesure. La contrepartie est un traçage systématique des préférences et des comportements des utilisateurs sur les réseaux. Traduite en traces, l’identité relève alors de plus en plus du calcul et de la documentation. Livrée aux algorithmes, la personne fait l’objet de traitements et de transactions.Cette évolution pose la question de la dépossession et de la réappropriation de sa « présence numérique ». En termes de contrôle ou de protection bien sûr, mais aussi d’exercice ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte