Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 78
Label UNT Conférences

le (1h23m40s)

Hibernia : une plate-forme pétrolière

Au début des années 1980, MOBIL a découvert un gisement pétrolifère gigantesque dans 80 m d'eau sur les Grand Banks, sur la côte est du Canada, à 350 km au large de l'île de Terre-Neuve. La difficulté majeure pour le développement de ce champ de pétrole résidait dans le fait qu'il y règne des conditions d'environnement extrêmes, non seulement la houle qui est comparable aux conditions de la Mer du Nord (30 m de hauteur de vagues) mais surtout les icebergs qui dérivent du nord-ouest du Groenland par le couloir du Labrador, et qui créent une menace pour toute forme ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h56m11s)

Croisières maritimes : un essor sans limites ?

Depuis la fin du XXe siècle, la croisière maritime a connu un essor fulgurant et des paquebots de plus en plus imposants ne cessent de sortir des chantiers navals. Plus de 120 paquebots font ainsi escale au Havre dans l’année – permettant aux Havrais de renouer avec l’époque pas si lointaine des transatlantiques – et le nombre total des croisiéristes est équivalent à la population de l’agglomération havraise. Lors de l’escale du Havre, une partie des passagers part en excursion (Honfleur, plages du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h47m20s)

La "patrimondialisation", du local au global

Dans un contexte de compétitivité accrue, sur fond de mondialisation et d’enjeux de métropole, de plus en plus de villes et d’acteurs locaux jouent la carte de la culture comme stratégie de différenciation, d’attractivité et de développement. Le patrimoine, qui n’est pas seulement architectural mais aussi, comme l’on dit désormais, immatériel, devient ainsi une notion-clé de la construction territoriale, en même temps qu’un facteur de profonds bouleversements. Cette conférence nous dévoile les jeux d’échelles de la construction patrimoniale, entre le local et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h38m28s)

Raconter le monde de demain Conférence dans le cadre de l'Université Populaire du Havre Avec Jean-Marc Chomaz et Catherine Dufour

Les contes, les légendes et les mythes de notre enfance continuent de construire notre imaginaire et de guider nos choix. Il nous faut raconter le monde et ses périples pour l'imaginer, l'intérioriser et ainsi nous projeter individuellement dans le futur. Les installations mêlant arts et sciences et les écrits de science-fiction ne sont-ils pas des petits théâtres, des micro-contes, des paraboles permettant de mettre en chantier, dans notre imaginaire commun, le monde de demain, la société et les rapports humains/non humains, les machines à inventer ? La science n'est pas seulement l'établissement des faits arrivés par des mesures, pas seulement ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h38m51s)

Moïse dans tous ses états

Selon la tradition, Moïse aurait écrit les cinq premiers livres de la Bible. Il s’y dépeint de façon surprenante : avec et contre Dieu ; avec et contre son peuple ; porteur des Tables de la Loi, qu’il brise ; prophète bègue, guide vers une Terre promise dont l’entrée lui reste interdite, mort dont nul ne connaît le tombeau... De quoi dérouter celles et ceux qui s’imaginent Moïse taillé d’un bloc, d’autant qu’il est aussi revendiqué et réinventé par le christianisme et par l’islam. Sans oublier Freud, la psychanalyse et le cinéma.Au fil d’une série de portraits possibles, Jean-Christophe Attias ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h43m58s)

Que faire de nos traces numériques ?

En quelques années, le numérique a évolué dans le sens d’une personnalisation des interfaces et des contenus : chacun, aujourd’hui, peut prétendre à une information sur mesure. La contrepartie est un traçage systématique des préférences et des comportements des utilisateurs sur les réseaux. Traduite en traces, l’identité relève alors de plus en plus du calcul et de la documentation. Livrée aux algorithmes, la personne fait l’objet de traitements et de transactions.Cette évolution pose la question de la dépossession et de la réappropriation de sa « présence numérique ». En termes de contrôle ou de protection bien sûr, mais aussi d’exercice ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h55m40s)

Après le sport ? La fin d'un mythe

Le sport moderne s’est fondé au XVIIIe siècle sur le mythe du progrès, incarné par les compétitions entre les cultures, les peuples et les individus. Il s’est inscrit dans l’avènement de la valeur travail, l’émergence de l’individu, la tension vers un monde meilleur — dont le perfectionnement par le sport est un processus central. Mais ce mythe ne tient plus. L’affaissement du nombre de licenciés sportifs, les transformations des activités sportives (espaces, modalités, temporalités), la  transfiguration de l’effort physique, du spectacle du sport ou du club, témoignent d’une crise de sens. On parle toujours de sport, mais au fond de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte