Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 596
Entretiens

le (57m4s)

Description de langues d'Amazonie (Emérillon et Trinitario) : une perspective typologique et comparative

Docteur de l’Université en Sciences du Langage, Françoise ROSE est chargée de recherches (CR2) au CNRS, rattachée au Centre d'Etudes des Langues Indigènes d'Amérique (CELIA) , à Villejuif. Elle est co-responsable du programme Saillance du CELIA (2006-2009), membre du projet financé par l'ANR Afrique Amérique Latine Langues En Danger (AALLED) , membre du Groupe d'étude sur les langues d'Amérique Latine du Laboratoire Dynamique Du Langage (DDL) . Elle a également participé au programme Syntaxe des Langues d'Amazonie du laboratoire CELIA. Dans cet entretien, Françoise ROSE revient sur son travail de description de deux langues à tradition orale et en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m29s)

Le tourisme et les institutions culturelles

L'irruption du tourisme culturel de masse, il y a une trentaine d'années, a pris au dépourvu musées, monuments et sites. C'est alors que les opérateurs professionnels du tourisme, détenteurs du choix des itinéraires et de l'organisation des visites de groupe, adaptant leurs programmes à des publics - cibles identifiés, ont pris une place dominante dans l'économie, l'image, la pratique et l'interprétation même du patrimoine. Tandis que musées et monuments n'incluaient pas les touristes étrangers dans leur mission éducative, considérant les groupes comme un mal nécessaire bien que convoité, - le marché du tourisme, en associant systématiquement voyage et visites contribuait ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m31s)

Le touriste - Jean Didier URBAIN

Bien que tôt reconnu dans son ampleur sociale et économique, à travers ledit « phénomène » touristique et la précoce « industrie » du tourisme qu'il a suscités, le touriste a cependant été longtemps un « célèbre inconnu ». Malgré son nombre et sa valeur marchande, qui ont fait de lui un « objet » de commerce, le touriste a été ignoré dans sa raison d'être : méconnu dans sa complexité, ses désirs, leur diversité et leurs métamorphoses. D'une part, le touriste a été repoussé dans la caricature par un mépris séculaire, que fonde une idéologie du negotium mettant en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h14m57s)

Mobilité et inégalités sociales - Eric LE BRETON

Dans notre société dispersée, les positions sociales des personnes dépendent, pour partie, de leurs capacités à se déplacer. Les classes sociales sont en quelque sorte redéfinies par les mobilités. Le capitaliste du XIXème siècle s'est transformé en cadre international ; le prolétaire est un enclavé. Nous débuterons le propos en examinant brièvement quelques uns des travaux qui dessinent ce panorama social en émergence. Ensuite, nous nous concentrerons sur deux questions. Comment la mise en mobilité de la société redéfinit-elle la situation des populations les plus vulnérables, femmes isolées, jeunes sans qualification, personnes issues de l'immigration ? Les uns et les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m13s)

Quelle mobilité pour quelle urbanité? - Jacques LEVY

La mobilité ne se réduit pas au simple déplacement. Rapport social au changement de lieu, elle comprend une partie non actualisée, d'autant plus importante que l'accessibilité s'étend. La mobilité est l'une des trois grandes méthodes de gestion de la distance, avec la coprésence et la télé-communication. Sa spécificité est de se confronter et de s'articuler, à travers ses réseaux, aux autres "couches" de l'espace habité. Avec ses métriques, pédestres ou automobiles, publiques ou privées, elle s'intègre à la problématique plus générale de l'espace urbain et participe de ses choix portant sur la densité, la diversité, la place de l'espace public ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte