Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1221
Conférences

le (3h54m13s)

Valorisation des sciences humaines et sociales : vers de nouvelles collaborations public-privé

Créatrices de valeurs au sens large, les sciences humaines et sociales peuvent aussi être au coeur de la stratégie de valorisation économique et sociale.La MESHS vous propose d’illustrer cette conviction forte autour de différents projets associant chercheurs, monde de l’entreprise et associations.Présentation de projets de collaboration : SEMOTICS - Plateforme embarquée d’analyse et de génération d’énoncés en temps-réel en languenaturelle pour terminaux mobilesAntonio Balvet, maître de conférences à l’université Lille 3 (laboratoire STL, UMR 8163)François Liger, président-directeur général d’ErgonoticsINTERACT - Vers la robotique interactive : de la compliance physique à la compliance socialeYvonne Delevoye-Turrell, professeur à l’université Lille 3 (laboratoire ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h59m26s)

Dispositifs de représentation de l'exil

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h53m39s)

Espaces exiliques

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte