Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1137
Conférences

le (1h13m13s)

Éprouver (le rendu du vécu) - Partie 2

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h32m1s)

Imaginer (les images et les formes) - Partie 1

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h45m41s)

Exposer (la scène muséale et patrimoniale) - Partie 1

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m6s)

Table ronde "Témoigner de Lampedusa"

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h24m4s)

4e séance du séminaire-cycle : « Fiction littéraire contre storytelling : un nouveau critère de définition et de valorisation de la littérature ? »

Emmanuel Bouju, professeur de littérature comparée (Université Rennes 2/Harvard), spécialiste des rapports entre littérature, histoire et politique, a déjà réuni en 2012 ce trio d’écrivains publiés chez Verticales pour discuter « Pouvoir, Politique, Fiction ». Le face-à-face du récit littéraire et du Storytelling médiatique est l’occasion rêvée d’inviter Nicole Caligaris, Noémi Lefebvre et Alban Lefranc à débattre de leurs visées et convictions touchant les formes, les valeurs, les pouvoirs de la littérature aujourd’hui. Cette manifestation s’inscrit dans le programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL). À ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h50m10s)

Héritages et survivances de Jacques Derrida. Séances de l'après-midi - 7 novembre 2014. Partie 1

Héritages et survivances de Jacques Derrida, pour dire ce qui arrive à sa pensée et à son oeuvre, tout autant que ce qui en provient, et qui revient et reviendra. Dix ans après la mort du philosophe, les héritages de Jacques Derrida portent en eux plus d’un secret et plus d’un esprit. Leur réserve d’inconnu, au delà de tout héritage comptable, doit être aujourd’hui réaffirmée, réinterprétée, maintenue en vie. Le désir testamentaire, inscrit dans le titre de notre colloque, au-delà d’un certain deuil mortifère, signifie qu’il n’y aura nul  héritage sans l’invention d’un à-venir, et nul avenir ou survivance sans héritage incalculable et illégitime. Quelques dates choisies parmi ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h19m48s)

Héritages et survivances de Jacques Derrida. Séances de l'après-midi - 8 novembre 2014. Partie 2

Héritages et survivances de Jacques Derrida, pour dire ce qui arrive à sa pensée et à son oeuvre, tout autant que ce qui en provient, et qui revient et reviendra. Dix ans après la mort du philosophe, les héritages de Jacques Derrida portent en eux plus d’un secret et plus d’un esprit. Leur réserve d’inconnu, au delà de tout héritage comptable, doit être aujourd’hui réaffirmée, réinterprétée, maintenue en vie. Le désir testamentaire, inscrit dans le titre de notre colloque, au-delà d’un certain deuil mortifère, signifie qu’il n’y aura nul  héritage sans l’invention d’un à-venir, et nul avenir ou survivance sans héritage incalculable et illégitime. Quelques dates choisies parmi ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h26m15s)

Intervention de Georges Didi-Huberman / Intervention de Marie-José Mondzain

Que se passe-t-il quand les images viennent au monde ? Comment une imago mundi peut surgir pour nous aujourd’hui, alors que les liens spatio-temporels du vivre ensemble ont volé en éclats au seul avantage de revendications identitaires désordonnées qui s’appuient sur des signes dont on a depuis longtemps oublié l’origine ? Nous avons décidé de faire confiance aux images, à leur déconcertante générosité, à leur puissance qui garde en réserve d’infinies possibilités d’actualisation, pour les suivre à travers des géographies et des temporalités hétérogènes, écartant les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Inauguration du Centre International de Recherche et d'Enseignement sur les Meurtres de Masse (CIREMM)

Inauguration du Centre International de Recherche et d'Enseignement sur les Meurtres de Masse (CIREMM) Le CIREMM a pour objet de soutenir, sur un plan national et international, la recherche sur les meurtres de masse, ce terme désignant à la fois les génocides, les meurtres collectifs sans visée exterminatrice et, par extension, les crimes contre la culture et la civilisation. Il vise en particulier à promouvoir la discipline des «genocide studies», peu développée en France contrairement aux pays anglo-saxons, et encourager la constitution de communautés de chercheurs décidés à s’engager dans la réflexion sur les meurtres de masse et la prévention ...
Voir la vidéo
Conférences

le (6m33s)

Austro-allemandes à Garaison. L’internement à la lumière des journaux de guerre : introduction à la journée d'études

Austro-allemandes à Garaison. L’internement à la lumière des journaux de guerre : introduction à la journée d'études, in "Austro-allemandes à Garaison. L’internement à la lumière des journaux de guerre", organisé par le Centre de Recherches et d'Études Germaniques (CREG) en partenariat avec l’établissement Notre-Dame de Garaison et les Archives départementales des Hautes-Pyrénées, Université Toulouse Jean-Jaurès, 19 février 2016. En 1914 est installé dans le collège religieux Notre-Dame de Garaison (Monléon-Magnoac) un camp d’internement où sont regroupées de nombreuses familles austro-allemandes et ottomanes se trouvant sur ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte