Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1125
Documentaires

le (55m29s)

FABIEN PELLÉ, SOUFFLEUR DE VERRE À LA VERRERIE D'ART D'AMBOISE-CHARGÉ PATRICK LEPAGE

Dans cet entretien, Fabien Pellé, soufflleur de verre à la canne, nous relate ses premières années de formation à Izeure (CAP puis brevet des métiers d'art). Il nous explique en quoi a consisté ses premiers emplois, travaillant dans un premier temps en tant qu'assistant d'un artisan à Poncé-sur-le-Loir puis dans le secteur de l'industrie, au sein d'une cristallerie. Il travaille ensuite pendant deux ans auprès d'un artisan en Angleterre, avant d'intégrer à la Verrerie d’Art d’Amboise-Chargé Patrick Lepage, sur les périodes estivales. Il compare les deux façons de travailler, entre travail artisanal et travail industriel. Il ...
Voir la vidéo
Conférences

le (31m9s)

Média pour la paix au service la justice transitionnelle

Cette communication a été prononcée dans le cadre du colloque international Justice, Vérité & Résilience(s) qui s'est tenu à Caen les 23 et 24 novembre 2018. Ce colloque, porté par la MRSH, a été organisé dans le cadre du dispositif Normandie pour la Paix impulsé par la Région Normandie, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen et en partenariat avec l’Institut Universitaire Varenne. Nourrir la paix durable suppose de lever le voile sur le silence qui recouvre une réalité souvent peu avouable. L’expérience de cette ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h14m37s)

Chronique Aka 1992 Akungu : entre forêt et campement.

Poursuite du suivi des acteurs de la Chronique vidéo aka au travers des activités quotidiennes, de deux soirées de danse et aussi des séquences divinatoires et thérapeutiques.Acteurs principaux :- Yakpata, l'aîné du campement, devin-guériseur et sa première épouse Masiki- leur fils aîné Ginza, ses épouses Koti et Mambi , et les enfants de cette dernière, Makanda, Mongay,  Koti, Pauline- Mombaka, le fils aîné de Ginza d'une première é^pise décédée- Mboma, le fils d'Isanya, cadet de Ginza- Mbonga, cadet de Ginza, son épouse et leur fils Ekondo- Nzaka, un voisin excellent danseur- Ndangulu, un cousin de Yakpata- Akungu, une fille de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h7m50s)

CLAUDE BRISSAUD, ANCIEN MODÉLISTE "CHEZ BAZIN" / ROYALFRANCE, PUIS DIRIGEANT DE LORDSON, ET FRANÇOIS MARAST, ANCIEN RESPONSABLE DU LANCEMENT ET DE L'ORDONNANCEMENT "CHEZ BAZIN" / ROYALFRANCE / LORDSON

A l’occasion de cet entretien réalisé au musée de la chemiserie et de l’élégance masculine d’Argenton-sur-Creuse, les deux anciens collègues et amis se remémorent leur carrière professionnelle au sein des Etablissements Bazin devenus par la suite l’entreprise RoyalFrance puis Lordson, établissements situés à Saint-Marcel (36) qui occuperont plus de 200 salarié(e)s. Leurs récits nous plongent dans l’univers de cette entreprise spécialisée dans la confection de chemises d’hommes, de la fin des années 1950 aux années 2000. François Marast intègre l’entreprise en 1957 en qualité d’apprenti au sein de l’atelier de la coupe, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h19m0s)

CHANTAL DUPONT, ANCIENNE OUVRIÈRE EN CONFECTION "CHEZ LORDSON", ET GHISLAINE ESTÈVE, ANCIENNE MÉCANICIENNE EN CONFECTION "CHEZ BIGRAT"

Chantal Dupont, ancienne ouvrière en confection "chez Lordson" puis « aux 100 000 chemises », et Ghislaine Estève, ancienne mécanicienne en confection "chez Bigrat"/ JCB Confection. A l’occasion de cet entretien réalisé au musée de la chemiserie et de l’élégance masculine d’Argenton-sur-Creuse, les deux amies (qui n’ont jamais été collègues) se remémorent leur carrière professionnelle et leurs expériences de travail. Après l’obtention d’un CAP vendeuse et une expérience dans ce domaine, Chantal Dupont est embauchée par l’entreprise Lordson située à Saint-Marcel en 1978. Elle travaille à l’atelier de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h16m56s)

MARIE-JEANNE THOMAS, ANCIENNE CONTREMAÎTRESSE "CHEZ GRAVEREAUX" / S.O.G.E.C. / ROUSSEAU, PUIS DIRECTRICE DE L'ATELIER CHARVET

A l’occasion de cet entretien réalisé au musée de la chemiserie et de l’élégance masculine d’Argenton-sur-Creuse, Marie-Jeanne Thomas nous transmet sa passion pour la fabrication des chemises. Elle se remémore le temps de son apprentissage en vue d’obtenir un CAP couture flou, à la suite duquel elle obtient un poste à l’usine des Baignettes (SOGEC/Ets Rousseau). Elle nous explique comment elle a pu gravir les échelons. Débutant comme simple mécanicienne en confection en 1968, elle exerce dès 1973 comme contremaitresse avant d’avoir l’opportunité, en 1991, de diriger les établissements Charvet, fabricant de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte