Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 162
Cours magistraux

le (48m33s)

Le rapport image/musique au cinéma

Cette conférence, construite en deux parties (la Musique dans la salle et Musiques de films), étudie, des origines du cinéma à nos jours, la place particulière qu’occupe la musique dans la bande sonore cinématographique. A partir d’exemples phares de l’histoire du cinéma, mais aussi en évoquant des expériences peu connues et souvent étonnantes, ce travail est en fait un état des lieux complet permettant de mieux saisir les enjeux et les fonctions de la musique de cinéma.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.http://www.lairedu.fr/le-rapport-imagemusique-au-cinema/
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (45m40s)

Pourquoi une criminologie en sciences humaines

Conférence inaugurale de Loïck-M. Villerbu (professeur de psychopathologie clinique et directeur de l’Institut de Criminologie et Sciences Humaines, Université Rennes 2) à l’occasion du cycle de conférence Cours Public – Criminologie.  Pourquoi la criminologie ? Qu’est-ce que la criminologie ? D’où vient-elle ? Quelle est l’histoire de cette science ? Mais aussi et surtout, pourquoi l’enseigne-t-on dans le champs des sciences humaines ? Du XVIIIe siècle au XXIe siècle, le crime, le criminel, la criminalité, et leurs études se sont métamorphosés à mesure que la société a évolué. Loïck-M Villerbu nous transmet son savoir à travers ce Cours Public.Pour en ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (30m0s)

Chronique aka, Békélé, 13 juin 2006 : soirée de divination par le feu du foyer boka

Soirée de danse divinatoire puis profane sous la direction de Ginza, fils aîné du défunt Yakapata,  chef de village, devin-guérisseur, chanteur, danseur et chorégraphe, meneur de sa troupe familiale à Bordeaux en 1994,  en Allemagne, à Bangui les années suivantes...  AVEC LA PARTICIPATION- des acteurs de la chronique d'Akungu (1986-2006) : Tina, Wawa, Ginza, Mopenyé, Isanya, Mongay, Ndami, Gende, Masoy, Bokayo, Mangutu, Akungu, Makanda... - des habitants actuels du campement  - des parents, voisins & amis du voisinage- d'un patient venu consulter Ginza - de Bobino Topesua Mbato Patrice (assistant-traducteur)  et de son épouse Sylvie ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (24m25s)

Rennes algéroise

Rennes algéroise est un documentaire sur la diaspora algéroise de Rennes. Il a été réalisé dans le cadre de la spécialisation image de la licence TAIS/CIAN. Tahar Ait Abdelmalek, algérien rennais, nous fait découvrir les richesses de la communauté algérienne rennaise à travers diverses rencontres. Ensemble, ils nous dévoilent alors la diversité, la pluralité culturelle, ethnique, religieuse, de cette communauté authentique et généreuse.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.http://www.lairedu.fr/rennes-algeroise/
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (44m10s)

Les rapports son/image du cinéma

On ne s’étonnera pas de remarquer que tous les spectacles d’images animées répertoriés au cours de l’histoire se sont déroulées avec un accompagnement sonore. L’eidophusikon, le fantascope, puis le praxinoscope (pour ne parler que d’ancêtres lointains du cinéma) donnaient lieu à des séances pleinement audiovisuelles. Le cinéma a besoin du sonore, moins peut-être pour « faire vrai » que pour tempérer l’inquiétante étrangeté de ses représentations biomécaniquement exactes d’êtres humains auxquels il manque une de leurs trois dimensions – ce qu’on appelle des spectres.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h10m34s)

Patrimoine et Identité : des inventions du XIXe siècle ?

Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l’Université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L’ouverture de la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s’est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte