Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4404
Conférences

le (0s)

Gouverner les territoires, gouverner les villes

L’analyse des politiques publiques et industrielles, des stratégies des acteurs étatiques et patronaux, dans leur relation avec les formes de régulations politiques a été la clef de lecture privilégiée par Jean Revel-Mouroz et ses partenaires de recherche en Europe et en Amérique latine, pour comprendre les grands réagencements territoriaux dans le dernier demi-siècle. Les grands projets de développement autour de pôles énergético-miniers et de la mise en oeuvre de fronts de colonisation agricole sous l’égide des Etats-développeurs étaient au coeur des politiques de planification régionale et d’aménagement du territoire. A partir des années 1980, le changement de modèle de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

L'architecture du vivant

A l'occasion de l'année de la physique, ce colloque est destiné à présenter comment se met en place un débat interdisciplinaire, en analysant quel est l'apport de la physique aux sciences du vivant. La physique en effet redéfinit son rôle en prenant en compte les avancées dans les autres domaines de la science.Ce colloque est organisé par le Centre Koyré (centre d'Histoire des Sciences et des Techniques, Muséum National d'Histoire Naturelle) et l'association "Entre-Sciences"
Voir la vidéo
Entretiens

le (0s)

La Mappe-Monde Nouvelle Papistique

La Mappe-Monde Nouvelle Papistique a été publiée à Genève en 1566. Composée d'une carte et d'un livre de commentaires, elle est l'oeuvre de Jean-Baptiste Trento, un italien réfugié à Genève, et du graveur français Pierre Eskrich. La carte (dont il ne reste plus que quatre exemplaires) représente la ville de Rome à l'intérieur de la bouche du diable. Outil de propagande au service de la réforme calviniste, la Mappe-Monde Nouvelle Papistique dénonce de manière iconoclaste et apocalyptique le caractère frauduleux de l'église catholique et de la papauté. Frank LESTRINGANT prépare, en collaboration avec Alessandra Preda (Université de Milan), ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Ouverture du colloque

Depuis les films de l’expédition Haddon à la fin du XIXe siècle, les photographies de Boas ou de Malinowski, et plus encore aujourd’hui avec la diffusion des appareils numériques, chacun d’entre nous peut, sur son terrain de recherche, tenir le rôle de photographe, de cinéaste ou de preneur de son. Or, les documents visuels et sonores s’effacent habituellement dans la production scientifique devant le travail d’écriture nécessaire à la structuration de la pensée et à la communication de celle-ci. Cette limitation de l’expression, liée aux contraintes de l’imprimerie (qui, pour caricaturer, reléguait au statut de hors-texte quelques rares clichés photographiques ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Conclusion de Maurice Aymard (président de séance)

Longtemps stéréotype du sous-développement, l’Inde a désormais fait son entrée dans le peloton de tête des pays émergents. Vieille civilisation, jeune nation qui célèbre le soixantième anniversaire de son indépendance en 2007, la démocratie indienne s’est dotée d’une nouvelle politique économique dans les années 1990, tout en s’affirmant comme puissance nucléaire. A l’heure de la redéfinition d’un ordre mondial marqué par l’hyperpuissance américaine, tous les regards se tournent vers l’Asie. Washington entend désormais contribuer à la montée en puissance de l’Inde, perçue comme un contrepoint à une Chine en pleine croissance. Mais en même temps qu’elle se rapproche ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Le protocole du regard

Cette vidéo représente la synthèse de deux journées d’études (25 et 26 mai 2007) organisées à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, destinées à éclairer la signification de ce que les participants entendent par « protocole du regard ». Dans cet intitulé, le terme « protocole » est plutôt utilisé dans son sens social, c'est-à-dire des règles qui régissent l’étiquette, les préséances dans la vie en société et le comportement en général. Bien qu’au départ le terme recouvrait des préoccupations proches de celles des théories féministes (la manière dont les hommes regardent les femmes), ce dernier vint à ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Parenté, alliance et organisation sociale dans le système turc

Ce séminaire a pour objectif de familiariser les étudiants avec les différentes disciplines traitant des études turques et les principaux outils mis en œuvre par les turcologues. Il couvre l’ensemble du domaine turc, à la fois sur le plan historique (des Turcs de l’Asie intérieure à nos jours) et géographique (de l’émigration en Europe occidentale aux populations turcophones de Chine en passant par les Balkans, l’Anatolie, le Caucase, l’Asie centrale). Il est organisé en séances de 2 heures, chacune étant assurée par un spécialiste d’une discipline (linguistique, anthropologie, ethnologie, sociologie, histoire, politologie). Celui-ci présente dans son domaine propre les données ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Le retour des migrations II. Le phénomène Dekassegui : un retour différé ? Projection de « Permanência » (« Permanence ») d’Helio Ishii, 2006

« Permanência », de Helio Ishii (2006), évoque le parcours d’enfants appartenant à la deuxième génération des Nippo-Brésiliens vivant au Japon (les dekasseguis). Le film aborde les thèmes de l'appartenance, de l'identité, du bilinguisme, de la scolarité et de l'intégration. Hello Ishii est sociologue et pratique l’activité de “videomaker” depuis 12 ans. Il a commencé par travailler avec des groupes de théâtre, de danse, de musique et de cinéma à Sào Paulo. Depuis 2000, avec le projet “Narco TaIk Show” (www.narco.com.br), il s’intéresse aux nouveaux moyens de diffusion d’images, notamment par ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Immigration, genre et projet familial. Discussion à partir du documentaire « Cartas » (« Lettres ») d’Helio Ishii, 2004

En 1990, le gouvernement japonais passait un accord avec le Brésil, pour permettre aux descendants japonais de travailler légalement dans le pays de leurs origines. Attirés par de bons niveaux de salaires, des milliers de Japonais-Brésiliens partirent alors au Japon pour travailler dans les usines, les chantiers de construction et tout autre type de travail, rejeté par les japonais. Aujourd'hui, plus de 250.000 brésiliens, résidant au Japon, envoient régulièrement des milliards de dollars à leur famille au Brésil. Les « lettres » racontent l’histoire de quatre femmes brésiliennes, ayant effectué ce « rêve » du départ ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Le quartier ethnique en question II. Projection du documentaire « Gambarê » de José Carlos Lage, 2005

Gambarê raconte l'histoire du quartier "Liberdade", mettant l'accent sur l'influence exercée par les immigrés japonais lorsqu'ils transfèrent à leur habitat la culture, les moeurs et les traditions du pays natal. Comme résultat, ce processus transforme le quartier en principal point de référence commerciale et des us et coutumes orientaux pour la communauté nippo-brésilienne. Les témoignages dévoilent l'histoire du quartier et de l'immigration japonaise, toutes deux divisées en deux phases. La première date d'avant la Seconde Guerre mondiale, avec les vagues d'immigrants arrivés à partir de 1908 et jusqu'en 1941. La deuxième comprend, elle, les années 1950 et 1960.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte