Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 269
Conférences

le (1h51m24s)

Reconfiguration géopolitique et nouveaux rapports de pouvoir. États, organismes transnationaux et enjeux régionaux.

Antoine Kernen (Université de Lausanne, Suisse) « Le discours sur l'émergence en Afrique est-il un produit d'importation asiatique ? » Mayuka Tanabe (Université de Leiden, Pays-Bas)« Les effets locaux de la coopération japonaise au Maroc dans le domain de pêche atlantique ». Folashadé Soué Kohndou (London School of Economics – LSE, Angleterre)"Passive agents ? Bureaucratic Agency in Africa-China negotiations: a case study of Benin" Pooja Jain (Science Po)“Investigating the dynamics of South-South Partnerships: India’s foray in Africa” Chair : Thierry Pairault (CNRS) Discutant : Yumiko Yamamoto (EHESS, FFJ)
Voir la vidéo
Conférences

le (6m7s)

Le printemps international du genre 24/25 - Session 4 : Logiques (trans)nationales : Discussions avec Valérie Pouzol

Enregistrements vidéos du colloque international "Le printemps international du genre : enjeux politiques et savants de l'institutionnalisation et de l'internationalisation d'un champs d'études.", organisé par Anne E. Berger (PR, Littérature française et Genre, Paris 8) et Eric Fassin (PR, Science politique et Genre, Paris 8) les 26 et 27 mai à l'université Paris 8 et aux Archives Nationales. PrésentationLes paradoxes de l’institutionnalisationLe développement d’études féminines ou de genre (women’s studies ou gender studies), en France comme ailleurs, repose sur un paradoxe : d’un côté, c’est un mouvement social et politique qui en a été le catalyseur ; de l’autre, leur ...
Voir la vidéo
Conférences

le (8m4s)

Le printemps international du genre 25/25 - Session 4 : Logiques (trans)nationales : Discussions avec Mercedes Yusta.

Enregistrements vidéos du colloque international "Le printemps international du genre : enjeux politiques et savants de l'institutionnalisation et de l'internationalisation d'un champs d'études.", organisé par Anne E. Berger (PR, Littérature française et Genre, Paris 8) et Eric Fassin (PR, Science politique et Genre, Paris 8) les 26 et 27 mai à l'université Paris 8 et aux Archives Nationales. PrésentationLes paradoxes de l’institutionnalisationLe développement d’études féminines ou de genre (women’s studies ou gender studies), en France comme ailleurs, repose sur un paradoxe : d’un côté, c’est un mouvement social et politique qui en a été le catalyseur ; de l’autre, leur ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte