Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 293
Conférences

le (18m57s)

Un tour des mondes de la post-vérité: déclinaisons (trans)nationales / Questions-réponses

Post-vérité / Organisé à l'occasions des trente ans de l'Institut Universitaire de France, le colloque Post-vérité - La question de la crédibilité de la recherche scientifique à l'heure des "faits alternatifs" s'est tenu à l'université de Bordeaux les 5 et 6 octobre 2021. L’objectif de ce colloque était de faire un état des lieux de la crédibilité de la recherche scientifique dans le monde actuel, en comparant les disciplines (sciences dures, sciences médicales, sciences humaines et sociales, humanités…) mais aussi les aires géographiques (Europe, Amérique du Nord) et des contextes (routines et situations de crise telle que celle vécue en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (18m56s)

Delphine Robic-Diaz (Université Paul-Valéry Montpellier 3), “Claude Bernard-Aubert's Les Tripes au soleil (1959) : Exoticism and Decadence at the Twilight of Colonialism”

Claude Bernard-Aubert est un ancien combattant d'Indochine (comme Pierre Schoendoerffer qu'il a d'ailleurs côtoyé à cette époque), auteur de Patrouille de choc, 1er film sur la guerre d'Indochine en 1957 (film censuré, car en pleine guerre d'Algérie il était impossible de montrer la réalité du sort des troupes françaises dans un conflit de décolonisation, j'ai moi-même supervisé sa restauration en version Director's cut en 2012) ; son 2e film Les Tripes au soleil (1959) est une fable anticolonialiste que Claude Bernard-Aubert a pensé comme un western africain : dans une ville imaginaire, ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (18m45s)

À la recherche des soies perdues

Cinquante ans après, l'auteur, ethnologue, spécialiste de l'Asie (plus particulièrement la Mongolie, le Cambodge et l'Afghanistan) parcourt les villages cambodgiens qu'il avait visités avant la période Khmers Rouges.Ce film est le récit de ses recherches dans les villages, photos vieilles d'un demi-siècle en main, de femmes tisserandes et de leurs productions.  Il peut ainsi donner aux moines bouddhistes des photographies des étoffes de soie représentant la vie de Bouddha qui avaient été offertes par les pieuses dévotes.Il retrouve des tisserandes qu'il avait connu, ou, le plus souvent, leurs voisines ou descendants.
Voir la vidéo
Séminaires

le (17m52s)

Session 3. Institutionnalisations - Nicanor Tatchim

Présidence : Roberta Shapiro Vincent Becquet: « Ce que les pouvoirs publics font au Hip-hop: le cas lillois du Centre Euro- Régional des Cultures Urbaines ». Jean-Marcellin Manga: « “S’unir ou périr”: retour sur quelques enjeux de la création du syndicat national des acteurs des musiques urbaines (Synamur) au Cameroun ». Nicanor Tatchim: « La musique urbaine camerounaise à l’épreuve de l’économie informelle de la culture: logiques socio-économiques et des pratiques professionnelles des musiciens du hip-hop ».
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte