Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 89
Conférences

le (1h29m57s)

Défauts spatio-temporels, théorie des cordes et structure de l'Univers

Conférence IAP du 6 mars 2012 : Défauts spatio-temporels, théorie des cordes et structure de l'Univers par Patrick Peter (astrophysicien à l'IAP). La théorie des cordes, sur laquelle reposent les espoirs d'unifier dans un même cadre quantique la gravitation avec les autres forces de la nature (interactions électromagnétiques, faibles et fortes), a connu ces dernières années un regain d'intêret lié à la cosmologie. En effet, il a été montré que des cordes de taille comparable à celle de l'Univers pouvaient exister, voire être observables... Certaines de leurs conséquences cosmologiques pourraient alors apporter, pour ...
Voir la vidéo
Conférences

le (30m0s)

Symétries de dualité et formes automorphes en théorie des cordes.(Partie 1)

La théorie des cordes fait l’hypothèse que les interactionsfondamentales sont décrites par la dynamique de cordes vibrantesquantiques microscopiques.  Cette théorie possède des symétriesquantiques de dualité mettant en relation les distances courtes et lesgrandes distances, et les régimes de couplage faible et de couplagefort. Ces symétries de dualités se manifestent par l’invariance desprocessus de diffusion sous l’action de groupes arithmétiques deChevalley.Dans cette leçon nous expliquerons l’origine physique de ces symétriesde dualités en détaillant comment la quantification des chargesimplique l’invariance de la théorie sous l’action des groupesarithmétiques. En conséquence les processus de diffusion sontcaractérisés par des formes automorphes invariantes sous l’action deces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (30m0s)

Symétries de dualité et formes automorphes en théorie des cordes (Partie 2).

La théorie des cordes fait l’hypothèse que les interactionsfondamentales sont décrites par la dynamique de cordes vibrantesquantiques microscopiques.  Cette théorie possède des symétriesquantiques de dualité mettant en relation les distances courtes et lesgrandes distances, et les régimes de couplage faible et de couplagefort. Ces symétries de dualités se manifestent par l’invariance desprocessus de diffusion sous l’action de groupes arithmétiques deChevalley.Dans cette leçon nous expliquerons l’origine physique de ces symétriesde dualités en détaillant comment la quantification des chargesimplique l’invariance de la théorie sous l’action des groupesarithmétiques. En conséquence les processus de diffusion sontcaractérisés par des formes automorphes invariantes sous l’action deces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (13m19s)

Symétries de dualité et formes automorphes en théorie des cordes (Partie 3).

La théorie des cordes fait l’hypothèse que les interactionsfondamentales sont décrites par la dynamique de cordes vibrantesquantiques microscopiques.  Cette théorie possède des symétriesquantiques de dualité mettant en relation les distances courtes et lesgrandes distances, et les régimes de couplage faible et de couplagefort. Ces symétries de dualités se manifestent par l’invariance desprocessus de diffusion sous l’action de groupes arithmétiques deChevalley.Dans cette leçon nous expliquerons l’origine physique de ces symétriesde dualités en détaillant comment la quantification des chargesimplique l’invariance de la théorie sous l’action des groupesarithmétiques. En conséquence les processus de diffusion sontcaractérisés par des formes automorphes invariantes sous l’action deces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (30m0s)

Symétries de dualité et formes automorphes en théorie des cordes (Partie 4).

La théorie des cordes fait l’hypothèse que les interactionsfondamentales sont décrites par la dynamique de cordes vibrantesquantiques microscopiques.  Cette théorie possède des symétriesquantiques de dualité mettant en relation les distances courtes et lesgrandes distances, et les régimes de couplage faible et de couplagefort. Ces symétries de dualités se manifestent par l’invariance desprocessus de diffusion sous l’action de groupes arithmétiques deChevalley.Dans cette leçon nous expliquerons l’origine physique de ces symétriesde dualités en détaillant comment la quantification des chargesimplique l’invariance de la théorie sous l’action des groupesarithmétiques. En conséquence les processus de diffusion sontcaractérisés par des formes automorphes invariantes sous l’action deces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (17m47s)

Symétries de dualité et formes automorphes en théorie des cordes (Partie 5).

La théorie des cordes fait l’hypothèse que les interactionsfondamentales sont décrites par la dynamique de cordes vibrantesquantiques microscopiques.  Cette théorie possède des symétriesquantiques de dualité mettant en relation les distances courtes et lesgrandes distances, et les régimes de couplage faible et de couplagefort. Ces symétries de dualités se manifestent par l’invariance desprocessus de diffusion sous l’action de groupes arithmétiques deChevalley.Dans cette leçon nous expliquerons l’origine physique de ces symétriesde dualités en détaillant comment la quantification des chargesimplique l’invariance de la théorie sous l’action des groupesarithmétiques. En conséquence les processus de diffusion sontcaractérisés par des formes automorphes invariantes sous l’action deces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h19m54s)

L’ŒIL GÉANT DE L'EUROPE SUR L'UNIVERS : LE PROJET E-ELT

La construction du plus grand télescope au monde a débuté dans le désert d'Atacama au Chili. Ce télescope européen aura un miroir principal de 39 mètres de diamètre, constitué de plus de 700 segments individuels. La construction et la mise en opération de ce miroir, ainsi que de nombreux autres éléments de l'instrument, soulèvent de nombreux défis technologiques. Cet œil géant européen permettra l'observation directe de planètes hors de notre système solaire jusqu'aux galaxies les plus distantes aux confins de l'Univers...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m29s)

PREMIÈRE DÉTECTION DE L'ÉMISSION GRAVITATIONNELLE ET LUMINEUSE D'UNE FUSION D'ÉTOILES À NEUTRONS - La naissance d'une nouvelle astronomie à plusieurs messagers.

Le 17 août 2017 a été détectée pour la première fois l'émission d'ondes gravitationnelles émise par un système de deux étoiles à neutrons qui se rapprochent rapidement et finissent par fusionner. Moins de deux secondes après, un sursaut court associé est observé dans le domaine des rayons gamma. Une importante campagne d'observations au sol et dans l'espace est alors déclenchée, qui a permis de détecter cette source dans les heures et jours qui ont suivi également dans le domaine visible, en rayons X et en ondes ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m0s)

EROS cherche naines brunes désespérement

Conférence du mardi 4 janvier 2005 par Eric Lesquoy. EROS : Expérience de Recherche d'Objets Sombres (1990-2003). Depuis 1930, les astronomes mesurent la masse réelle des galaxies en étudiant les mouvements d'étoiles ou de molécules de gaz tournant autour d'elles. Tous les résultats ont montré que cette masse réelle était au moins dix fois supérieure à la masse estimée à partir de la lumière émise par les étoiles des galaxies. L'hypothèse admise alors par la majorité était que cette "masse cachée" s'expliquait par la présence d'objets compacts sombres, et plus particulièrement des Naines Brunes, petites étoiles "avortées" qui ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte