Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1393
Label UNT Conférences

le (1h5m49s)

Qu'est-ce que la vie ?

Longtemps savants et philosophes ont cherché à élucider la nature de la vie. L'idée de vie suggérait l'existence de quelque substance ou de quelque force spéciale. On pensait que la "matière vivante", comme on disait alors, différait de la matière ordinaire par une substance ou une force qui donnait des propriétés particulières. Et pendant des siècles, on a cherché à découvrir cette substance ou cette force vitale. En réalité la vie est un processus, une organisation de la matière. Elle n'existe pas en tant qu'entité indépendante qu'on pourrait caractériser. On peut donc faire l 'étude du processus ou de l'organisation, ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h42m2s)

Les universaux de pensée

La pensée est liée au cerveau, une entité matérielle qui possède une organisation complexe. Les universaux de pensée se développent à partir de cette organisation. Elle se construit au court de l'évolution, ou plutôt d'une synthèse d'évolutions multiples. Elle résulte de l'évolution des espèces, de l'évolution au court du développement embryonnaire, de la formation des connexions entres cellules nerveuses avant et après la naissance. Des évolutions multiples, emboîtées qui correspondent aux niveaux d'organisation de la matière, de la molécule à la cellule nerveuse, de la cellule nerveuse au circuit, du circuit aux assemblées de neurones. Au court de l'enfance, il ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m33s)

Les neutrinos, des particules surprenantes

Les neutrinos sont des particules élémentaires intéragissant très peu avec la matière. Depuis 70 ans ils jouent un rôle prépondérant en physique des particules. Les progrès de ces dernières années ont été époustouflants, sinon surprenants. Nous savons désormais que les neutrinos sont massifs! Je reprendrai pas à pas l'épopée des neutrinos pour dévoiler comment plusieurs générations de physiciens ont révélé les secrets de ces particules fantomatiques, et utilisé les neutrinos pour sonder à la fois l'infiniment petit et l'infiniment grand. J'insisterai sur les développements expérimentaux récents et je discuterai finalement des recherches actuelles.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m25s)

Les sociétés littorales face au défi du changement climatique / Virginie Duvat

Le cinquième rapport d'évaluation du GIEC, adopté en 2014, contribue de manière significative à l'amélioration de la connaissance sur les impacts actuels et futurs du changement climatique sur les littoraux. Il apporte, en particulier, une compréhension plus poussée de ces impacts à l'échelle des différentes régions du globe, grâce au progrès des observations et des modèles et à une meilleure intégration des interactions sociétés/environnement à l'analyse. À partir de là, il est possible d'appréhender de manière plus concrète que précédemment les menaces que le changement climatique ...
Voir la vidéo
Conférences

le (5m6s)

Michel Legrand et la musique de film (1/8) : Introduction par Serge Toubiana et Stéphane Lerouge

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (28m2s)

Michel Legrand et la musique de film (6/8) : Dialogue avec le compositeur Philippe Rombi

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (25m1s)

Michel Legrand et la musique de film (7/8) : Dialogue avec le cinéaste Jean-Paul Rappeneau

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (30m5s)

Michel Legrand et la musique de film (8/8) : Echange avec le public / Michel Legrand au piano

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (41m9s)

Esquisse d'une potentialité avec le "Plumbus", un process industriel queer / Saul Pandelakis

Esquisse d'une potentialité avec le "Plumbus", un process industriel queer / Saul Pandelakis, introduction au colloque "Ciné Design 2. Objets impossibles, impensables, à penser, dans les fictions filmées" organisé par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS) sous la responsabilité de Mélanie Boissonneau, Fabienne Denoual, Irène Dunyach, Brice Genre, Anthony Masure et Saul Pandelakis, Université Toulouse Jean-Jaurès, 8-11 novembre 2018. Ce colloque se propose d’explorer comment le cinéma peut projeter de nouveaux usages et opérer un travail se rapprochant du projet de design, notamment dans le genre de la science-fiction ...
Voir la vidéo
Conférences

le (51m16s)

Futur partout, avenir nulle part ? / Nicolas Nova

Futur partout, avenir nulle part ? / Nicolas Nova, in colloque "Ciné Design 2. Objets impossibles, impensables, à penser, dans les fictions filmées" organisé par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS) sous la responsabilité scientifique de Mélanie Boissonneau, Fabienne Denoual, Irène Dunyach, Brice Genre, Anthony Masure et Pia Pandelakis, Université Toulouse Jean-Jaurès, 8-11 novembre 2018. Ce colloque se propose d’explorer comment le cinéma peut projeter de nouveaux usages et opérer un travail se rapprochant du projet de design, notamment dans le genre de la science-fiction particulièrement propice à ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte