Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 25053
Documentaires

le (22m22s)

La Liébana, ou le sauvetage, au XXIe siècle, d’un micro vignoble montagnard

La Liébana est l’exemple d’un bassin intra montagnard bénéficiant de conditions climatiques relativement favorables. Celles-ci lui ont permis d’abriter un vignoble longtemps important puisqu’il couvrait jusqu’à 1000 hectares au Moyen-âge.L’histoire récente de ce petit vignoble est celle d’une longue dégradation (phylloxéra, vieillissement des producteurs, exode rural), jusqu’à une période toute proche. Ce retournement de la conjoncture est surtout lié au tourisme local qui permet à une poignée de producteurs, s’appuyant également sur diverses aides institutionnelles, de se lancer dans la commercialisation du vin. Le succès dépasse leurs espérances entrainant la replantation de nouvelles parcelles de vignes.
Voir la vidéo
Documentaires

le (34m51s)

Priorat, renaissance d’un terroir et récupération d’un territoire

Situé à une trentaine de kilomètres de la mer, dans la province espagnole de Tarragone, le Priorat est un tout petit territoire, au sein d’une nature sauvage, dans des paysages très marqués par l’orographie et la nature du terrain. L’appellation Priorat voit le jour en 1973, soit 800 ans après la plantation des premières vignes de la région par les moines chartreux à l’origine du monastère de Scala Dei. Pourquoi une reconnaisance si tardive ? À cause de la puissance des vins du Priorat et donc de leur succès commercial en vrac, particulièrement au XIXe siècle, quand d’autres régions de d’Espagne ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (54m37s)

Gaillac : faire du bio ! Faire du terroir ?

Le cas du Gaillac est particulièrement illustratif d’un essor rapide du bio participant à un repositionnement de l’ensemble du vignoble. La viticulture bio peut-elle se passer du terroir et d’un modèle AOC qui s’essouffle, ou constitue-t-elle un moyen de reformuler le terroir et d’actualiser l’AOC, en phase avec les nouvelles attentes des consommateurs ? Face à cette interrogation, nous nous sommes intéressés ici aux producteurs bio, à leurs représentations et leurs pratiques. L’analyse d’une douzaine d’entretiens semi-directifs nous conduit à identifier des groupes portant autant de pôles de redéfinition du terroir, tout à tour recentré sur l’écosystème local, offert à la ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (19m2s)

Les effets territoriaux des nouvelles technologies

Parallèlement à la démarche de viticultures biologiques, biodynamiques, ou « naturelles », placées sous le signe de la recherche de la simplicité, du retour au terroir et du minimum d’interventions à la cave pendant le processus de vinification, d’autres voies, plus modernistes, plus technologiques, ont été poursuivies ces dix dernières années. Parfois, la réfection ou la création de nouveaux cuviers de vinification a obligé à engager d’importants frais pour la construction d’ouvrages ressemblant parfois à des cathédrales au milieu des vignes, des ouvrages somptueux, renfermant en leur sein du matériel high-tech, destiné à un nouveau type de vinification. Certains nouveaux chais, véritables ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (15m18s)

Les passionnés de la vigne et du vin

Le monde du vin a attiré depuis une quarantaine d’années d’importants investissements dans les vignobles et dans les caves. Peu d’autres activités agricoles ont, en Occident, suscité en effet depuis si longtemps autant d’intérêt et de passion de la part des hommes. Parmi les nouveaux venus à la viticulture, les profils et les origines sont très variés : monde de la culture, des arts, du cinéma, mais aussi de la finance, du BTP, enseignants, chercheurs, industriels, commerciaux, artisans, etc. Quelques uns ont quitté la ville pour des raisons personnelles, de santé, changement de cadre de vie. Si certains propriétaires ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte