Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 25046
Conférences

le (1h8m36s)

Sommes-nous responsables de nos croyances ?

Les croyances ont des causes plutôt que des raisons, et beaucoup d'entres elles sont soumises à des déterminations sociales. Si la croyance n'est pas volontaire, comment pourrions-nous être responsables de nos croyances? Peut-on reprocher à quelqu'un de croire des choses stupides? Et pourtant on peut blâmer un individu pour ses croyances racistes ou pour ses opinions irrationnelles, et nombre de conceptions de la croyance religieuse en font des engagements volontaires. Depuis le fameux argument du pari de Pascal, on a également soutenu que les raisons pratiques de croire pouvaient, dans certains cas, l'emporter sur les raisons théoriques de croire. Y-a-t-il ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m37s)

Finitude et ouverture : vers une éthique de l'espace. Sur les fondements de la société

"La différence topologique originelle entre l'intérieur et l'extérieur s'impose dans un premier temps sans jalons matériels massifs ; sur elle repose l'univers magique des identités qui, dans la plénitude démesurée de ses réalisations isolées, répète constamment la loi de la production d'espace dominée par l'endosphère. " Dans cette constatation, le philosophe Peter Sloterdijk trouve matière à une réflexion sur la manière dont un groupe humain parvient à créer, sans même avoir recours aux murs, la " serre relationnelle " qui mènera les individus du groupe à leur optimum relatif. Il s'interroge sur la notion " d'intérieur ", et sur le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m37s)

Le cinéma à l'épreuve de la mondialisation

La politique cinématographique n'a jamais été objet de consensus international. Traité comme une marchandise ordinaire par une majorité d'Etats adeptes du libre échange, le film est considéré par une poignée d'autres, sous la pression d'une partie de leurs opinions, comme une oeuvre d'art dont il faut protéger l'élaboration et la circulation. La France, championne de l'exception culturelle, a convaincu ses partenaires de mettre le cinéma et l'audiovisuel à l'abri de la libre concurrence. En même temps, au nom du principe de non discrimination, elle a dû étendre les bénéfices de son système d'aide aux ressortissants de l'Union européenne tout en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m59s)

Passé et avenir du livre

Cette conférence voudrait examiner les différentes mutations que la nouvelle textualité électronique propose ou impose aux catégories et pratiques qui ont régi - et régissent encore - notre rapport à la culture écrite. L'exposé s'attachera avant tout à trois ordres de questions. Tout d'abord, il s'agit d'examiner les nouvelles possibilités offertes par l'écrit électronique à la création littéraire ou à l'argumentation scientifique. Quels sont les effets sur l'invention romanesque ou poétique d'un mode de composition des textes qui leur donne mobilité, malléabilité et ouverture ? Et quelles sont les nouvelles ressources mises à disposition du raisonnement logique et philosophique, de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m34s)

2001, l'odyssée d’Éros (entre monts et merveilles, répression et régression)

Nous vivons dans un monde pornographique (cf. l'étymologie du terme) dans le sens où il est soumis aux lois du marché, qui font du sexe, comme des autres secteurs de l'activité humaine, une grande industrie rentable. Tout se vend, tout est objet, à commencer par les corps. La société de consommation est aussi une société consommatrice de chair humaine, une sorte d'ogresse. Nous nous laissons aspirer par sa bouche parce qu'elle est aussi une image maternelle nourricière. Cette fuite en avant s'accomplit entre les deux pôles de la répression et de la régression, dans un fantasme de retour à la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m32s)

Muséalisation du monde ou Californication de l'Occident ?

La chute du mur de Berlin a véritablement symbolisé en Occident le passage d'un monde binaire antagoniste et profondément divisé à un autre beaucoup plus souple, ouvert et libéré. Un monde nouveau qui, grâce à un développement ultra-rapide des technologies de communication a permis au libéralisme économique de dominer la planète et de transformer radicalement les manières de vivre et de voir. En effet, les canons esthétiques traditionnels laissent la place à une grande diversification souvent difficile à supporter pour beaucoup mais qui ouvre des horizons nouveaux en y intégrant des voix et des cultures différentes. Certains croient y voir ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m57s)

Le retour du mythe - Implications d'une résurgence

En Occident le mythe fut disqualifié par vingt-cinq siècles de culture " socratique ". L'on assiste dès la fin du XIXe siècle avec Frazer, Nietzsche, Freud, Bachofen, Wagner, etc. à une nette réhabilitation du mythe et de ses procédures redondantes et analogiques. Le retour en force implique les " réceptions " culturelles nouvelles qui les permettent : topiques en profondeur de la psychologie, raz-de-marée des techniques " vidéo ", effondrement " ethnologique " des colonialismes et surtout fulgurante révolution d'un " Nouvel Esprit Scientifique " (G. Bachelard), qui dans les domaines des sciences paradignmatiques de l'Occident (Einstein, Planck, Bohr, d'Espagnat, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m10s)

La parole poétique

Une réflexion sur la poésie, ce quelle est, ce qu'elle devrait être. Existe-t-il une unité de l'objet de cette réflexion, unité qu'il est nécessaire de rappeler, d'indiquer ? Il est certain que sous ce nom de « poésie » se présente, à nous qui les reconnaissons sans hésiter, des oeuvres ou des actions d'apparences souvent diverses ou contradictoires. Quelle ressemblance y a-t-il entre un poème de François Villon, où un coup de dé n'a jamais aboli le hasard, entre la majesté sereine du texte de l'Odyssée ou les cris d'Antonin Artaud. Beaucoup de façons donc d'être poète, beaucoup de pensées ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte