Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 583
Documentaires

le (9m21s)

Séminaire d'ethnomédecine CNRS MNHN, Paris : A.G. Haudricourt et la scatologie

A.G. Haudricourt et la scatologie, Séminaire d'ethnomédecine du 12 novembre 1987, salle A. Chevalier, bâtiment de la baleine, CNRS MNHN Paris.Réalisation caméra montage : Alain Epelboin@ 2006 SMM CNRS-MNHNSMM n°0574/FRDiverses séances du "séminaire d'ethnomédecine" ont été consacrées aux "usages et savoirs faire du corps et de ses orifices : traitements matériels et symboliques des déchets corporels et domestiques". Le 12 novembre 1987, A.G Haudricourt, auteur, entre autres, d'un article très court et célèbre sur la domestication de certains animaux sauvages par les déchets humains, a la parole. Il rappelle les grands traits de l'évolution de sa carrière, tout en s'efforçant de ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (9m16s)

Ebola en 2012, R.D. du Congo, Province orientale, Haut Uélé : entre compréhensif et coercitif, réponse adaptée à des menaces

Acteurs- Maurice Tongolo, membre de la commission mobilisation sociale du Comité international de lutte contre la fièvre hémorragique Ebola (CILE).- Eugénie Baganda, infirmière graduée en santé publique, membre de la commission surveillance du CILE- Jacques Akonangana, infirmier superviseu, membre de la commission surveillance du CILE- Lobia Maximilien, ingénieur, locuteur yogo, médiateur de crises du CILECaméra/réalisation : Alain Epelboin CNRS-MNHN Paris et OMSMontage : Alain Epelboin & Mireille GruskaMaquette du 26 octobre 2012, version sous-titrée en françaisRésumé :Malgré les efforts d'humanisation (hospitalité des structures d'isolement, enterrements sécurisés confiés à la famille, sensibilisation, mobilisation et communication sociale multimédias, présence active d’épidémiologistes,de psychologues ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (8m50s)

Chronique des pygmées babongo 2007 : Sortie du masque mokuya

Quartier Babongo de Makoula 28 février 2007 ( Ogoué Lolo, préfécture de Koulamoutou, Gabon) Rangés devant le corps de garde du quartier babongo, les hommes appellent le masque (= l'esprit) mokuya par la danse et le chant. Les femmes et les enfants, assis sur le côté, devant les maisons, soutiennent les hommes par le chant et la frappe des mains Le masque est précédé par son héraut, un adolescent costumé, tenant des feuillages sp. dans chaque main, qui fait le tour du corps de garde en courant, puis revient en accompagnant la danse du masque, ajustant ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte