Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 568
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Exploration per-opératoire et traitement de l'azoospermie

Dans l'infécondité du couple l'azoospermie représente 9 % des causes d'infertilité masculine. L'ensemble des résultats du bilan hormonal et séminal va orienter l'azoospermie vers une origine soit excrétoire, soit sécrétoire. Dans l'azoospermie excrétoire, les techniques opératoires de micro-chirurgie vont permettre de rétablir une perméabilité des voies spermatiques dans certains cas. En fonction des résultats à 3 mois, une exploration complémentaire pourra être tentée par les nouvelles techniques de l'analyse du mouvement et par l'étude de la réaction acrosomique à l'aide d'anticorps monoclonaux. L'azoospermie est une pathologie que le couple doit partager. Devant les résultats encore modestes, l'orientation vers le CECOS ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Cure d'incontinence urinaire et chirurgie gynécologique par voie basse

Les auteurs associent à une hystérectomie par voie basse la mise en place d'une bandelette de PDS qui cravate le col et s'amarre au ligament de Cooper à droite et à gauche (intervention dérivée de Goebell Stoeckell classique). Il est important de bien respecter les différents temps opératoires : dissection première par voie sus-pubienne après courte incision, passage de la bandelette de PDS dès la dissection de la face postérieure de la vessie par voie vaginale. Hystérectomie par voie basse classique, la bandelette est amarrée au ligament de Cooper à droite et à gauche après fermeture vaginale. Avantages : cette ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

Exploration des troubles de l'érection

L'approche diagnostique des troubles de l'érection a été transformée par les injections intra caverneuses (IIC) et le développement de la rigidimétrie pénienne. Face à une insuffisance érectile les explorations complémentaires cherchent à répondre à 2 questions : y-a-t'il une participation organique ? Dans l'affirmative quels sont les facteurs en cause ? Nous présentons dans ce film les méthodes modernes d'exploration des troubles de l'érection : la rigidimétrie informatisée, les IIC de drogues vaso-actives, le pharmaco-écho doppler couleur, la pharmaco-cavernométrie et les explorations neurophysiologiques. Les techniques de réalisation et les résultats obtenus sont détaillés. Nous insistons sur l'intérêt de sensibiliser les ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (11m0s)

L'exploration échographique endorectale de la dynamique mictionnelle de l'homme

Initialement, l'intérêt de l'échographie trans-rectale est l'analyse de l'échostructure de la prostate et de différencier l'adénome du cancer. L'utilisation d'une sonde linéaire en temps réel, permet d'étudier la dynamique de la miction en visualisant l'ouverture de l'uréthre et du col vésical. On peut aussi diagnostiquer une éventuelle dysynergie vésico-sphinctérienne et étudier l'effet du chlorhydrate de moxisylite sur l'ouverture du col vésical et la relaxation de l'uréthre prostatique chez les patients porteurs d'un adénome. Origine ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (10m56s)

Prostatectomie radicale laparoscopique : les temps clés pour faciliter cette technique

La prostatectomie radicale coelioscopique sous péritonéale se déroule selon une stratégie bien définie : création de l'espace de Retzius à l'optique puis ouverture de l'aponévrose péritonéale permettant la mobilisation prostatique et la visualisation de son relief. Le second temps clé est l'abord premier du col vésical, véritable noeud stratégique donnant accès à l'espace postérieur. Ces deux verrous ouverts permettent la négociation des bandelettes neuro vasculaires (conservation à droite). Puis le troisième temps terminé permet la mobilisation prostatique, facilitant l'accès à l'apex, autorisant alors une section urétrale précise, sans risque de marge, dernier temps de cette prostatectomie. La gestion de ces ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (10m55s)

Implantation coelioscopique d'un sphincter artificiel avec cure de prolapsus génital

Les auteurs présentent dans cette vidéo l'implantation d'un sphincter artificiel associée à une cure de prolapsus génital par voie coelioscopique chez la femme. L'intervention démarre avec une promontofixation par voie coelioscopique comportant l'insertion d'une prothèse postérieure fixée aux releveurs et au vagin et d'une autre antérieure fixée au vagin. Les deux bandelettes prothétiques sont ensuite suturées au promontoire.Une dissection par voie coelioscopique du Retzius et une uréthrolyse complète sont ensuite pratiquées. L'insertion des différentes composantes du spincter artificiel est pratiquée par une incision de Pfannenstiel.La voie coelioscopique permet une dissection précise et pratiquement exsangue du Retzius chez la femme multiopérée, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte