Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 57
Label UNT Documentaires

le (23m0s)

Noelie ou la réalité oubliée

Noélie, jeune béninoise qui, suite à un accouchement difficile, a perdu son enfant, souffre de fistule vésico-vaginale. Le Dr. Charles-Henry Rochat, Chirurgien-Urologue, part chaque année opérer ces femmes, qui comme Noélie, souffrent et sont devenues des laissées pour compte... La rencontre de destins : un médecin qui donne de son temps et son savoir-faire ; des femmes, qui retrouvent leur dignité. C'est le drame des complications d'accouchement interminable avec comme conséquences la mort de l'enfant et pour la femme des fistule vésico-vaginale et/ou rectovaginale que nous raconte ce film. ...
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (19m5s)

Séminaire UMVF France-Bénin. Les fistules obstétricales

Le Pr Henri Jean Philippe, fait le point sur les fistules obstétricales en Afrique. Cette présentation a été réalisée en visioconférence sur Internet, relayée par satellite et vidéostreaming le 25 octobre 2005. Une femme meurt toutes les minutes dans le monde d'un accouchement. Les fistules touchent 20 à 50 millions de femmes dans le monde. Elles sont vésico-vaginales ou recto-vaginales. Elles représentent un drame médical mais aussi social. Les causes en sont nombreuses comme un utérus fragile, une disproportion foeto-pelvienne, un travail mal pris en charge, un retatd dans l'arrivée au centre de santé. Le matériel est simple pour opérer ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (14m12s)

Amplification du point G par injection d'acide hyaluronique

L'auteur nous présente d'abord des généralités sur l'orgasme et le point G ; le mot orgasme vient de "orgao" qui veut dire bouillir de sève et d'ardeur. La prostate féminine représente 1/5 de la prostate masculine ; c'est une zone érectile. On présente également les étiologies de la baisse du désir féminin. L'injection d'acide hyaluronique n'a aucun effet indésirable. Sont expliqués le principe de l'implantation et le mode opératoire sur 30 patientes. A 3 mois , 28 sur 30 ont relevé une augmentation des sensations de plaisir.OrigineCanal-U Médecine et SantéGénériqueMaternité Régionale de Nancy SPI-EAO SCD médecine
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte