Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 16351
Séminaires

le (1h16m36s)

Doit-on et peut-on reformuler les valeurs universelles ?

Michel Wieviorka est sociologue, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et, depuis 2009, Administrateur de la Fondation Maison des sciences de l'homme. Ses recherches ont porté ou portent sur la notion de conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l'antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h29m7s)

Rencontre avec Ilan Bizberg, chercheur au Colegio de México

Invité par la Fondation maison des sciences de l’homme dans le cadre du Programme des directeurs d’études associées (DEA), Ilan BIZBERG a été interviewé par Marta CRAVERI, directrice scientifique adjointe de la FMSH, sur son parcours académique et sur les principaux aspects et enjeux qui animent son travail de chercheur. Ilan Bizberg a détaillé les problématiques auxquelles il s’intéresse plus particulièrement, la spécificité de son travail par rapport à l’existant, les références théoriques et les aspects méthodologiques de ses recherches actuelles sur les impacts de la globalisation sur les politiques sociales en Amérique latine.Ilán BIZBERG est professeur-chercheur au Centre d’Études Internationales, El ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h48m38s)

Le féminisme critique de Pasolini

Si Pasolini se reconnaissait un allié des féministes, il précisait pourtant aussitôt que sa proximité à leur égard était de nature critique. Par là il voulait signifier qu’il considérait avoir à batailler fréquemment contre elles, non pas contre le féminisme en tant que tel, mais contre les choix qu’elles pouvaient effectuer et qui lui paraissaient destructeurs pour l’idée d’une libération réelle (et pas seulement nominale) des femmes. Pour le dire de façon rapide, Pasolini voulait éviter aux valeurs du féminisme de se résorber dans celles de la modernité ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h49m22s)

Universalisme, genre et pensée de la différence sexuelle

Séance du séminaire "Genre, politique, sexualité(s). Orient / Occident" avec Ida Dominijanni, enseignante en philosophie politique (Università Roma Tre), écrivain-journaliste. Le projet universaliste a déjà été fortement critiqué par les mouvements de classe, de race et de genre de la seconde moitié du XXe s. Il est mis aujourd'hui à rude épreuve par la globalisation, qui semble le réaliser davantage du point de vue du marché que du point de vue des individus et des peuples. L'universalisme est donc un ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h44m27s)

Femmes, genre, féminismes en Méditerrannée "Le Vent de la Pensée". Hommage à Françoise Collin

Présentation de l'ouvrage "Femmes, genre, féminismes en Méditerranée. "Le Vent de la Pensée". Hommage à Françoise Collin", ouvrage interdisciplinaire, paru aux Editions Bouchène en novembre 2014 Ce livre rassemble les contributions prononcées lors des rencontres « Femmes, genre, féminismes en Méditerranée » – table ronde du 28 novembre 2012 à l’Institut d’études européennes de Paris 8 suivie du colloque du 29 novembre 2012 à la FMSH. Françoise Collin devait participer à ces journées organisées dans le cadre du séminaire « Genre, politique, sexualités. Orient / Occident » de la Fondation Maison des sciences de l’homme. L'ouvrage est préfacé par ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

"Sommes-nous plus libres avec un droit supplémentaire ? Mise en question de la revendication d'un mariage pour tous"

On revient sur la question de la revendication, en France, d'un « mariage pour tous », en vue de s'interroger sur le lien entre une liberté de type juridique (ici la demande d'un droit supplémentaire) et une liberté effective (issue de pratiques). Les oppositions droitières à ce projet de loi n'ont-elles pas fini par masquer la dimension essentiellement normative de cette revendication, en la confirmant en sa portée supposément émancipatrice ? Si le débat lié au « mariage pour tous » constitue bien ici l'angle d'attaque retenu, il ne s'agira cependant pas de s'en tenir à une approche franco-française d'une ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h29m27s)

Autour de l'exposition "Hanoi en couleurs (1914-1917)", autochromes de Léon Busy

"Hanoi en couleurs" est une exposition d'une sélection de 60 autochromes de Léon Busy conservés par le Musée Albert Kahn dans le cadre du projet "Archives pour la planète". Cette exposition a eu lieu à l'Institut Français de Hanoi au Vietnam du 9 décembre 2013 au 4 janvier 2014. Elle est le fruit d'un travail minutieux d'observation et d'étude de la part d'Emmanuel POISSON, historien, et de Trong Hiêu DINH, anthropologue et ethnobotaniste du Vietnam, ces autochromes étant des témoins de la vie des vietnamiens entre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m13s)

Éprouver (le rendu du vécu) - Partie 2

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h40m49s)

Mémorer (le temps et le souvenir)

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte