Canal-U

Mon compte
Archéorient - Environnement et sociétés de l'Orient ancien

Le sel dans les sociétés anciennes de l'Orient et du Caucase : exploitations et usages, d'après les sources archéologiques et épigraphiques.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/archeorient/embed.1/le_sel_dans_les_socie_te_s_anciennes_de_l_orient_et_du_caucase_exploitations_et_usages_d_apre_s_les_sources_arche_ologiques_et_e_pigraphiques.56259?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le sel dans les sociétés anciennes de l'Orient et du Caucase : exploitations et usages, d'après les sources archéologiques et épigraphiques.

Le sel n’est pas une denrée alimentaire en soi: c’est un condiment (exhausteur de goût) et un conservateur (salaisons, saumures). Le sel tient donc une place à part dans l’alimentation humaine. L’étude de la documentation épigraphique ancienne (depuis les auteurs gréco-romains en passant par les sources bibliques, hittites ou suméro-akkadiennes) suggère que le sel possède aussi une fonction importante dans d’autres domaines, aussi bien religieux que politique.

Le sel (chlorure de sodium) est une ressource naturelle très répandue au Proche-Orient et au Caucase. Ethnographiquement, le sel apparaît sous plusieurs formes: il s’agit soit de sel gemme, dit sel minier, soit de sel solaire ou de sel ignigène. Dans ces deux derniers cas, le sel est obtenu par le séchage ou par la cuisson d’eau de mer, de rivière, de source ou de lac salés. Il existe aussi un sel végétal, recueilli après la combustion de plantes salifères.

Malgré l’abondance des ressources en sel au Proche-Orient, les traces archéologiques de l’exploitation du sel sont relativement rares. Peu de sites liés à l’exploitation du sel ont été étudiés jusqu’à présent: outre quelques travaux effectués entre 2003 et 2005 autour du Tuz Gölü en Cappadoce, une première étude systématique de la production de sel au Caucase a été entamée en 2008 sur la mine de sel de Duzdagi en Azerbaïdjan. À Duzdagi, les premiers travaux ont révélé l’existence d’une exploitation intensive du sel remontant à la fin du 5e millénaire av. JC.

Il est intéressant de constater que l’exploitation du sel de Duzdagi s’est accompagnée dès le Chalcolithique Récent d’une forme de contrôle des ressources salifères, comme le suggèrent les structures de distribution des artefacts liés à l’extraction du sel. La gestion des ressources en sel à l’époque protohistorique annonce ainsi d’autres formes de contrôle mis en place par les Etats du Proche-Orient, comme le suggèrent certains textes akkadiens de Mari ou les archives romaines de Palmyre.

Il semblerait donc que malgré son ubiquité à travers le Proche-Orient et le Caucase, les ressources en sel aient fait l’objet d’un contrôle récurrent, sinon constant, dès les premières traces de son exploitation à la fin du 5e millénaire. Par ailleurs, l’étude de ses modes de production au Proche-Orient comme dans l’Europe protohistorique, associée à des exemples ethnographiques de Nouvelle-Guinée, suggère que la fonction sociale et symbolique du sel est au moins aussi importante que sa fonction alimentaire.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 14 Décembre 2009
    Lieu de réalisation : Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, Lyon
    Durée du programme : 123 min
    Classification Dewey : Archéologie et préhistoire
  •  
    Catégorie : Séminaires
    Niveau : Tous publics / hors niveau, niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Archéologie
    Collections : Séminaire Méthodes et terrains au Proche-Orient ancien, 2009 - Boire et manger dans l'Orient ancien
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : Marro Catherine
    responsable : LE MIERE Marie, LOMBARD Pierre, VILA Emmanuelle
  •  
    Langue : Français, FRA
    Mots-clés : alimentation, ethnographie, Archéologie , Caucase, Proche-Orient , sources épigraphiques, exploitation du sel
    Conditions d’utilisation / Copyright : CC BY-NC-ND 3.0
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 La momification artificielle et la lutte pour l’immortalité
 Les banquets en Mésopotamie : textes et images
 Le vin dans le Proche-Orient ancien
 Préparer, cuire, consommer la nourriture. De la fouille à l’interprétation. À partir d’exemples syriens (Néolithique précéramique et Age du Bronze)
 Aspects symboliques de l’alimentation en Mésopotamie
 Les gestes et les outils du scribe ougaritain
 Le bois dans les constructions néolithiques
 Que fouillons-nous ? Du sédiment originel au sédiment fouillé
 De la momie au parasite: la nécropole de Kerma (Soudan) entre 2500 et 1700 avant J.-C
 Les denrées végétales archéologiques : indices d'agriculture, de pratiques alimentaires, de construction et de combustible
 Les matières périssables animales : animal mort, animal vivant
 L’artisanat du métal à Alep, 2006-2010. Le présent archaïque est-il un témoin fiable du passé ?
 Les cuissons céramiques expérimentales, bilan critique
 Expérimentation et observation ethnographique : leurs contributions à la connaissance de l’architecture en terre
 Archéologie expérimentale et métallurgie : comprendre la sensibilité de la métallurgie à travers mes expériences en Turquie et Azerbaïdjan
 Recherches sur l'architecture en Palestine au Bronze ancien : matériaux, techniques et plans
 Le complexe palatial de Babylone au premier millénaire av. J-C.
 L’architecture domestique en Syrie à l’Age du Bronze
 Morphogenèse de la fortification mésopotamienne
 Construire en terre en Mésopotamie : matériaux et techniques
 De nouveaux outils au service de l'étude des textiles archéologiques
 Les échanges de produits textiles en Méditerranée entre Orient et Occident sous le Haut Empire
 Cultures et circulation des plantes textiles au Moyen-Orient ancien
 Analyse des outillages liés aux industries textiles
 Tissage et textiles en Anatolie Orientale: le cas d'Arslantepe-Malatya (Turquie). Une approche diachronique
 Les textiles d’el Deir, oasis de Kharga, désert occidental égyptien
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte