Canal-U

Mon compte
La forge numérique

Ma traversée de Tchernobyl


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/ma_traversee_de_tchernobyl.21423?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Ma traversée de Tchernobyl

Cette conférence a été donnée dans le cadre du forum Tchernobyl organisé le 21 avril 2016 par le pôle Risques de la MRSH.

 La question qui surgit des expériences tragiques de Tchelianbinsk (1957), Tchernobyl (1986) et Fukushima (2011) est la suivante : peut-on retirer de ces événements négatifs une connaissance utile pour l’avenir, une « heuristique de la catastrophe » et des peurs qui l’accompagnent ? Au-delà des « retours d’expériences » attendus par les industriels et les techniciens, au-delà des faits quantifiés et des données brutes et abstraites, comment prendre en compte dans la réalisation d’un champ d’expérience les dimensions du sensible et du monde vécu, en particulier par les riverains les plus touchés ? L’écriture de l’histoire de cette « face cachée » du nucléaire passe par le ressaisissement de la mémoire des vaincus, de la parole des sans-paroles, de ces millions d’habitants, parfois en colère, le plus souvent résignés et silencieux, qui constituent désormais le peuple de Tchernobyl, de Tcheliabinsk ou de Fukushima.

Galia Ackerman, d'origine juive russe, née  en 1948, est une écrivaine, historienne, journaliste et traductrice franco-russe, spécialiste du monde russe et ex-soviétique. Elle est docteure en histoire à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne et chercheuse associée à l'Université de Caen. À sa manière, elle œuvre pour que se transmette une mémoire des catastrophes nucléaires. Son dernier ouvrage Traverser Tchernobyl vient de paraître aux éditons Premier Parallèle.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Moving memory: How movement can facilitate and release memory
 Passeurs
 Le labyrinthe et le kaléidoscope
 Appropriation mémorielle et processus de patrimonialisation des vestiges de la Seconde Guerre mondiale en Normandie
 Appréhender les mécanismes psychiques de la mémoire traumatique, un autre rapport à soi
 Mémoire et traces de la mort routière
 1945-1949 : Premières rivalités mémorielles de la Seconde Guerre mondiale
 Inde - Pakistan : construire la mémoire des lieux, de la Partition et de la frontière
 Aux grands hommes du football, la ville reconnaissante
 Des odeurs à la mémoire : Ah..., je ne trouve pas le mot
 Mémoire et histoire des léopards normands
 Face au mythe des digital natives : déconstruire, documenter, dépasser
 Les usages du numérique des adolescents : pertinence de l'approche géographique
 Colloque de Caen 66 : émergence d'une nouvelle discipline
 La coordination des acteurs dans la résolution de problèmes complexes. Un exemple au Québec : services pour les personnes âgées en perte d’autonomie fonctionnelle
 L'écrivain et le pouvoir : de l'ignorance à l'ingérance
 Une architecture pour la recherche
 Le faible rôle de l’État dans l’évolution de la langue française
 On the Contrary: Some thoughts on reasoning and language
 A conversation with A. S. Byatt
 I take good things from wherever I can find them... Abundantly and shamelessly.
 Autour de François Solignac-Lecomte
 Cliniques juridiques, enseignement du droit et accès à la justice
 Poésie sud-africaine
 Crossings with Caryl Phillips
 Une conversation avec Joseph Boyden
 Joseph Boyden, voix amérindienne
 La construction des SHS : perspective historique
 Mary MORRISSY, romancière et nouvelliste irlandaise
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte