Canal-U

Mon compte
Les Amphis de France 5

La non-assistance à personne en danger


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/les_amphis_de_france_5/embed.1/la_non_assistance_a_personne_en_danger.3076?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
DUBOIS Nicole
THOMINE Philippe

Producteur Canal-U :
Les Amphis de France 5
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


La non-assistance à personne en danger

Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires :

- un film bref relatant une expérimentation concernant la non-assistance à personne en danger.
- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur la non-assistance à personne en danger.
La non-assistance à personne en danger est un comportement très souvent constaté. Mais les témoins d'un accident de la route qui ne s'arrêtent pas, les passants qui font mine de ne pas voir une personne affalée au bord du trottoir sont-ils tous monstrueusement égoïstes ? Comment comprendre leur comportement ? Le nombre des témoins dans ces circonstances (et dans bien d'autres) ne joue-t-il pas un rôle déterminant ?

Référent scientifique: Nicole Dubois - Professeur de psychologie sociale - UFR Connaissance de l'Homme - Laboratoire de Psychologie des Universités Lorraines
Université Nancy 2
Réalisation : Philippe Thomine
Cette expérimentation a été mise en scène avec Michaël Fontaine - Doctorant en psychologie sociale - Université Nancy 2 et Amélie Didier, Anthony Lecomte, Michel Arnaud
Validation scientifique du film :
Nicole Dubois
Michaël Fontaine
Image :Anne Ferrera
Cadre :Anne Ferrera, Charles Huber
Son : Christian Lamalle
Maquillage : Joyce Schwartz
Post-production : Benoît Poncelin
Mixage : Julien Decollogne
Chargée de production : Catherine Mamecier
Chef de projet : Jacqueline Ries
Directrice de production : Laurence Cattiaux
Production déléguée et exécutive : Vidéoscop Université Nancy 2, Florence Ducreau
Enregistrements réalisés à l’I.E.C.A. Université Nancy 2
Remerciements : Nathalie Conq, directrice de L’I.E.C.A - Hubert Bouchez, ingénieur technique - Gérard Barbonnet
Avec le soutien financier du Ministère de l’éducation nationale et du Conseil Régional de Lorraine, Direction de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Une coproduction : Université Ouverte des Humanités - Nancy-Université
Tous droits réservés
© Nancy-Université/Université Nancy 2 – U.O.H. – 2007

La ressource est diffusée sous licence Creative Commons

  •  
    Label UNT : UOH
  •  
    Date de réalisation : 25 Octobre 2007
    Durée du programme : 27 min
    Classification Dewey : Psychologie
  •  
    Catégorie : Documentaires, Vidéocours
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Psychologie sociale, appliquée et comparée
    Collections : Regards sur la psychologie sociale expérimentale
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : DUBOIS Nicole, THOMINE Philippe
    producteur : Université Nancy 2 - Vidéoscop , Université Ouverte des Humanités
    Réalisateur(s) : THOMINE Philippe
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : psychologie sociale, non-assistance à personne en danger
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.

Jean-François Thibeault 20/06/2017 06h43

Je crois, qu'il y a des pistes complémentaires à explorer au niveau de l'évolution de la perception du rôle psycho-social de la participation. Si Guy Debord, annonçait déjà la nouvelle donne dès 1967, avec "La société du spectacle", il semble que peu de penseurs aient développé le sujet.

Pourtant, ce phénomène et ses effets, se manifestent avec une ampleur sans précédent et incitent, chacun de nous, à démissionner de l'engagement personnel qu'implique le devoir citoyen. Les nouveaux éléments de conditionnement social, qui se sont ajouté sont si nombreux depuis l'analyse initiale et si perceptibles au quotidien, que cela m'étonne et me déçoit, de ne pas l'y retrouver, comme complément d'analyse.

Malgré les effets invoqués dans cette présentation, il m'apparaît évident, que la perception du rôle social joue un rôle significatif complémentaire, qui permettrait, d'expliquer, une évolutions des réactivités citoyennes, autant que des différences strictement culturelles!
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte